Commentaire client

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 17 ans déjà... et pas une ride !, 31 mars 2012
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Demanufacture (CD)
Fear Factory avait sorti en 1992 un album qui avait scotché pas mal de monde. Ce premier jet, "Soul of a New Machine", montrait déjà un groupe au fort potentiel. A la croisée du Death Metal, du Thrash, du Grind avec quelques pincées d'indus, le groupe offrait quelque chose de frais et de novateur.
Après un album de remix, "Fear is the Mindkiller", pas franchement inoubliable (il faut aimer le genre) sorti dans la foulée, c'est en 1995 que Fear Factory va acquérir ses lettres de noblesse en balançant à la face du monde ce "Demanufacture" qui reléguait d'un coup d'un seul leur premier album pourtant prometteur au rang d'un simple prototype.

La recette est pourtant sensiblement la même à deux différences près. Et pas des moindres. Le groupe a délaissé le côté Grind que l'on retrouvait sur quelques compos de Soul et surtout, les voix claires de Burton C. Bell, déjà présentes mais pas encore totalement en place sont cette fois-ci absolument phénoménales et donnent une dimension incroyable aux compos.
L'album démarre sur le titre éponyme et c'est la première claque. La frappe métronomique de Raymond Herrera met le titre en place. La première machine du groupe, c'est lui. Il imprime aux morceaux une dynamique impressionnante. Quelques samples, la guitare hachoir de Dino Cazares rejoint le beat, et c'est parti. Burton attaque le morceau en voix claire mais il ne met pas bien longtemps à durcir le ton. Une belle entrée en matière.
Mais c'est le morceau suivant, "Self Bias Resistor", tout comme "Replica" un peu plus loin (et dans une moindre mesure, on peut ajouter "Zero Signal" soit les trois morceaux suivants), qui vont carrément mettre tout le monde à genou. Les voix claires déjà évoquées plus haut qui apparaissent sur les refrains de ces deux morceaux sont absolument magnifiques. Le Death Metal du groupe devient d'un coup très mélodique grâce à l'utilisation de ces voix. D'ailleurs, difficile de continuer à cataloguer la musique jouée par Fear Factory de Death Metal, terme devenu bien trop restrictif. L'alternance voix Death / voix claires, les rythmiques assassines et la touche de modernité des samples et autres machines ont créé un nouveau monde musical : le Cyber Metal était né. Fear Factory envoie d'un coup le Metal vers le nouveau millénaire qui approche à grands pas. Un futur pas si rose où l'homme devient esclave de la machine, comme le symbolise le code barre de la pochette.
Les Américains savent aussi varier les ambiances. Si "New Breed" est un concentré de Death hyper énergique, "Dog Day Sunrise" (reprise de Head of David), tout en voix claire, adoucit le propos, tout en gardant une dynamique rythmique qui assomme.
Dans la seconde partie de l'album, on retrouve encore des petites bombes à défragmentation comme "H-K (Hunter - Killer)", au départ planant qui ne tarde pas à devenir hyper agressif avec encore un rythme incroyable imprimé par Herrera et avec un final en apothéose où Burton hurle des "I am a criminal" à n'en plus finir. Ou encore le violent "Flashpoint", au rythme endiablé avec des samples indus monstrueux. Titre admirablement cassé par un break très mélodique.
Les deux derniers morceaux sont exemplaires. Le refrain de "Pisschrist" est un petit modèle d'envolées mélodiques sorties d'on ne sait où après pourtant un tabassage en règle. Dans le même genre, "A Therapy for Pain", avec ses nappes de synthés planantes, nous emmène dans une autre dimension. Titre se terminant sur des samples de fin du monde, ou quand la machine semble avoir gagné son combat sur l'humain.

La version digipack du premier pressage proposait en plus, pour finir l'atomisation en règle, une reprise d'Agnostic Front, "Your Mistake" (avec en guest Freddy Cricien de Madball), un inédit bien violent ("Resistancia") et un remix de "New Breed".

Fear Factory venait d'inventer le Metal du futur. Un album sorti pourtant il y a dix-sept ans et qui reste encore étonnamment en avance sur son temps aujourd'hui. Ce qui en dit long sur son aspect novateur et visionnaire.

Retrouvez cette chronique sur le site "auxportesdumetal.com" dans la rubrique "back to the past".
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

Soyez la première personne à commenter cette évaluation.

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 


Détails de l'évaluation

Article

4.4 étoiles sur 5 (8 commentaires client)
5 étoiles:
 (6)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur

orion
(TOP 100 COMMENTATEURS)   

Lieu : Vinland

Classement des meilleurs critiques: 64