Commentaire client

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Les affranchis de la rapière, 18 octobre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Princes de la pègre (Broché)
Princes de la Pègre est un excellent livre de fantasy axé sur l'action, avec pour cadre la famille mafieuse de la capitale d'un empire séculaire.
On y suit de la première à la dernière ligne Drothe, un membre du clan de Nicco, parrain semi-psychopathe pour lequel il exerce la noble profession de nez (fouineur professionnel). Vous avez bien lu : on ne suit pas quarante six personnages dans cette aventure, on y suit un Drothe naviguant entre les factions hostiles au fil de sa roublardise, avec l'appui du fil de l'épée de son ami et protecteur Dégane. Pas une digression, pas un chapitre en italique avec un mystérieux narrateur omnipotent, pas un chapitre de mise en situation pour nous éclairer sur les desseins d'autres protagonistes. Nada. Peau d'balle. Le bonheur.
Dans ce récit mené sans aucun temps mort, on démarre tambour battant sans la traditionnelle mise en place fastidieuse d'un univers pourtant solide mais que l'auteur a le bon goût de nous faire découvrir en allant, par touches légères et bien amenées. Le rythme est effréné, et Drothe puisera dans son sac de graines d'arhami plus que de raison pour rester vif et alerte. Un mal nécessaire lorsque on tente de vous assommer, vous embrocher ou vous jeter du métal en fusion à la tête toutes les dix pages.
Alors il est bien évident que dans ce tourbillon effréné de courses poursuites et de scènes d'actions il ne reste pas beaucoup de temps pour s'attarder sur les paysages et les subtilités de l'empire et de sa capitale Ildrecca. La visite est menée au pas de charge, si ce n'est ventre à terre. Mais lorsqu'on lutte pour sa survie et pour celle de ses amis et parents, ce n'est pas vraiment le moment de décrire les soubassements de porte ou la technique de pavage des rues. Et pourtant, avec beaucoup de finesse l'auteur parvient à déployer un univers riche, cohérent et intriguant.
Enfin ne nous leurrons pas : Drothe n'a rien d'un sale type, il est bien un héros dans cette aventure. Certes il évolue dans la pègre d'Ildrecca comme un poisson dans l'eau mais ses motivations profondes n'en sont pas moins honorables. C'est un personnage attachant, humain, amusant, subissant autant les évènements qu'il tente de les dominer. Les autres personnages du livre sont aussi tous très réussis, et leurs relations avec Drothe sont toutes subtilement dépeintes en quelques détours de phrases.

En matière de références, comment ne pas penser à l'ambiance des livres de la Compagnie Noire de Glen Cook ? Quant à l'univers mafieux, il m'a beaucoup rappelé l'univers des Soprano.
S'il fallait trouver des défauts à ce livre, ce serait du chipotage : quelques combats un peu trop détaillés du point de vue technique, une ou deux petites facilités pour raccrocher les wagons au fil du récit, quelques regrets pour des personnages secondaires dont j'aurais aimé avoir des nouvelles à la fin du livre, mais rien de vraiment bien grave.

Princes de la Pègre est un livre de Fantasy pour ceux qui trouvent les pavés actuels de Fantasy indigestes et ennuyeux, mais aussi pour ceux qui pensent que la mode du point de vue multiple n'est qu'une supercherie d'auteur en mal d'inspiration pour ficeler un vrai livre.
Pour un premier roman, c'est un coup de maître, il faut dire que Douglas Hulick y a consacré dix années de sa vie. Comme quoi le travail, ça paye : l'intrigue est aussi complexe qu'elle est claire, les évènements s'enchainent avec fluidité, dans un style agréable. Ma seule crainte serait qu'il mette autant d'années à nous faire partager une nouvelle aventure.
Ne vous fiez pas trop à la couverture : l'univers est sombre certes, mais cette aventure est réjouissante, lumineuse, emportée par un personnage drôle et astucieux.
Une nouvelle pépite extirpée du tourbillon des publications anglophones par l'Atalante.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 3 clients

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-10 sur 22 de cette discussion.
Message initial: 18 oct. 12 12:23:27 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 18 oct. 12 12:29:01 GMT+02:00
Guinea Pig dit:
Incroyable !!
Qu'est-ce que vous trouvez tous à ce livre, je m'arrache les cheveux à comprendre quoi !
J'ai trouvé ça incroyablement immature et ennuyeux, pas inspiré et fade. Pour moi c'est une histoire écrite par un collégien brillant en littérature, mais qui n'a aucune inspiration personnelle et qui joue à se faire peur (la scène d'entrée pour monter que c'est du sérieux, du lourd, du vraiment méchant, par exemple). Je n'ai même pas pu le finir alors que j'en étais à 80 %.
Je dois me faire vieille, la fantasy n'est plus de mon âge !
(il n'y a que T. Edwards sur A.uk qui soit du même avis que moi : je vais l'inviter à prendre le thé avec des boudoirs - pour nos vieilles dents)

