Commentaire client

10 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Nous les avons laissés faire assez longtemps, 2 octobre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Margin Call (DVD)
Dr Jacques COULARDEAU

UN FILM EN FORME DE SUEUR FROIDE. Si vous n’y croyez pas c’est que vous êtes aveugle. Une firme financière de Wall Street a fait une fortune sur un produit spéculatif qui n’était qu’un produit regroupant de mauvais produits, donc un produit financier spéculatif mais aussi voué à l’échec tôt ou tard. Pensez au subprimes bien sûr, la titrisation de prêts immobiliers à risques.

Tout le monde sait la suite aujourd’hui et à l’époque tout le monde financier bien informé savait ce qui allait arriver et un simple programme mis en place par un sous-chef des ventes permet tout à coup de prévoir les pertes dès que la situation devient publique, sans compter les poursuites judiciaires et autres. Et ce programme fait éclater la vérité dans une de ces firmes et en quarante-huit heures la crise devient visible à l’intérieur de l’entreprise puis doit être réglée par la vente à perte bien sûr de tous les avoirs spoliés ou douteux. La firme est liquidée à perte par décision du patron qui préfère bien sûr perdre trente pour cent de ses avoirs et éviter la faillite et les poursuites. Et c’est le personnel des ventes qui doit faire la liquidation en apprenant aux traders qu’ils seront tous licenciés avec une prime de plus d’un million, et si le département réussit un quota de 93% de vente avant la fermeture une autre prime de plus d’un million, en tout près de trois millions.

Le film n’insiste pas trop sur l’horreur que ces traders vivent ce dernier jour de travail puisqu’ils coupent la branche sur laquelle ils étaient assis tout en sachant qu’on leur a donné un petit parachute ou un petit coussin pour amortir la chute mais pas plus.

Le film se centre sur le patron de la firme et ses adjoints directs et comment il joue les uns contre les autres pour ne garder que les deux ou trois dont il aura besoin pour reconstruire une autre entreprise. C’est purement sadique, impitoyable, inhumain, sale, anti-éthique et tout le saint frusquin de l’immoralité, mais c’est l’économie de marché non contrôlée que le monde occidental a mis en place après la crise de 1929. D’abord la pratique keynésienne de produire sur la base d’achats à crédit pour les particuliers et pour les états. Cela donne les surendettés et la crise de la dette que l’on sait. Et de l’autre côté à partir des années 70-80 et surtout avec Reagan et après la chute de l’Union Soviétique et du bloc soviétique et de toute concurrence au niveau mondial on a libéré les marchés financiers de tout contrôle et on sait ce que cela a donné en 2008.

Ce que le film montre c’est que le premier financier qui s’aperçoit de la situation catastrophique qui va exploser prend les devants et liquide ses avoirs douteux provoquant alors l’éclatement de la crise générale, mais il a sauvé 70% de ses avoirs et en même temps perdus toute crédibilité immédiate, mais après la crise il sera reconnu comme un génie qui a su voir le danger à temps, et il retrouvera son autorité et ses moyens spéculatifs indispensables pour faire de la finance.

Le film ne propose pas de solution, mais ne croyez pas que l’on puisse simplement tirer la chasse d’eau sur ce capitalisme financier sauvage. Il s’agit d’en reprendre le contrôle et de le maintenir sous contrôle. Les génies qui veulent simplement supprimer le marché financier ne semblent pas comprendre que nous en dépendons tous par un crédit ici, une carte de crédit là, un achat à tempérament payé en trois mensualités sans intérêt au commerçant du bout de la rue ce qui nécessite que ce commerçant ait le crédit nécessaire auprès de sa banque pour nous faire ce crédit avantageux. Il n’y a pas de secret.

Nous vivons au dessus de nos moyens et les contrôles s’imposent peu à peu et nous le sentons passer : une carte de crédit qui régularisée le 5 du mois suivant nous donnait un crédit presque gratuit de plus d’un mois puisque le compte partait le 25 du mois précédent. Si la banque ramène la régularisation au dernier jour ouvrable du mois, nous n’avons plus eu que cinq jours de crédit de plus que le mois et on ne peut plus courir de dépassement de nos avoirs sur nos comptes. Avec l’ancien système on pouvait courir un déficit théorique de 900 ou 1000 euros sans problèmes. Avec la nouvelle réglementation on ne peut simplement plus, du moins sans payer un intérêt de l’ordre de 18 ou 19%.

C’est là que le film est le plus parlant. Nous sommes directement tous responsables car nous avons laissé nos élus faire n’importe quoi et ils ont laissé les financiers spéculateurs faire n’importe quoi. Et c’est maintenant notre tour de payer la facture, et elle est lourde. Bonjour les dégâts.

Dr Jacques COULARDEAU
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques


Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-4 sur 4 de cette discussion.
Message initial: 15 oct. 12 20:05:51 GMT+02:00
je ne comprends pas que vous fassiez le choix de préciser Dr avant votre nom : pour impressionner sans doute !? Mais la pertinence de vos écrits suffiraient s'ils sont bien argumentés... là, du coup, ça fait un peu pompeux, j'en jette, attention c'est un Dr qui le dit !!!!!

En réponse à un message antérieur du 16 oct. 12 00:41:01 GMT+02:00
La raison est simple. La France est le seul pays que je connais où on ne connait que deux civilités: Monsieur et madame, puisque Mademoiselle est en train de devenir obsolète. Dans le monde entier on en a au moins une de plus, Docteur, Doctor, Doktor, Doctoro, réduite à Dr. Je ne suis que marginal sur le terrain francophone, vérifiez par exemple les liens suivants:

independent.academia.edu/JacquesCoulardeau;
myspace.com/DrJacquesCOULARDEAU
titus.books.online.fr/WebMagazines/media/HAMBANTOTA-PAPER-Coulardeau-Eve.pdf
titus.books.online.fr/html/Auto-Fiction-J-Coulardeau.html

Et simplement Google en anglais: « Jacques Coulardeau, contacts »
417,000 other results. Il y a dix secondes.

Il n'y a donc rien à comprendre. Mon profil d'oiseau de proie, ou simplement de proie, est plutôt international et ma langue quotidienne n'est pas le français. D'ailleurs je suis en train de supprimer toutes les mentions d'attachement universitaire, bien que cela soit standard aussi ailleurs qu'en France, mais elles ne sont plus d'actualité. On ne peut pas être et avoir été.

And try that music: myspace.com/absolutevengeance/music

Bonne soirée. Et Docteur de quoi d'ailleurs? Moi c'est de linguistique et de didactique des langues étrangères, le tip of the iceberg.

Jacques

Publié le 22 oct. 12 07:50:06 GMT+02:00
Docteur ou non votre commentaire (comme tous vos commentaires) est trop long et j'aurai préféré quelque chose de plus concis. Ce n'est qu'un humble avis.

En réponse à un message antérieur du 22 oct. 12 08:35:45 GMT+02:00
On me dit que c'est un snobisme verbal à base de frustration probablement émotionnelle dans la prime enfance. Il ne me reste donc plus qu'à me soigner ou me faire soigner.

Mais ce n'est pas mortel. Heureusement. Bien qu'on meure généralement avec.

Jacques
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

4.1 étoiles sur 5 (31 commentaires client)
5 étoiles:
 (15)
4 étoiles:
 (9)
3 étoiles:
 (4)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:
 (2)
 
 
 
EUR 10,02 EUR 9,99
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur


Lieu : OLLIERGUES France

Classement des meilleurs critiques: 4.324