Commentaire client

4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une enquête rédigée comme un roman passionnant, 9 août 2012
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Inside Apple - Dans les coulisses de l'entreprise la plus secrète au monde (Broché)
N'ayant découvert le monde Apple que très récemment et n'étant pas (encore) fan accro, j'ai lu ce livre par curiosité gratuite. Je l'ai trouvé tout simplement captivant. Beaucoup de commentaires précédents expriment une déception, reprochant à Lashinsky de ne livrer aucun scoop véritable pour les affranchis d'Apple. Dont acte. Néanmoins, cette enquête d'investigation sur l'une des entreprises les plus étonnantes de notre temps est truffée d'anecdotes, de faits biographiques et historiques, et de citations de Steve Jobs, de ses collaborateurs, et de nombre de personnes s'intéressant à l'écosystème Apple, que j'ai pour ma part trouvés fascinants et enrichissants.

Le livre dit exactement ce qu'il fait: " il ouvre les coulisses de l'entreprise la plus secrète au monde ". Ecrit comme un article journalistique, il cherche à décrypter ce qui fait d'Apple une entreprise pas comme les autres. Les raisons de cette unicité ? il y en a des dizaines dans les pages du livre. La première d'entre toutes est certainement celle que tout le monde admet : " casser les codes ", parfaitement véhiculée par le fameux slogan "Think different" de l'époque de la ligne Mac. Il y en a beaucoup d'autres, qui concernent l'organisation, le fonctionnement, le comportement, les méthodes de travail, etc' On peut d'ailleurs trouver - certains l'ont dit - que les rouages du fonctionnement d'Apple s'apparenteraient un peu à ceux d'une "secte", au sens de communauté ou de clan librement solidaire, avec ses règles (le secret), ses croyances (la vision de S. Jobs), ses gourous (la "ExecutiveTeam"), ses mantras ("less is more"), sa "quête" spirituelle (un monde meilleur à travers l'excellence, la perfection, l'innovation). Ce serait donc une "secte" progressiste, avant-gardiste, dont le but serait de concevoir les beaux produits révolutionnaires que tout le monde attend.

Parler ainsi de l'entreprise Apple lui donne une dimension métaphysique ou philosophique qu'elle ne peut pas avoir puisqu'elle est avant tout une entreprise à but lucratif. Pour autant, c'est bien le sentiment qui se dégage du livre de Lashinsky. Le moteur de cette grande aventure philosophique capitaliste a été l'esprit visionnaire et le génie créatif de son fondateur S. Jobs. Ce leader "narcissique productif" avait 3 grandes caractéristiques: 1) une vision inspirée, 2) une capacité à décider, vite, 3) une impérieuse détermination. La certitude d'être sur le bon chemin est inscrite dans les gènes d'Apple, et le succès lui a donné l'assurance des leaders. Certains y voient de l'arrogance, mais elle a eu comme effet direct d'autoriser Apple à faire les choses à sa manière et réécrire les règles partout où cela l'arrangeait'... Casser les codes et édicter sa loi donc.

Le livre se parcoure comme un passionnant roman policier écrit dans le désordre, les faits et analyses n'étant pas relatés dans l'ordre chronologique. Il se divise en 10 chapitres comme suit:

1. Repenser le leadership - Brève description de S Jobs, l'homme que beaucoup considèrent comme le plus imaginatif, déterminé et persuasif de son époque, un leader "tyrannique" mais apprécié et respecté de ses troupes, et de ses ennemis.

2. Cultiver le secret - La marque de fabrique d'Apple, secret total, pas d'échange, pas de networking, fonctionnement cloisonné, en autarcie, qui entretient le mystère à l'intérieur et à l'extérieur, faisant en sorte que ceux qui savent ne sachent que ce qu'ils ont besoin de savoir, et soient parfaitement détachés de toute pression sociétale, médiatique, financière...

3. Se concentrer jusqu'à l'obsession - L'obsession paranoïaque du détail et cette "volonté quasi bouddhiste" de ne se concentrer que sur une sélection restreinte d'objectifs (produits). Etre totalement centré sur ce que l'on fait, une chose à la fois, savoir pourquoi on la fait et la faire en gardant toujours à l'esprit le but final. Suivre son chemin, ne pas se laisser distraire ou détourner.

4. Garder l'esprit start-up - Le pourquoi et le comment d'une structure manageriale ultra simple et ultra efficace, offrant tout ce qui fait la force d'une start-up: détermination, réactivité, sentiment de tous d'être impliqué personnellement dans un projet commun vital. Un véritable tour de passe-passe pour un géant de 60000 personnes, où il ne se passait jamais plus de 2 semaines pour qu'une décision clé soit prise'.

