Commentaire client

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 L'homme qui ne s'aimait pas, 5 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : NIRVANA: Unplugged in New York (CD)
Il y a 20 ans, jour pour jour Kurt Cobain disait une dernière fois qu'il ne s'aimait pas.
De l'exterieur il avait tout : une gueule d'ange, femme et enfant, du pognon et la vénération de millions de fans au travers le monde. Cobain pendant deux ans avait réalisé un exploit comme nul autre avec les Beatles : parvenir à introduire un disque de rock qui plairait même à ceux qui n'en écoutait pas ! Rappelons quand même que Nevermind nous débarrassa entre autre de Michael Jackson !

Ecrire sur l'Unplugged est difficile; c'est comme trouver quelque chose d'original à dire sur Abbey Road,The Dark Side Of The Moon Experience ou Never Mind The Bollocks, Here'S The Sex Pistols.

Mais tu le vaux bien, Kurt. Ce disque, c'est l'adieu à ton public, un adieu bien plus beau,plus fort que ta lettre pleurnicharde.
Une scène disposée de bougies comme pour une élégie funèbre, les yeux fermés pendant tout le concert, et des chansons ne parlant que de mort, de regret et de trahison. Nevermind avait fait de toi un millionnaire. Mais ce soir là tu étais habillé avec un chandail bon pour aller jeter les poubelles.

Tes versions acoustiques de Come as you are et About a girl étaient traumatisantes et rappelaient que derrière la rage, il y avait des chansons.
Mais ces adieux tu les faisais aussi à toi même, à ton art et à ton groupe : Pennyroyal Tea tout en falsetto et solo dénotait de ton obsession pour REM. Une interprétation bouleversante, inoubliable que des millions de gamins (+ mon frère et moi) allaient imiter avec leurs guitares et un air éploré pendant des années.

Mais cet adieu c'est aussi un dernier bras d'honneur à ton propre répertoire : sur les 14 chansons chantées ce soir là, seulement 8 étaient de toi !
Enfin façon de parler car "Man who Sold the World" n'appartient plus à Bowie, et les Vaselins et Meat Puppets n'ont pas vendu plus de disques après ta mort.

Et bien sûr ce terrorisant requiem de Leadbelly "Where Did you Sleep Last Night", ta peine et ta haine qui explosent, cette voix qui se brise sur l'avant dernière note, ce dernier soupir que tu rends publiquement, ce dernier regard caméra, j'en ai encore des frissons tiens !

20 ans Kurt ! Et ton disque tourne encore. Et les autres aussi ! Des disques qu'il est bien difficile de remplacer. Ma gosse est née, la tienne a grandi et Courtney est plus pathétique que jamais. Sans le vouloir, ton Unplugged si macabre allaient devenir un disque pop ultime. Presque des comptines...

Kurt, un homme qui ne s'aimait pas. Et qui n’aimait pas ce qu'il était devenu, prenait son ticket pour l’éternité avec ce disque ...immortel...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 2 clients

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-4 sur 4 de cette discussion.
Message initial: 5 avr. 14 09:35:35 GMT+02:00
Présence dit:
Trouver quelque chose d'original à dire - Je trouve que tu t'en es très bien sorti en écrivant ce que ce disque signifie pour toi (au lieu d'enfiler des lieux communs sur son son importance en général).

En réponse à un message antérieur du 5 avr. 14 16:18:37 GMT+02:00
Tornado dit:
C'est ce que l'on appelle un "point de vue" !
Je vois ce que tu veux dire quand tu écris ""Man who Sold the World" n'appartient plus à Bowie" !
Cela fait longtemps que je ne l'ai pas écouté. Ton commentaire me donne envie de m'y précipiter...

En réponse à un message antérieur du 5 avr. 14 20:01:12 GMT+02:00
Je pensais aussi à Along The Watchtower dont Dylan disait que la chanson ne lui appartenait plus après le passage Hendrix.

En réponse à un message antérieur du 18 avr. 14 15:05:01 GMT+02:00
gdanu dit:
...comme "berlin" a définitivement quitté lou...mais "le disque tourne encore..!
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

Commentateur

Bruce Tringale
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   

Lieu : France

Classement des meilleurs critiques: 104