undrgrnd Cliquez ici Bests nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes
Commentaire client

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un hiver vraiment palpable, 15 mai 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Winterreise (CD)
D'emblée, ce Winterreise a fait date. Pour la 1ère fois, un ténor (et quel!) interprétait ce cycle accompagné par un pianoforte. En septembre 1980, Haefliger a 61 ans. Sa voix est légèrement voilée: elle porte l'usure des ans. Mais le chant n'en est que plus beau et poignant. L'hiver devient palpable comme jamais et l'on tient là un Winterreise qui ne ressemble à aucun autre et qui marque profondément.

En 1991, Diapason écrivait dans son dictionnaire des disques: "Haefliger - ténor comme l'était Schubert lui-même - nous laisse découvrir un jeune homme encore, errant, le visage hagard, déjà habité par la fièvre, parfois au bord du délire: halluciné, ce voyageur ne craint pas, à certains moments, de hacher les mots comme s'ils lui montaient nécessairement à l'esprit, malgré lui, comme si leur effrayante réalité le dépassait, rendant l'auditeur incapable de préciser si le ténor chante encore ou parle désormais. Jörg Ewald Dähler peint ce désarroi avec la même intensité, et le hammerflügel répond parfaitement aux intentions du chanteur."

NB: à la même époque, Haefliger et Dähler ont aussi gravé les deux autres grands cycles et un magnifique récital: Die schöne Müllerin, Schwanengesang, Lieder.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 1 client

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-7 sur 7 de cette discussion.
Message initial: 22 févr. 14 15:45:24 GMT+01:00
VU. Encore d'accord. ces ténors à a voix claire rendent l'hiver, vous dites palpable, audible, visible, par cette couleur transparente et claire qui évoque cette étendue immense de l'hiver et de la solitude, de la neige, de la glace intérieure et extérieure.
Le premier ténor que j'ai entendu dans la Winterreise était Peter Pears et j'ai trouvé cette voix et cette couleur magiques.

En réponse à un message antérieur du 22 févr. 14 17:11:16 GMT+01:00
J'imagine que Pears doit être marquant: une voix qui me reste à découvrir.
Je suis dans le train pour Toulouse: l'orchestre du Capitole joue ce soir la 9ème de Bruckner sous la direction de Joseph Swensen. C'est la première fois que je vais entendre cette fascinante symphonie "en vrai": j'attends beaucoup de ce concert!
Bien à vous.

En réponse à un message antérieur du 22 févr. 14 18:11:33 GMT+01:00
Alors, agréable voyage et bon concert avec cette extraordinaire symphonie. La première fois que j'ai entendu le scherzo, j'ai été très impressionnée!
Cordialement.

En réponse à un message antérieur du 23 févr. 14 17:05:54 GMT+01:00
C'était un très beau concert. Le chef était manifestement réellement épris de cette musique, dont la fabuleuse puissance (émotionnelle, spirituelle et aussi...sonore!) m'est apparue encore plus évidente qu'au disque.
Bien à vous.

En réponse à un message antérieur du 23 févr. 14 18:26:57 GMT+01:00
Il y a des concerts comme ceux-là qui laissent une forte impression. Pour ma part, je ne connais pas suffisamment Bruckner, étant surtout attirée par le tout premier romantisme.
En vérité, j'aime d'abord le XVIIIème, plus Monteverdi et ses contemporains. Et bien d'autres choses dans des domaines variés.
Encore pas mal de musiques à explorer pour mon voyage d'hiver personnel.
Bien à vous.

En réponse à un message antérieur du 24 févr. 14 16:57:29 GMT+01:00
Pour ma part, je n'ai pas vraiment de période de prédilection. Je m'attache plutôt à des compositeurs et plus encore à des ½uvres particulières. La seule chose qui compte vraiment, c'est que quelque chose d'absolu soit exprimé: cette "conscience des abîmes et de l'énigme de l'être" dont parle "Fou de piano" dans son commentaire du disque de Tord Gustavsen. Pour le reste, j'ai toujours en tête la parole du Christ dans l'évangile de Jean (une parole que j'aime infiniment): "Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit; mais tu ne sais d'où il vient, ni où il va."
(Je m'excuse pour ces lignes un peu pompeuses, mais tant pis: je renonce à les effacer puisque, comme on dit, le ridicule ne tue pas!)
Bien à vous.

En réponse à un message antérieur du 24 févr. 14 17:42:48 GMT+01:00
Non, ce sont des phrases fortes et non pompeuses et notre ami "Fou de piano" a un style et des images très évocateurs. L'évangile de Jean a une poésie pleine de grandeur et de mystère dont on aurait tort de se gausser.
Ce que je veux dire, c'est qu'il y a des périodes, où je trouve davantage de créateurs que j'aime. Question de style au sens non musicologique du terme.
Cordialement.
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

5.0 étoiles sur 5 (2 commentaires client)

4 étoiles
0

3 étoiles
0

2 étoiles
0

1 étoiles
0

Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur


Lieu : Albi, France

Classement des meilleurs critiques: 155