En réponse à un message antérieur du 18 oct. 12 12:59:38 GMT+02:00
Je peux parfaitement comprendre que tu trouves ça immature, il y a en effet une dimension un peu regressive dans le déroulé du livre. Si on ne rentre pas dedans je pense qu'on peut n'y voir qu'un ramassis de scènes d'actions sans inspiration. C'est un livre qui repose avant tout sur son dynamisme et son rythme : si on accroche pas ça ne peut pas marcher.
Et puis c'est avant tout un bouquin d'action avant d'être un roman de Fantasy. Garde Brandon Sanderson, je conserve Douglas Hulick par devers moi. ^^

En réponse à un message antérieur du 18 oct. 12 13:05:37 GMT+02:00
Guinea Pig dit:
Non, ce que je trouve immature c'est cette idée de présenter un héros à la fois pétri de qualités morales, mais aussi sombre, cynique, qui ne répugne pas à la torture : l'auteur veut le beurre et l'argent du beurre ! Un héros parfait et un héros très noir. Et tout est à l'avenant, ça fleure le fantasme d'adolescent romantique à chaque page...
Bouhhh, c'est ça, je suis de sexe féminin, plus du tout adolescente et en plus cynique !!!
(et merci, je garde BS en effet, ça c'est autre chose mes p'tits gars !)

En réponse à un message antérieur du 18 oct. 12 14:17:15 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 18 oct. 12 14:18:18 GMT+02:00
Je ne suis pas d'accord, le héros n'est pas très noir. Il travaille pour une organisation criminelle mais c'est présenté comme un boulot normal, à la façon des Soprano. Il est d'une loyauté élastique mais il répugne à utiliser la torture (il ne torture pas lui même, il n'en semble pas capable), n'a rien de sadique, ne tue qu'en état de légitime défense, et ses priorités sont sa survie et la sécurité de ses proches. C'est un personnage d'alignement Bon / Chaotique. Tu ne peux pas comprendre si tu n'as pas joué à Donjons et Dragons (Pff, toute une éducation à refaire...)
Trêve de plaisanterie, c'est typiquement le genre de page turner pour lequel il faut se laisser porter par l'action sans chercher la petite bête (et d'ailleurs il n'y a pas de petite bête, ou si peu). Comme un bon petit film d'action Hollywoodien. C'est un peu téléphoné, certes, mais c'est très bien mené.
C'est un livre d'action : rien qu'avec ça normalement tu sais que ce n'est pas ta came.
Quant à cette phrase : "Qu'est-ce que vous trouvez tous à ce livre, je m'arrache les cheveux à comprendre quoi !" c'est soit de la mauvaise foi (hypothèse improbable...) soit tu n'as pas encore compris qu'il y a des gens qui aiment bien la bagarre (virtuelle !).

En réponse à un message antérieur du 18 oct. 12 14:43:30 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 18 oct. 12 14:43:47 GMT+02:00
Guinea Pig dit:
Oh quand même, son côté "Oh mon Dieu mes logeurs comptaient sur moi pour les protéger j'en ai été incapable je suis nuuul" à côté de son côté "je suis un gros dur je peux regarder un homme se faire torturer sous mes yeux, même pas peur"... où est la crédibilité minimum pour suivre un personnage ? Quelle genre de personne peut assister à la torture en restant normal ? L'auteur veut un Drothe qui le fasse rêver mais aussi qui lui ressemble : ça n'existe pas et même dans un livre pour moi ça ne passe pas.
Quand à l'aspect bagarre, franchement je n'en ai aucun souvenir, ça ne m'a pas frappée du tout, ni gênée, c'est bien les personnages que je trouve ratés, en 2 D.
Le carton-pâte je n'accroche jamais, d'ailleurs je n'ai jamais aimé jouer à la poupée.
Et mon éducation est ter-mi-née, bouclée, terminée, irrécupérable !
Maintenant je vais pinailler :
"C'est un peu téléphoné, certes, mais c'est très bien mené" : OK.
Mais "Pour un premier roman, c'est un coup de maître, il faut dire que Douglas Hulick y a consacré dix années de sa vie", là non.
Qu'est-ce que vous m'énervez avec vos trémolos "Oh mon Dieu cet auteur y a passé des années quel maître !!" alors que si ça ce trouve il est juste poussif, ou feignant, ou surchargé par sa vie professionnelle et personnelle. Si je ne pense pas qu'on puisse pondre des romans avec la régularité (et du coup la répétitivité) d'un métronome et garder une qualité, je ne vois pas pourquoi le temps accorder à écrire un livre devrait être un gage de qualité, ni même pourquoi cela devrait constituer un argument à mettre en avant... Et ici, vu le manque d'originalité (pas un défaut en soi, on peut écrire des choses excellentes avec des bases ultra classiques) je ne vois pas comment la chose joue en faveur de l'auteur.