5. Engager des disciples - Rapide description des grands "gourous" recrutés par S. Jobs. Tim Cook (le maître des opérations d'alors, le PDG d'aujourd'hui), Jonathan Ive (le génial designer), S. James Forstall (le suprême concepteur de logiciels), et quelques autres... Leurs parcours avant Apple, la façon dont ils ont été sélectionnés et recrutés, leurs relations avec S. Jobs.

6. Maîtriser son message - Un chapitre moins passionnant, décrivant l'obstination d'Apple à délivrer un message simple, clair, pertinent, et la nature de ses relations avec les medias. Sur le mur d'entrée du service marketing sont écrits les mots: "SIMPLIFIER, SIMPLIFIER, SIMPLIFIER", et les 2 premiers sont barrés d'un large trait oblique. Pourquoi 3 mots quand 1 seul suffit...

7. Dominer ses amis, écraser ses ennemis - Dans la jungle implacable des affaires, nos amis d'un jour deviennent vite nos ennemis de demain. Intransigeante avec ses amis, impitoyable avec ses ennemis, campagnes publicitaires féroces ou procès virulents, Apple s'est comportée de manière à ce que ses partenaires et ses concurrents fassent tout pour ne pas la fâcher. Un homme averti en vaut deux...

8. Voir plus loin que son successeur - Successeur logique et désigné de S. Jobs, Tim Cook pourrait n'être qu'un PDG de transition tant Apple a viscéralement besoin de se transformer. La Apple University créée pour qu'Apple ait son propre MBA, un MBA à son image, afin de perpétuer une vision différente de l'entreprise et de l'entrepreneur. Mais toutes les entreprises sont mortelles, et S. Jobs le savait'

9. Inspirer les imitateurs - La croyance qui courait la Silicon Valley pendant des années, selon laquelle il ne fallait pas chercher à imiter Apple pour réussir, s'est aujourd'hui inversée. Les imitateurs sont de plus en plus nombreux y compris parmi les anciens d' Apple, mais imiter n'est pas innover bien sûr'.

10. "One more thing" - Maintenant que le rideau est tombé sur la vie de son créateur, les valeurs d'Apple peuvent elles lui survivre ? Telle est LA question. Lashinsky n'a pas LA réponse, mais il nous donne ses éléments de réflexion et nous propose sa vision argumentée.

Un livre facile à lire, et intrigant jusqu'à la dernière ligne. Alors bien sûr, selon que l'on est pro ou anti Apple, on trouvera que le récit de Lashinsky est objectif ou subjectif, et on posera la question de savoir si le contenu a été "approuvé" par les instances d'Apple. Peu importe. Personnellement, j'y ai trouvé beaucoup d'éléments de réflexion et de compréhension du chemin suivi par S. Jobs, éléments qui ont un intérêt bien au delà du simple monde - déjà bien compliqué - de l'entreprise. Il faut juste prendre le temps de lire un peu entre les lignes... même si l'on est déjà un affranchi Apple !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 2 clients

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-4 sur 4 de cette discussion.
Message initial: 13 août 12 23:09:15 GMT+02:00
marialicia dit:
il me semble que vous êtes loin de la pensée...bouddhiste...et pourtant tout livre semble porter bien loin votre réflexion...
amitiés

En réponse à un message antérieur du 14 août 12 16:10:21 GMT+02:00
Girard dit:
Bonjour Marialicia, la remarque est pertinente mais j'ai cette habitude de vouloir me documenter dès que je découvre un nouveau sujet d'intérêt. Déformation professionnelle sans doute... Curieusement, il s'avère que S . Jobs avait étudié la philosophie bouddhiste très en détail et avait intégré certains principes dans le fonctionnement d'Apple... mais avec une finalité moins spirituelle !  Merci pour le passage. Amitié Jp

Publié le 25 oct. 12 02:09:00 GMT+02:00
Bonjour à toi j'avais quitté la scène depuis 6 / 7 mois et je te retrouve serein, calme dans ton fauteuil..
Belle prestation que cette chronique, j'ai envie de me laisser tenter pour toutes les raisons que tu évoques . VU et merci.
Christian.

En réponse à un message antérieur du 28 oct. 12 22:09:59 GMT+01:00
Dernière modification par l'auteur le 28 oct. 12 22:10:43 GMT+01:00
Girard dit:
Bonsoir Guy,
Merci pour ton passage et ton VU. Content de te savoir de retour... En ce qui me concerne, la photo est toujours empreinte de sérénité, mais ce n'est qu'une image. Je suis en train de vivre une période chaotique depuis quelques mois et ne passe plus guère de temps sur Amazon.
Si tu t'intéresses à Apple, je ne peux que te conseiller de parcourir le livre. L'enjeu des 12 mois à venir pour cette société est tout simplement vital...
Amicalement
Jean-Pierre
‹ Précédent 1 Suivant ›