Commentaire client

2 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Biographie ?, 10 novembre 2012
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Winston Churchill : Le pouvoir de l'imagination (Broché)
Je dirais plutôt hagiographie.
Par exemple,l'auteur ne consacre que quelques lignes sur sa responsabilité de la guerre civile en Grèce.Seul pays où les collaborateurs n'ont pas été poursuivis et les résistants traqués.
Le portrait parfait d'un homme cynique et sans scrupules,un oeil sur la politique,l'autre sur son compte en banque.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 2 clients

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-5 sur 5 de cette discussion.
Message initial: 13 nov. 12 18:26:52 GMT+01:00
[Supprimé par l'auteur le 13 nov. 12 18:29:45 GMT+01:00]

Publié le 13 nov. 12 18:29:31 GMT+01:00
Curieux, cette histoire d'hagiographie... Et que signifie "sa responsabilité de la guerre civile en Grèce"? Sans même parler du français approximatif, cela signifierait que Churchill a organisé la guerre civile à Athènes ? Effectivement un nouveau crime méconnu à mettre au passif du Premier ministre de Sa Majesté ! Mais pour être sérieux: L'immense majorité du peuple grec - à l'exception des communistes, naturellement - a été reconnaissante à Churchill d'être intervenu personnellement pour lui épargner le sort des "républiques populaires" pendant 45 longues années. Car il s'en est fallu de très peu que les partisans communistes de l'EAM-ELAS, soutenus par Tito, y prennent le pouvoir dès le départ des Allemands. Evidemment, on trouve encore des naïfs en France pour imaginer que cela aurait été un progrès...
Au fait, vous connaissez un politicien au monde qui n'a pas "un oeil sur la politique et un autre sur son compte en banque" ?

En réponse à un message antérieur du 17 nov. 12 12:06:48 GMT+01:00
Dernière modification par l'auteur le 17 nov. 12 12:20:11 GMT+01:00
Ivan dit:
Quelle orthographe approximative?
Vous parlez de partisans,moi je vous parle de collaborateurs,soutenus par Churchill.Et c'est bien lui qui a favorisé Tito le communiste,laissant tomber son concurrent royaliste.
Vous devriez lire un ouvrage sur la Grèce d'après guerre.Ce fut la guerre civile,la chasse aux opposants,même non-communistes,comme Lambrakis,une succession de coups d'Etat,la censure permanente.
Allez faire un tour en Grèce,vous n'y trouverez aucun portrait de Churchill.

Et tout au long du livre,on ne parle que de son obsession pour l'argent.Des articles qu'il publiait à profusion pour maintenir son train de vie.

En réponse à un message antérieur du 24 nov. 12 20:31:02 GMT+01:00
Dernière modification par l'auteur le 15 janv. 13 21:49:15 GMT+01:00
Pas "orthographe approximative", mais "français approximatif" (On ne dit pas "sa responsabilité de la guerre civile", mais c'est un détail.) Le plus gênant est que vous mélangez tout: à la fin de 1944, Churchill n'a pas soutenu des collaborateurs, mais l'archevêque Damaskinos, célèbre pour avoir tenu tête aux Allemands - et déclaré Juste parmi les Nations pour avoir sauvé des milliers de Juifs en leur faisant délivrer des certificats de baptême ! (Sa réponse superbe au général SS Jürgen Stroop, qui menaçait de le faire fusiller: "Dans notre pays, les prélats sont pendus et non fusillés. Merci de respecter nos traditions !")
Churchill l'aidera à assumer la régence, et il deviendra Premier ministre sans l'aide de personne. Seuls les communistes l'ont accusé d'être un collaborateur, mais pour les communistes, tout non-communiste est un collaborateur, en France comme en Grèce.
Bref, le reste est un curieux mélange de confusion chronologique et de théorie du complot. La vraie guerre civile en Grèce a éclaté en 1946, alors que Churchill avait quitté le pouvoir depuis plus d'un an, et l'assassinat de Lambrakis date de 1963, lorsque le retraité Churchill avait 89 ans ! Désolé, Churchill n'avait rien à voir avec les colonels non plus...
Il reste trois choses exactes dans votre message: Churchill a soutenu (bêtement) Tito pendant la guerre, et il n'y a effectivement aucun portrait de Churchill en Grèce, ce qui prouve seulement que la reconnaissance y est peu répandue. Enfin, Churchill écrivait certes à profusion pour maintenir son train de vie, ce qui lui a d'ailleurs valu le Prix Nobel de littérature. Mais est-ce bien un crime que de vouloir maintenir son train de vie ? La misère est plus romantique, mais peu de gens y aspirent. Il y a d'ailleurs des moyens plus malhonnêtes de maintenir son train de vie que d'écrire des articles: on voit ça tous les jours dans la rubrique des faits divers...
Conclusion modeste: Churchill était un être humain, avec ses qualités et ses défauts. Seule différence avec le commun des mortels: c'était un grand homme. Mon livre tente d'expliquer pourquoi.

En réponse à un message antérieur du 13 avr. 13 15:36:25 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 13 avr. 13 15:43:25 GMT+02:00
Hibou92 dit:
F. KERSAUDY a très bien répondu sur le fond à vos critiques, mais devant vos arguments caricaturaux je me permettrait d'y rajouter mon grain de sel : vous ne trouverez pas beaucoup de portrait de Churchill, de nom de rue ou de station de métro à son nom en France.

Or c'est en grande partie grâce à lui que De Gaulle a pu représenter la France libre, c'est grâce à lui que la France a eu une zone d'occupation en Allemagne et plus généralement c'est grâce à lui que la France à été considéré comme faisant partie des "vainqueurs".

En réalité la France ne s'est pas beaucoup battu (6 semaines) et a surtout collaboré avec l'Allemagne (4 ans). Si Churchill n'avait pas freiné l'ardeur des américains, la France aurait été de facto traité comme un colonie. On doit un grand merci à Churchill.

Votre histoire de portrait montre seulement que le Grec ne sont pas reconnaissants pas plus que les Français d'ailleurs. Un point commun que partage les deux peuples en plus de leur gestion calamiteuse des finances publiques.
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

4.7 étoiles sur 5 (26 commentaires client)
5 étoiles:
 (19)
4 étoiles:
 (6)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
EUR 27,00
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur


Classement des meilleurs critiques: 86.228