Commentaire client

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un des premiers Roland Hanna en leader, 7 mars 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Easy to Love (CD)
Quelques exemplaires de cet album en import japonais sont disponibles à moins de 10 euros.
Un enregistrement du 25 septembre 1959. Cette année 59 grand cru pour le jazz (regardez dans votre discothèque ce qui a été enregistré cette année-là! ) et aussi pour Roland Hanna qui après avoir accompagné Benny Goodman dans sa tournée européenne In Brussels est auprès de Charles Mingus pour un l'album Mingus Dynasty. Il enregistre aussi sous son propre nom cette année là, deux albums : Destry Rides Again et celui objet de cette chronique auquel va ma préférence. On retrouve le Roland Hanna puissant sur le clavier, maître des relances et des changements de rythme. Il est aussi à l'aise dans les morceaux enlevés "Night in Tunisia" que dans les ballades romantiques "It never enteredy mind". Ben Tucker est à la contrebasse et le méconnu Roy Burnes à la batterie. 9 Titres à savourer.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 2 clients

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-5 sur 5 de cette discussion.
Message initial: 7 mars 14 11:10:10 GMT+01:00
Dernière modification par l'auteur le 7 mars 14 18:34:15 GMT+01:00
Pas mal du tout cet album de Sir Roland que tu m'avais fait découvrir en leader avec son superbe opus consacré à Gershwin.
Un swing d'enfer d'après les extraits écoutés ailleurs.
Égaré "Mingus Ah Um" dans une pile mais es-tu sûr que Roland Hanna joue sur ce disque monument ? Ou est-ce Horace Parlan ?
P.S.: le "Easy to Love" est en commande.

En réponse à un message antérieur du 7 mars 14 11:48:50 GMT+01:00
Philiplo dit:
Tu as raison. Voilà ce que c'est de faire des chroniques tardives sans vérifier. Je corrige. Merci.

En réponse à un message antérieur du 7 mars 14 22:10:51 GMT+01:00
Ben Tucker, le contrebassiste qui ne s'est pas fait un nom et qui a fini tristement il y a moins d'un an:
http://www.billboard.com/articles/news/1565723/jazz-bassist-ben-tucker-killed-in-car-crash

En réponse à un message antérieur du 7 mars 14 22:27:43 GMT+01:00
Philiplo dit:
Triste nouvelle. Il avait joue avec pas mal de monde come Art Pepper ou Warne Marsh. Pour beaucoup de musiciens de jazz c'est quand ils sont morts qu'on trouve des coupures de presse annonçant leur décès et soulignant bien tardivement leurs qualités.
Hier je recherchais des infos sur un pianiste Kris Goessens: de nombreux articles pour annoncer son suicide l'an passé

En réponse à un message antérieur du 8 mars 14 00:05:47 GMT+01:00
Aïe ! (sans rire)
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

4.0 étoiles sur 5 (1 commentaire client)
5 étoiles:    (0)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur

Philiplo
(TOP 500 COMMENTATEURS)   

Lieu : France

Classement des meilleurs critiques: 251