Commentaire client

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Malheureusement, une Bataille peu inspirée..., 24 mai 2014
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : La bataille de la planete des singes (DVD)
Dernier volet du cycle classique de la Planète des Singes (1968-1973), ce Combat de la Planète des Singes fait office du dernier de la classe dans la mythologie initiée par le roman de Pierre Boulle, puis le film éponyme de Franklin J. Schaffner.
Ce dernier, en plus de moyens conséquents et d'un scénario solide, offrait à Charlton Heston l'un de ses rôles les plus marquants, et, au Cinéma, une image impérissable : celle de la Statue de la Liberté à demi enfouie dans le sable.
La suite, Le Secret de la Planète des Singes, nettement moins bonne mais restant sympathique, voit une nouvelle bombe atomique s'abattre sur la Terre. La raison en est simple : Heston, déjà las du rôle, souhaitait que son personnage meurt. La décision fut alors prise de réduire en cendre la planète entière – la série aurait donc dû normalement s'arrêter là. Mais, par un coup de plume astucieux, les scénaristes parvinrent à redonner vie à la saga, la Fox étant sans doute effrayée de perdre sa poule aux œufs d'or.
Le coup est audacieux, et, pour une série de films destinés au grand écran, inégalé : les deux héros chimpanzés, Cornelius (Roddy McDowall) et Zira (Kim Hunter) vont retourner dans le passé avant l'explosion de la planète (donc dans un monde toujours dominé par les humains), et y donner naissance à un fils, Milo. Ces événements sont narrés dans l'épisode 3, Les Évades de la Planète des Singes.
Puis, les singes étant devenus esclaves et Milo jeune adulte, il prendra comme nouveau nom César, et sonnera le début de la révolte des primates contre l'espèce humaine. Voici le pitch de La Conquête de la Planète des Singes.
Par conséquent, La Bataille de la Planète des Singes aurait dû s'achever par l'explosion des bombes atomiques et par la suprématie définitive de la race simiesque – préfigurant donc l'arrivée sur ce monde hostile, des siècles plus tard, de Charlton Heston. La boucle aurait été bouclée.

Et pourtant, ce 5em épisode fait l'effet d'un pétard mouillé. Pire, d'une véritable insulte à l'implacable chronologie mentionnée ci-dessus.
Tout d'abord, le fil conducteur du long-métrage laisse perplexe. Les singes et les hommes vivent désormais en bon ménage, à l'exception près de quelques survivants irradiés et belliqueux qui résident dans les ruines d'anciennes mégalopoles. Une idée qui sent étrangement le recyclé (cf Le Secret de la Planète des Singes), et qui rend donc le film hautement prévisible – sentiment encore augmenté par le fait que le personnage principal humain est à nouveau afro-américain... et est le cousin du héros de La Conquête de la Planète des Singes !
Mais surtout, la fin est un bide total : nous emmenant dans un futur parallèle, le réalisateur tire un trait sur tout ce qui avait été construit dans les précédents opus.
De plus, le manque de moyens est criant : la cité des singes se résume à quelques huttes et celle des hommes à des tunnels... hommes qui, en guise d'irradiation, se trouvent grimés d'une ou deux blafardes taches de maquillage et d'un bonnet noir.
Là où les 3em et 4em volets compensaient ce petit budget par un usage adéquat du cadrage et par des dialogues riches en sens et en portée, La Bataille de la Planète des Singes les remplace par d'interminables et pathétique scènes d'action (jugez plutôt : César tient en respect des soldats ennemis grâce à un jet d'eau...).
A peine peut-on tirer quelques bonnes idées de l'ensemble, comme le destin du fils de César et l'acceptation du meurtre entre singes. Bien peu, malheureusement.
Enfin, la fameuse bataille du titre est rageante de médiocrité : sans ampleur, sans enjeux et sans tension, elle se résume à quelques coups de feu (une séquence d'explosion est même réutilisée plusieurs fois) et à une barricade de cageots face à un bus scolaire et autres véhicules hétéroclites du même genre. Lamentable.

La question mérite donc d'être posée : J. Lee Thompson, habile cinéaste déjà aux commandes de La Conquêtes de la Planète des Singes et réalisateur des Nerfs à Vif et des Canons de Navarone, a t-il volontairement sabordé son film ? Le fait est possible, les mésententes entre studios et metteurs en scène n'étant pas rares – d'autant que La Conquête de la Planète des Singes et La Bataille de la Planète des Singes semblent avoir eu des durées imposées strictement, les deux durant exactement 1h39.

Il est au final bien dommage que cette boucle temporelle si riches en perspectives se soit conclue sur un tel flop. Flop que connue de même la nouvelle adaptation du roman de Boulle par Tim Burton en 2001, avant que, fort heureusement, ne ressuscite cette si intéressante mythologie avec le fort réussi La Planète des Singes – Les Origines.

Un achat à réserver, par conséquent, à ceux qui possèdent déjà les quatre précédents opus.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

Soyez la première personne à commenter cette évaluation.

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 


Détails de l'évaluation

Article

2.0 étoiles sur 5 (1 commentaire client)
5 étoiles:    (0)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
EUR 14,83
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur

matt
(TOP 500 COMMENTATEURS)   

Classement des meilleurs critiques: 433