Commentaire client

35 internautes sur 43 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le disque des années quarante, 22 octobre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : OK Computer (CD)
Dans un premier temps je n'écoutais ni ne jouais plus de rock. Je ne composais plus de chansons. Retraite. Fin de party ? La musique classique était un puit sans fond. Debussy, Schubert, Poulenc, Purcell, Schumann, Britten, Stravinsky, Reich, Dutilleux, Boulez, Varèse, Bach, Haendel, Schütz... Le jazz un grand espace vierge peuplé peu à peu de pianistes drogués et fous. Forever Monk... Me parvenaient encore quelques échos. J'avais écouté les Strokes. Les avais trouvé intéressants mais peu inspirés. Et puis j'étais tombé par hasard sur le classement des cent meilleurs disques rock établi par les lecteurs du NME. « Revolver » était, naturellement, classé numéro un. Mais il partageait la plus haute marche avec une autre galette. Cela s'appelait « OK Computer », par un groupe nommé « Radiohead ». Je l'avais acheté. Je me souviens très bien de la première écoute. Je conduisais, vitres ouvertes. J'avais trouvé cette musique plutôt laide, au mieux prétentieuse, au pire fade et inhabitée. Je crois bien que je roulais vers Saucats. J'avais réitéré l'expérience plusieurs fois, sur notre chaîne. Mais l'impression initiale demeurait. « Paranoïd Android » me paraissait particulièrement vaniteux. Je ne supportais pas « Airbag » et n'aimais pas ces arpèges de guitare évanescents, façon « Durity Column ». Tout juste mon oreille avait-elle accroché à ce beau morceau, au milieu du disque, « Karma Police », ainsi qu'à une autre plage (mais laquelle était-ce, la 7ème, la 9ème, la 11ème ?).

On était en 2001 et l'odyssée de l'espace venait de s'écraser contre la vilaine face du réel comme deux châteaux de cartes s'écroulant de 400 mètres de haut.

Dans un deuxième temps, j'avais renoué avec le rock'n roll. Ces disques me parlaient à nouveau. Et de quelle manière ! White Stripes, Libertines, Franz Ferdinand, The Kills, Giant Sand, Arcade Fire, Wilco, Rancid, Dandy Warhols, Kings of leon, Kaizer Chief, Weezer, Queens of the stone age, Sufjan Stevens... A l'époque, nous dévorions les coffrets de « Six feet under » jusqu'à point d'heure. C'était devenu une addiction. Je me souviens de cette magnifique scène finale de la saison quatre. Tous réunis dehors, apaisés. Il fait nuit et ils font un grand feu de joie avec les objets encombrants de leur passé. Claire pose deux baffles sur le rebord de la fenêtre et elle passe « Lucky », cette magnifique chanson, celle-là justement que je ne parvenais pas à situer. J'avais fini par l'apprivoiser ce disque. « Paranoid Android » c'était pas si mal finalement, et même mieux que ça. Ces guitares évanescentes formaient une texture aérienne, « subterranéenne », qui avait fini par charmer mes sens. Et il y avait de si belles chansons. « Lucky , « Karma police » bien sûr. Et la voix de Thom Yorke sur « Exit music »...

On était en 2004 et on regardait des photos d'une petite bonne femme en treillis qui tenait des prisonniers irakiens en laisse.

Dans un troisième temps, des chansons me venaient à nouveau. J'étais tombé amoureux de leur musique. J'avais tous leurs disques. Chacun d'entre eux m'avait marqué à sa manière. Sauf « Pablo Honey », leur premier opus, qui ne valait que pour l'exceptionnel « Creep ». Certains avaient mis plus de temps à faire leur nid. « In Rainbows » notamment et sa suite de morceaux apaisés. Mon préféré restait quand même « Amnesiac », le reflet de « Kid A ». J'aimais « Kid A », bien sûr. J'avais beaucoup écouté « The Bends » aussi. Je n'aurais su dire quelles chansons je préférais. Peut-être « Where I end and you begin » ou « There there » dans « Hail to the Thief » ? Chaque été je confectionnais une set liste d'une vingtaine de leurs morceaux. Chaque année la liste changeait. « OK Computer » était leur disque qui me fascinait le moins. Mais « Paranoid android » devenait peu à peu cette symphonie étourdissante de violence intérieure affleurante et « Karma police » avait pris la dimension d'un temple solaire. « Let down », « The tourist » et « No surprises » m'avaient conquis. Mais je n'aimais toujours pas « Airbag », encore moins « Electioneering ». Le disque me semblait déséquilibré, plein de fulgurances mais émaillé de dissonances inutiles.

On était en 2007 et nous entamions ce voyage médiocre et vulgaire au bout de la nuit du Fouquet's.

Dans un quatrième temps je n'ai pas encore cinquante ans. Je m'en fous à vrai dire. J'ai mis la galette l'autre soir. Elle était posée là, au milieu des quelques autres qui tournent par ces temps. PJ Harvey, Dominique A, Allman Brothers, Nike Drake, Arvo Part, Micah P. Hinson, Martial Solal , Nino Ferrer, Raphaël, Antony and the Johnsons, Stockausen. La roue tourne mais « OK Computer » demeure. J'aime les mystères. Le dernier vient de tomber. J'ai adoré « Airbag ». Plus encore « Electioneering ». C'est du rock. Du rock haché, violent dans ses attaques de guitare, mais « ô combien » brillant, vibrant, vivant... Le disque n'a plus de temps morts. Il est désormais monolithique mais ne m'a pas encore révélé tous ses pouvoirs. Il y a tant d'entrées possibles.

On est en 2010, cette décennie aura été hantée par un disque splendide.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques


Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 31-40 sur 83 de cette discussion.
En réponse à un message antérieur du 22 oct. 10 23:35:40 GMT+02:00
[Supprimé par Amazon le 19 mai 11 09:17:19 GMT+02:00]

Publié le 22 oct. 10 23:38:55 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 22 oct. 10 23:44:30 GMT+02:00
(N°6) dit:
Alors ça, un truc m'a échappé. En plus ça n'a aucun sens... Le distrib devait être zarbi...
Pas présente sur la BA dans le DVD, heureusement !

Publié le 22 oct. 10 23:46:47 GMT+02:00
Fab Free dit:
Et de Kitano, céquoiti qu'il faut voir d'abord? Excusez mais j'ai des lacunes dans le cinéma de là-bas...

Publié le 22 oct. 10 23:59:46 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 23 oct. 10 00:01:26 GMT+02:00
(N°6) dit:
Tout. Le type est génial.
Bon, ok, je vais faire une synthèse rapide...
Commencer par un de ces deux chefs-d'oeuvre, Sonatine ou Hana-bi. Aller voir du côté de A scene at the Sea pour son côté le plus contemplatif. Kid's Return, parce que plus accessible, et le film de la renaissance pour lui après son terrible accident de moto. Zatoichi, son film de sabre délirant et brillant, magnifique. Si pas peur de l'ultra violence, on peut se tourner vers son tout premier et déjà brillant Violent Cop, et son film américain, Brother. Jugatsu, son deuxième film, un peu plus difficile, plus âpre, mais qui est essentiel dans sa filmographie pour comprendre son cinéma. Un autre chef-d'oeuvre, le sublime mais très contemplatif et très sombre Dolls, à voir sur un écran large pour profiter des couleurs. Achille et La Tortue sorti cet année, autre grand film, où il revient à une forme plus traditionnelle après deux essais expérimentaux. Et puis pour explorer le côté délirant du bonhomme, Getting Any ?, volontairement navrant et graveleux. Et plus récemment, deux films "cubistes" selon sa propre définition, assez difficiles d'accès et réservés aux fans qui connaissent à fond son univers, à la fois très ambitieux mais aussi pas sérieux pour deux sou, Takeshi's et Glory for the Filmmaker, à manier avec précaution, mais on peut trouver ça très drôle.
Bon, si tu ne veux en voir qu'un, c'est Hana-bi, le plus beau film du monde. C'est le premier que j'ai vu, ça a changé ma vie.

Publié le 23 oct. 10 10:28:59 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 23 oct. 10 10:30:50 GMT+02:00
Il fallait trouver le mot intrus, c'est ça? C'est Allman Brothers. J'ai gagné quoi?
Arcachon, pareil. On monte un club?

En réponse à un message antérieur du 23 oct. 10 12:02:23 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 23 oct. 10 12:07:58 GMT+02:00
Franz D. dit:
Pareil Delano. Hana bi est un film qui a changé ma vie. Depuis, je suis plus silencieux.
Si l'on monte un club arcachonais, Shuffle, je refuse la présence de Nicolas S.
Voilà l'intrus.

Publié le 23 oct. 10 13:34:37 GMT+02:00
Fab Free dit:
On peut monter un club shuffle mais apparemment il y a des règles d'accès très stricte. Déjà il faut que la vision de Hana Bi ait changé notre vie (moi je l'ai pas vu mais c'est au panier). Il faut aussi vénérer un groupe obscur appelé Kyuss (?). Encore un peu et il faudra pouvoir citer cinq artistes reggae (et là on sera mal).

Sinon, tu n'as rien gagné. le Fillmore East a toujours été bienvenue chez moi. Doit être le quinzième ou seizième disque que j'ai acheté, jadis naguère. Converti en CD dès que cela a été possible. "You don't love me" en boucle ces temps-ci.

En réponse à un message antérieur du 23 oct. 10 14:04:41 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 23 oct. 10 14:05:02 GMT+02:00
Franz D. dit:
Tu comprendras quand tu auras vu Hana bi... ta vie changera. ce n'est qu'à ce moment, et à ce moment seulement, que tu pourras citer cinq artistes reggae sans en avoir écouté une seule note (ou alors, peut-être "Reggae night", dans un temps où tu n'écoutais pas Radiohead).
Si tu veux monter un club Shuffle, non seulement tu dois connaître Allmann Brothers sur le bout de tes santiags mais il faut aussi avoir lu l'intégrale de Léon Bloy.
Après, on me parlera de règles strictes...

En réponse à un message antérieur du 23 oct. 10 14:29:54 GMT+02:00
Hervé J. dit:
Léon Daudet ça marche pas? Je connais le live at fillmore East du bout du bottleneck, ça va? Je connais pas Arcachon,c'est pas le coin à Obispo...?????????????

Publié le 23 oct. 10 15:44:20 GMT+02:00
Fab Free dit:
Il y a des noms qu'il ne faut pas prononcer ici Hervé. Ce sont des secrets de famille honteux, des déviances biologiques terribles, des échecs de la création.
Je suis sûr que vous avez aussi quelques rats crevés dans vos vallées.

Détails de l'évaluation