Merci mille fois, heureusement que toi tu es gentil et que tu veux bien continuer à te battre avec moi ! (je te laisse la rapière, je prends la marmite et le rouleau à pâtisserie)

En réponse à un message antérieur du 18 oct. 12 17:00:30 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 18 oct. 12 17:09:04 GMT+02:00
Il n'y a pas de côté « je suis un gros dur », on a pas lu le même livre. Lorsqu'il a le choix, Drothe choisit la fuite, il n'est pas particulièrement courageux ou intrépide.
« Quelle genre de personne peut assister à la torture en restant normal ? » : là c'est toi qui est dans le cliché. Ce sont ceux qui la subissent qui n'en sortent pas indemnes. Lorsque des états y recourent pour éviter des attentats terroriste par exemple, la majorité silencieuse approuve et ça n'empêche personne de dormir. Et Drothe n'y assiste pas, il fait même en sorte de mettre fin aux souffrances du torturé. La torture n'est que l'ultime stade de la coercition : c'est barbare et plus que condamnable mais c'est une pratique qui n'a rien de choquant dans un univers moyenâgeux, où c'était monnaie courante. Encore récemment en France des familles n'allaient-elles pas passer la journée, pique nique compris, au pied de la guillotine dans l'attente de l'exécution et de la présentation de la tête du condamné au public ? Et les lecteurs de Hunger Games, ils sont traumatisés ? (attention ceci est un Troll)
J'ai tout de même l'impression que tu es passée à travers ce personnage sans en saisir l'essence. ^^
« Quant à l'aspect bagarre, franchement je n'en ai aucun souvenir, ça ne m'a pas frappée du tout » : normal tu ne les a pas lu, ça ne t'intéresse pas. (et comme il y en a toutes les deux ou trois pages...)
Quant au problème des 10 ans, c'est une anecdote qui me permet simplement de faire remarquer que ce premier roman n'a pas les défauts habituels des premiers romans : il est très bien construit, jamais pris en défaut sur la cohérence, court, bouclé (et bien bouclé). Que ce soit dix années, cinq ou deux n'a pas d'importance : ça permet juste de mettre en valeur le fait que c'est un livre très travaillé, ne vous en déplaise Miss Rouleau de Pâtisserie. Tu retournes la phrase dans le sens qui t'arrange : ce n'est pas parce qu'on passe dix ans dessus qu'un livre est bon. Mais plus un livre est travaillé, plus il a de chances d'être bon.

En réponse à un message antérieur du 18 oct. 12 17:18:16 GMT+02:00
Guinea Pig dit:
Tu as raison bien sûr, il est très bon ce livre, puisque 98 % des lecteurs l'aiment !
(en revanche il n'est pas court, bon sang qu'il était long, j'ai crû que je ne m'en sortirais jamais, d'ailleurs je l'ai perdu en route).

Je crois que tu prends ce livre comme un divertissement et que, n'étant absolument pas divertie, je n'y ai vu qu'une chose mille fois déjà faite, dans un genre qui m'a très vite lassée : la fantasy que je qualifie de "classique".

Quand à l'argument des dix années, on n'est pas du tout sur la même longueur d'onde, donc j'arrête là !

En réponse à un message antérieur du 18 oct. 12 17:28:21 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 18 oct. 12 17:28:55 GMT+02:00
Les heures sont plus longues lorsque on se force à lire quelque chose qu'on aime pas.
C'est en effet de la Fantasy Classique, à la Conan le Berbère ou Cugel l'Astucieux : de la bonne sword & sorcery comme je l'aime, un peu bourrine, rigolote et qui ne se prend pas au sérieux.
Une lecture que tu qualifies de classique mais qui est presque introuvable sur les étals.
Pour la longueur d'ondes, essaie sur 106.8 Mhz, (mais ça grésille un peu)

En réponse à un message antérieur du 18 oct. 12 17:54:15 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 18 oct. 12 18:09:53 GMT+02:00
Guinea Pig dit:
"un peu bourrine, rigolote", OMG, là c'est sûr, on n'a pas lu le même livre !
(et si tu insistes je voulais simplement dire que pour moi quelqu'un de doué n'a pas besoin de ressasser 10 ans un malheureux bouquin de cet acabit, c'est pas Strange and Norrel quand même, et que certains peuvent écrire vite ET bien : BS et Correia. Encenser les auteurs longs à la ponte m'agace énormément. Moi qui suis si patiente et obligeante, c'est quand même un comble...)

En réponse à un message antérieur du 18 oct. 12 17:59:01 GMT+02:00
Tu as vu dans le personnage de Drothe un mélange d'Arnold Schwarzennegger et de Lino Ventura alors que c'est un mélange de Bruce Willis et d'Elie Semoun.
Faut changer de lunettes. (ahahaha)
‹ Précédent 1 2 3 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

5.0 étoiles sur 5 (4 commentaires client)
5 étoiles:
 (4)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
EUR 21,00
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur