Commentaire client

11 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Graphiquement brillant... Narrativement étrange, 7 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Spirou de ... - tome 7 - La Femme léopard (Album)
Les péripéties s'enchaînant sur un rythme endiablé, nous sommes agréablement promenés dans un Bruxelles et un Paris fraîchement libérés. Tout se fait sur des accents de swing et de jazz, et la ligne de Schwartz est fluide, toujours juste.
Mais je ne reconnais pas mes chers personnages. Certes, à l'époque de Jijé et de Franquin, Spirou et Fantasio n'étaient pas exempts de défauts sympathiques. Ces défauts ou ces faiblesses les enrichissaient et les rapprochaient de nous dans les moments mêmes où leurs exploits héroïques auraient pu nous les rendre aussi inaccessibles que des superhéros de comic-books. Fantasio est longtemps resté un farfelu, et il arrivait que Spirou se révèle impulsif et colérique (comme le deviendra Fantasio, de manière chronique, au contact de Gaston Lagaffe). Mais comment peut-on faire de Spirou et de Fantasio des individus aussi ambigus, aussi antipathiques ? C'était déjà le cas dans « Le groom vert-de-gris ». À chaque page abordée, nous redoutons que l'un ou l'autre héros ne se retrouve (volontairement ou à son insu) coupable de la mort de quelqu'un. Ce que j'accepte des Innommables, j'ai toujours du mal à l'admettre de la part des personnages que Franquin avait durablement imprégnés de sa tendresse et de sa générosité.
Et ce fétiche africain qui se déplace tout seul en lévitant : était-ce bien nécessaire ? On se croirait ramené au Jijé facile et léger de « Comme une mouche au plafond », ou au Fournier du « Gri-gri du Niokolo-Koba » et de « Du cidre pour les étoiles »... Là encore, on nous éloigne de l'empreinte franquinienne.
(Les derniers qui nous aient vraiment rapprochés de Franquin, ce sont Tome et Janry dans l'album « Virus ». Il y a plus de trente ans.)
Qu'on me pardonne : je ne serai pas moins sévère pour les pages consacrées à Saint-Germain-des-Prés. Yann s'était déjà moqué de Jean-Paul Sartre (le Sartre des années 60) dans l'excellent « Mai 68 » (Célestin Speculoos n° 2) ; la charge était féroce, mais ne manquait pas de vraisemblance... Dans « La Femme léopard », en revanche, les propos que le scénariste attribue à Sartre et à Beauvoir sont gamins et bébêtes, presque incohérents.
D'autre part, Simone de Beauvoir et « Zaza », dans les faits, ne se confondent pas. Zaza était le surnom donné à la grande amie d'enfance et d'adolescence de Simone de Beauvoir, et non pas un surnom que Sartre aurait donné à Simone de Beauvoir pendant l'Occupation et dans l'immédiat après-guerre. Il y a des erreurs et des maladresses qu'on se doit d'éviter, quand on inscrit un récit, même comique, dans une période historique connue et sur laquelle existent de si nombreux documents.

Mais je reviens (en ce 24 juillet 2014) sur la fameuse discussion de café à laquelle participent Beauvoir et Sartre. Yann affirme que les phrases inscrites dans les bulles, quoiqu'elles soient fort éloignées de ce qu'ont tendance à dire en public deux philosophes, contiennent plusieurs fragments authentiques, qu'il a extraits de la correspondance ou des carnets intimes de Sartre et de Beauvoir ; et il ajoute que les phrases authentiques ne sont pas les moins misogynes... Dont acte.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

Soyez la première personne à commenter cette évaluation.

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 


Détails de l'évaluation

Article

3.9 étoiles sur 5 (17 commentaires client)
5 étoiles:
 (7)
4 étoiles:
 (4)
3 étoiles:
 (4)
2 étoiles:
 (2)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
EUR 14,50
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur


Lieu : France

Classement des meilleurs critiques: 1.493