Commentaire client

2 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Du Jazz d'aéroport qui ne décolle pas, 2 février 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : A Love Supreme (CD)
John Coltrane est au saxophone ce que Miles Davis est à la trompette: un géant. Ce disque est pourtant décevant. On attend des sommets, on reste dans du Jazz d'ascenseur ou de supermarché. Dans les trois premiers morceaux, le son du saxophone est couvert par des percussions prétentieuses et banales. Finalement, dans la quatrième et dernière partie, "Psalm", le saxophone décolle et on comprend qu'il y a quelqu'un derrière.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques


Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-2 sur 2 de cette discussion.
Message initial: 8 mai 13 19:35:59 GMT+02:00
DAVID dit:
On peut ne pas aimer ce disque de Coltrane mais le qualifier de musique d'ascenseur n'a aucun sens. C'est tout sauf du easy listening. Par ailleurs un album de 1964 ne peut avoir une qualité d'enregistrement comme aujourd'hui. Ce qui importe c'est l'intensité, l'émotion véhiculées par l'interprète. Il s'agit d'un album réalisé en une seule prise. Ce n'est pas toujours le cas aujourd'hui. Cela montre la qualité des interprètes.

Publié le 26 mars 14 19:35:39 GMT+01:00
Thierry dit:
On a le droit de ne pas aimer un sommet de la musique, de l'art... Après tout, certains n'aiment pas Proust ! Mais doit-on pour exprimer une déception déclarer des inepties pareilles ? "Jazz d'aéroport", "Jazz d'ascenseur"... Quant aux percussions de Jones, elles peuvent effectivement être prétentieuses étant entendu qu'Elvin est l'un des plus grands de tous les temps, le plus grand de mon point de vue personnel, et dans cet opus il atteint des sommets inimaginables, tout comme chacun de ses acolytes par ailleurs.
Si vous avez une once d'orgueil ou une crainte, ne fut-ce que minime, du ridicule, Monsieur Roudier, je ne peux que vous suggérer de revoir ce commentaire.
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

Commentateur


Classement des meilleurs critiques: 26.195