undrgrnd Cliquez ici Livres Cahier de vacances nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
Commentaire client

6 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le meilleur, 6 janvier 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Billion Dollar Babies (CD)
Pour ceux qui ne peuvent supporter le Alice Cooper des années 80 à aujourd'hui, c'est tout à fait compréhensible. L'homme s'est transformé en chanteur de Hard Rock/Heavy Metal ringard et cliché (bien sur, celà n'engage que moi).

Et pourtant, Vincent Damon Furnier -le vrai nom de l'autoproclamé Alice Cooper- a sorti avec son groupe une série d'albums tenant du pur génie, en particulier la trilogie
composée de Killer, School's Out et donc Billion Dollar Babies, l'album qui nous intéresse ici.

Tout d'abord, cet album a connu un énorme succès, ce qui peut étonner aujourd'hui pour un album pop/rock (pas question de hard rock ici, à part les cris souvent retenus de Furnier). Cet album s'est classé n°1 dans les charts Américains et Anglais, il fut donc le plus gros succès dans la carrière du groupe, et même d'Alice Cooper en solo, et pour cause...

L'album début sur "Hello Hooray", une introduction théatrale pour mettre dans le bain, avec toujours les arrangement du magicien (qui parfois en fait trop il est vrai) Bob Ezrin -producteur de Lou Reed, Kiss, et bien d'autres-. S'ensuit "Raped and Freezin", chanson rock'n'roll classique, avec pourtant un refrain que l'on se surprend à fredonner. "Elected", dans
le pur style Cooper, reste très théatrale, ici Cooper crie qu'il veut être élu. Un pont dans l'esprit de School's out tombe en plein milieu du morceau. Le morceau titre, "Billion Dollar Babies", avec Donovan (le Bob Dylan anglais, à ne pas confondre avec le Bob Dylan suisse Stephane Eicher) aux coeurs, reste dans un esprit glauque. On peut oublier "Unfinished Sweet" et son riff très stonien, et sa reprise du thème de James Bond. En revanche, on ne passera pas à côté de "No More Mr Nice Guy" qui est l'une des meilleurs si ce n'est la meilleure chanson de toute la carrière de Furnier. Chanson très pop, cette chanson reste le symbole de l'apogée d'Alice Cooper. "Generation Landslide", quand à elle, reste une chanson très pop majoritairement acoustique avec un refrain à plusieurs voix, refrain très entêtant. "Sick Things" et "Mary Ann" sont deux courtes chansons, la première étant une chanson glauque, indispensable sur chaque album d'Alice Cooper, et "Mary Ann" est une courte ballade au piano. Final démentiel, "I Love The Dead" était le morceau parfait pour clore l'album. Tout Cooper y est : le début glauque, les onomatopées volontairement idiotes de Furnier, et le refrain avec ses coeurs qui semblent maudits qui viennent raviver l'envie de se passer l'album.

Cet album est un mythe, et pourtant personne aujourd'hui ne semble se rappeler qu'a un moment, Alice Cooper fut un énorme frisson rock'n'roll, un coup de pied au derrière du monde bien pensant et non pas un golfeur sobre et vieillisant faisant des albums de moins en moins bons au fil du temps en essayant de mettre à la page ses vieux tubes (des guitares Metal sur Eighteen, en duo avec Marilyn Manson, sacrilège). Cet avis n'engageant que moi, je conseille vivement à tous d'acheter cet album, fans de Cooper ou non.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
  [Annuler]

Remarques

Suivre les remarques par e-mail
Suivi en cours par 1 client

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-1 sur 1 de cette discussion.
Message initial: 26 juin 15 19:07:12 GMT+02:00
Tout à fait d'accord avec ce commentaire,ce disque représente la fin d'une époque dorée pour Alice,séparé de ses géniaux acolytes après un Muscle Of Love plutôt moyen(Michael Bruce a composé la majeure partie des grands tubes d'Alice!!)il ne livrera(pour moi en tout cas)qu'un seul grand disque par la suite le fameux Welcome To My Nightmare.
Il continue toujours son bonhomme de chemin jouant devant des pseudos fans qui ne connaissent que son répertoire des années 90 à aujourd'hui,se levant pour Poison et autres Hey Stoopid,et ne comprenant toujours pas la folie de chansons telles que Ballad Of Dwight Fry/Killer/Halo Of Flies etc....,dommage!!
Allez je retourne écouter Killer en vieux con que je suis!!!
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

Commentateur


Lieu : France

Classement des meilleurs critiques: 2.109.447