undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_ss16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Commentaire client

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Fun sans être grandiose, 5 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : All You Can Eat (CD)
Steel Panther ou le petit phénomène (grandissant) de la scène - plus vraiment existante - hair metal. Ce groupe réjouit autant qu'il agace. D'un côté, il y a ceux qui s'y intéressent et qui l'aiment pour le délire car ce quatuor remet les 80's au goût du jour en accentuant encore plus le côté débridé de cette fameuse décennie. Look improbable, humour potache, extrême insouciance, sexe à tous les étages... Les Mötley Crüe, Warrant ou autres Poison sont ressuscités (certains, dont un de mes estimés collègues qui les a pris en grippe, diront plutôt "resucés") voire parodiés sous nos yeux ébahis (il faut voir les clips délirants, véritable apologie d'un mauvais goût assumé). Mais il y a également ceux qui trouvent que le groupe n'a aucun intérêt et ne fait que piller l'héritage de ses aînés sans apporter quoi que ce soit de neuf au genre et surtout sans atteindre le niveau de ses modèles. Je fais partie de la première catégorie. Peut-être à cause de mon manque de culture en la matière... Car je n'ai jamais voué un culte à ceux qui ont inspiré Steel Panther. Ce n'est pas vraiment mon style de musique à la base. Mais j'ai été attiré par le côté exagéré de la chose, la parodie... Et puis, je l'avoue, beaucoup de compos de Feel The Steel (premier méfait des Californiens) m'ont quand même bien botté le cul. C'était fun, énergique, bien foutu... globalement très accrocheur. Donc, à la base, j'aime plutôt bien Steel Panther. Et pourtant, quand ce troisième album a débarqué, je n'ai pas été des plus enthousiastes. Explications.

Deux choses expliquent mon manque d'impatience à l'annonce de l'arrivée de All You Can Eat. Tout d'abord, l'appréhension du côté un peu prévisible de la chose (Steel Panther a développé un penchant certain pour la répétition... lors de ses concerts par exemple, toujours très fun mais quasi-identiques avec les mêmes blagues au même moment, etc.) et, par conséquent, la peur d'une certaine lassitude de ma part. Ensuite, parce que les deux extraits qui nous ont été offerts avant la sortie réelle de l'album, Party Like Tomorrow is the End of the World et The Burden of Being Wonderful, ne m'ont pas emballé plus que ça. Pas de mauvaises chansons bien sûr, mais des morceaux assez tranquilles, ni trop pêchus ni hilarants. Le groupe avait clairement déjà fait mieux... Heureusement quand All You Can Eat démarre, il le fait bien. Comme le veut la coutume, c'est un titre particulièrement heavy qui ouvre les hostilités : Pussywhipped. Chouette intro à la guitare sèche, riff burné (c'est de circonstance), tempo enlevé, break et solo de Satchel aux petits oignons... c'est bien mieux que les deux extraits qui précédaient l'arrivée de cet opus et ça me rassure ! Dans un style semblable (comprendre pêchu) Gloryhole assure également. On passe vite sur le champ lexical des panthères, il est inchangé. Manowar a ses "kings", "fire", "gods", et autres "steel"... Steel Panther reste fidèle à ses "balls", pussy", "dick", "ass", sans oublier "vagina" (très important). Musicalement, le père Satchel a toujours de bons petits riffs et soli experts dans son sac, la production est impeccable (solide) et Michael Starr confirme qu'il est un très bon chanteur. Quand le groupe se fait énergique, il fait souvent mouche. Les morceaux Gangbang at the Old Folks Home, Ten Strikes You're Out ou B.V.S. peuvent en témoigner. Mais aussi bons soient-ils (et ils le sont), ils ont du mal à rivaliser (en ce qui me concerne) avec les tubes du premier album. On a de chouettes chansons ici, mais peu d'entre-elles me font un effet aussi boeuf (ouh là, la vieille expression) que Death To All But Metal, Fat Girl, Asian Hooker, Party All Day, Eyes of a Panther etc... Et le problème est qu'il y a aussi quelques pistes sur lesquelles il ne se passe musicalement pas grand-chose. J'oublie If I Was The King aussitôt après l'avoir écouté... à chaque fois ! Les textes peuvent alors relever un morceau un peu plat, mais parfois, là aussi, ça sent la facilité, comme avec You're Beautiful When You Don't Talk. Bref, le groupe me faisait plus rire avant. Est-ce de sa faute ? Est-ce dû au fait que l'effet de surprise et la fraîcheur des premières heures se sont estompés ?

Objectivement, All You Can Eat est un album franchement sympa. C'est toujours du Steel Panther, l'esprit provoc et régressif reste le même et quelques chansons sont aussi entraînantes que bien fichues... mais la blague commence à virer à la routine et la musique est d'inspiration inégale. Il n'y a pas de quoi fustiger ou enterrer le groupe mais on peut peut-être commencer à s'inquiéter pour la suite des aventures des panthères d'acier salaces dans la mesure où chaque nouvel album semble être un cran en dessous du précédent. Si le combo persiste dans cette voie et ne propose pas bientôt une véritable collection de morceaux qui tuent, la lassitude risque de gagner du terrain et on se souviendra alors de l'expression "les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures".

Retrouvez cette chronique (et bien d'autres) sur le webzine auxportesdumetal.com
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

Soyez la première personne à commenter cette évaluation.

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
  [Annuler]


Détails de l'évaluation

Article

Commentateur


Lieu : Andrésy, France

Classement des meilleurs critiques: 565