Commentaire client

27 internautes sur 29 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Les Stones dans votre salon avec Muddy Waters, 16 juillet 2012
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Checkerboard Lounge : Live Chicago 1981 (DVD)
Moins les Rolling Stones enregistrent de nouveaux disques, plus les documents tombent en avalanche dans les bras du fan qui n'en croît pas ses yeux et ses oreilles. Pour preuve, cette nouvelle sortie, un coffret DVD et CD restituant une prestation enregistrée il y a plus de trente ans.
En novembre 1981 les Rolling Stones sont en tournée américaine depuis septembre. Le 22 novembre jour de relâche à Chicago, Mick Jagger, Keith Richards, Ron Wood et Ian Stewart en virée nocturne, déboulent dans le club de Buddy Guy, le Checkerboard Lounge où Muddy Waters occupe la scène avec son groupe.
La salle est toute petite, la scène riquiqui. Muddy Waters, assis sur son tabouret, dirige son orchestre d'une main ferme, indiquant qui doit prendre le solo. Le bluesman (1915-1983) tient encore la forme et sa bonne bouille souriante respire la sérénité. La voix bien en place, sa vieille Fender à caisse rouge aux bords usés, il enchaîne ses classiques, You Don't Have To Go, Country Boy et Baby Please Don't Go. Les éclairs de sa slide illuminent son blues.
C'est durant ce dernier morceau que les Rolling Stones investissent le club et s'accaparent une table devant la scène. Keith Richards commande illico une bouteille de cognac qu'il ouvre avec son propre couteau tiré de sa besace, avant de s'en envoyer une lampée directement au goulot. Muddy Waters invite alors Mick Jagger à venir sur scène pousser sa goualante. Le Jag s'exécute et, discret comme à son habitude, vêtu d'un survêtement rouge cerise qui tranche dans le décor, il joue de ses mimiques, car la place étant réduite il ne peut que se dandiner dans l'espace qui lui est alloué. L'un après l'autre, Keith Richards puis Ron Wood rejoindront Muddy Waters.
Aucune effervescence particulière dans la salle, tout le monde profite de la musique et du groove, mais la notoriété de l'affiche ne déchaîne aucunes passions particulières.
Sur Mannish Boy, Muddy Waters s'excite au point de se lever de son tabouret, Buddy Guy (guitare et chant) en profite pour monter à ses côtés, Jr Wells (chant et harmonica) en fait autant et Left Dizz (guitare et chant) suit le mouvement. Ensuite, le concert sera un va et vient permanent entre salle et scène, Muddy Waters s'éclipse un moment, Mick Jagger aussi tandis que Ian Stewart prend le piano d'assaut.
Pendant Next Time You See Me, Buddy Guy, Keith Richards, Ron Wood se partagent les solos et l'on ne peut s'interdire de revoir en esprit, la même scène filmée par Martin Scorsese pour Shine A Light en 2008, les trois musiciens plus âgés et Keith moins volubile sur son manche de guitare, dur, dur ! A la fin du morceau tous les guitaristes s'éclatent, c'est la fête chez Fender, chacun la sienne, dommage que Lefty Dizz se la pète un peu trop et ne devienne vraiment trop envahissant sur le titre suivant One Eyed Woman. Muddy Waters revient alors sur scène pour calmer le trublion et terminer le concert, Clouds In My Heart où Ron Wood s'illustre, Champagne And Reefer avec l'ensemble des musiciens autour du maître.
Tout ce beau monde réuni dans un si petit lieu nous régale parce que la musique est bonne, du blues de la plus belle eau, les musiciens s'amusent sans se prendre au sérieux et sans ces excès d'attitudes compréhensibles quand ils jouent dans des stadiums. Muddy Waters, sorte de Parrain bienveillant est sur ses terres, un club au cœur de Chicago, et ce ne sont pas trois Blancs mecs qui vont l'intimider. Personne n'est dupe, si les Stones s'essaient au blues joliment, Muddy Waters EST le blues, tout simplement.
Ajoutez à l'aspect musical, ces images de l'entrée des Stones dans la salle, leurs attitudes quand ils sont filmés à leur table et vous obtenez un DVD absolument fabuleux. L'image est très bonne, filmée par très peu de caméras en raison du manque de place, le son est excellent, remixé par Bob Clearmountain comme d'hab'. Sur le DVD, 16 titres, et sur le CD joint, 11 titres seulement mais les principaux et les plus représentatifs de la soirée. Encore une fois, le fan met sa main au porte-monnaie, mais c'est si bon et quand on aime, on ne compte pas, c'est bien connu.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques


Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-1 sur 1 de cette discussion.
Message initial: 17 juil. 12 15:06:17 GMT+02:00
stones dit:
Rien à ajouter à ce commentaire, c'est tout à fait ça : Muddy le Buddha, Mick le poseur, Ronnie et Keith en retrait, Lefty Dizz à oublier, et une image et un son qu'on attendait pas. On a l'impression d'y être, en voyeur, 30 ans après.
Mannish boys à tous les étages...
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

4.6 étoiles sur 5 (14 commentaires client)
5 étoiles:
 (11)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
EUR 20,00
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur

Eminian
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   

Classement des meilleurs critiques: 189