undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres
Commentaire client

23 internautes sur 27 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 LE chef d'oeuvre du métal symphonique, 5 décembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Imaginaerum ( 2 CD) (CD)
Fan du groupe depuis plus de 10 ans, j'attendais ce nouvel opus avec impatience. L'attente fut longue, mais le résultat est à la hauteur ! Jamais aucun album de Nightwish n'a été aussi proche du style "musique de film" que celui-ci. Ce CD est un "concept-album". Entendez par là qu'il ne raconte qu'une seule et même histoire. C'est pourquoi l'écouter d'une traite est préférable afin de l'apprécier à sa juste valeur (ce qui au passage est également le cas d'une bande originale de film).
Au niveau des textes et de l'histoire, les références habituelles de l'auteur-compositeur sont toujours là. Des références qui passent de l'univers de Tim Burton à celui de Walt Disney. Un univers à la fois magique et gothique, donc. Voici un bref compte-rendu des morceaux de l'album :

1. Taikatalvi 2'36
Introduction de l'album. Marco parle en finlandais sur une musique douce. Joli morceau qui nous fait pénétrer dans l'univers singulier de ce nouvel album.

2. Storytime 5'22
On démarre direct avec un bon morceau bien heavy, enrobé par l'orchestre symphonique (toujours dirigé par Pip Williams). Un hit très efficace, typique de Nightwish, même si les choeurs semblent plus présents que sur les morceaux habituels du groupe.

3. Ghost River 5'25
Morceau dans la lignée du précédent, mais en moins efficace, donc semi-déception.

4. Slow, Love, Slow 5'50
Une chanson à n'en pas croire ses oreilles ! Le groupe ici mélange habilement musique de film et... jazz ! On sent ici une influence certaine au score qu'Angelo Badalamenti composa pour la série Twin Peaks. C'est un morceau très surprenant de la part du groupe. Certains n'aimeront peut-être pas, mais l'évidente prise de risque se révèle payante, car ce morceau (chanté par Anette et Marco) s'inscrit parfaitement dans le récit de l'histoire. Superbe.

5. I Want My Tears Back 5'08
Un quasi "copié-collé" du morceau "Last of the Wilds" de l'album Dark Passion Play. Entendez par là un morceau très accrocheur avec de bons riffs de guitares et des cornemuses !

6.Scaretale 7'32
Hommage vibrant de Tuomas Holopainen à ses maîtres Hans Zimmer et Danny Elfman. Scaretale est un des meilleurs morceaux de metal symphonique que vous pourrez entendre dans votre vie et qui n'est pas sans rappeler le génial "Poet and the Pendulum" de l'album précédent. Ce morceau marque l'entrée de l'auditeur dans le parc Imaginaerum. L'hommage à Danny Elfman, avec les choeurs et la "musique de cirque" typique du compositeur sur les films de Tim Burton, est parfois à la limite du plagiat, mais le résultat est tellement efficace que l'on ne peut que s'en réjouir ! Excellent.

7. Arabesque 2'58
Premier morceau uniquement instrumental de l'album, cet "Arabesque" ne fait appel qu'à l'orchestre et aux choeurs, sans le groupe. Un morceau superbe que l'on croit extrait d'un film d'aventures, avec ses percussions et ses cuivres. Un bijou.

8. Turn Loose The Mermaids 4'19
Très jolie ballade, sans guitare électrique, ni basse, ni batterie. Un morceau qui, et là c'est vraiment surprenant, semble rendre hommage à Ennio Morricone ! En effet, on dirait une musique de western, avec le fameux "sifflement" typique du compositeur italien.

9. Rest Calm 6'59
Un morceau heavy sans grande originalité, chanté par Anette et Marco. Sympathique, mais sans plus.

10. The Crow, The Owl And The Dove 4'10
Seul morceau de l'album composé par Marco (le bassiste). Une ballade majoritairement à la guitare acoustique plutôt chouette qui nous permet de faire un break avant la claque que va nous donner le prochain morceau.

11. Last Ride Of The Day 4'32
Une bombe ! L'orchestre, les choeurs et le groupe s'éclatent pour cette "chevauchée" d'une efficacité redoutable. Un des meilleurs morceaux de l'album. Excellent.

12. Song Of Myself 13'30
Le plus long morceau de l'album. Là encore, dès les premières notes, l'influence à Hans Zimmer se fait beaucoup sentir (voir les scores de Crimson Tide et Peacemaker). Un morceau symphonique très "heavy" sur la première partie, très "ballade" sur la seconde. Un beau morceau qui se termine par la lecture de poèmes sur fond de musique douce.

13. Imaginaerum 6'18
Pour clore le CD à la manière d'un film, ce "générique de fin" créé par Pip Williams (arrangeur et orchestrateur sur l'album) reprend les principaux thèmes écrits par Tuomas, sans le groupe, uniquement avec l'orchestre symphonique et les choeurs. Une superbe fin, donc.

En résumé, cet album se révèle être un petit bijou. Les fans de la première heure qui ne se sont jamais remis de l'éviction de Tarja, la première chanteuse, seront aussi aux anges avec l'édition collector de l'album qui contient en plus le CD en version instrumentale ! Imaginerum est une oeuvre grandiose et riche qui ne fait que confirmer que Nightwish demeure le meilleur groupe de métal symphonique de tous les temps !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques


Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-2 sur 2 de cette discussion.
Message initial: 19 déc. 11 13:43:19 GMT+01:00
Melomad25 dit:
"dans la lignée du précédent, mais en moins efficace, donc semi-déception."
"Un quasi "copié-collé" du morceau "Last of the Wilds" de l'album Dark Passion Play"
"parfois à la limite du plagiat"
"Un morceau heavy sans grande originalité"
Conclusion : ça n'est donc pas un "chef d'oeuvre" !! (cf définition)

En réponse à un message antérieur du 21 déc. 11 00:18:08 GMT+01:00
Melomad25, vous jouez sur les mots. Et si vous lisez attentivement la définition complète de "chef d'oeuvre", vous apprendrez qu'on utilise ce terme pour "signifier qu'il s'agit de l'½uvre la plus importante ou la plus aboutie d'un auteur, ou encore qu'elle est la meilleure représentation d'un mouvement artistique". (cf définition)
Pour moi donc, et malgré les points (disons-le, négatifs) recopiés par vos soins, cet album est bien l'oeuvre la plus importante et aboutie du compositeur de Nightwish, et est instantanément devenu une référence du métal symphonique.
Cordialement.
‹ Précédent 1 Suivant ›