Commentaire client

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Les super-héros ne sont plus ce qu'ils étaient !! (4* et demie), 4 octobre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Steelheart (Relié)
-
Brandon Sanderson, jamais à court d'idées ni d'énergie, nous a concocté ici un mélange réussi de thèmes porteurs (super-héros, monde post-apocalyptique, young adult) et de ses ingrédients habituels. Les lecteurs fidèles de l'auteur ne manqueront pas de faire certaines comparaisons (avec "Fils des brumes", pour l'organisation sociale d'un petit groupe de résistants qui œuvrent en secret, mais aussi "Elantris", je ne sais pas trop pour quelle raison, peut-être à cause de la mélancolie qui sous-tend la narration - pourtant très dynamique et humoristique). L'inventivité générale m'a souvent fait penser à Daryl Gregory, un autre de mes auteurs préférés (Pandemonium,The Devil's Alphabet, Raising Stony Mayhall).
Malgré cela, l'ensemble m'a paru original, riche en bonnes idées et pas avare en surprises (je pensais les avoir devinées, cela a été le cas, mais pas d'une manière exhaustive, certaines m'avaient échappé !).

Le décor :

15 ans plus tôt une sorte d'étoile rouge est apparue dans le ciel. Sa nature demeure mystérieuse, le monde ayant rapidement sombré dans le chaos alors que l'apparition de cette étoile, "Calamity", s'accompagnait de la transformation de certains humains en êtres différents, rarement pour leur apparence, mais pour leurs aptitudes étonnantes - des pouvoirs aussi variés qu'étonnants.
L'origine de Calamity et de la transformation d'humains en "épics" a donné naissance à moults conjonctures, mais personne n'y comprend toujours rien. Ces pouvoirs défient toutes les lois scientifiques, on ne peut que constater et s'adapter.

La Brandon Touch :

Ces super-héros ont un gros défaut : ce sont des monstres ! Ils n'éprouvent plus aucune empathie pour les humains, les tuant sans sourciller, utilisant leurs pouvoirs avec gourmandise. En revanche ils aiment dominer et régner et les plus puissants, comme Steelheart, règnent sur une ville qu'ils ont choisie (Newcago pour Steelheart), épaulés de quelques épics moins puissants.
Les épics ne sont pas immortels, mais leurs pouvoirs sont tels qu'ils pourraient tout aussi bien l'être (du moins jusqu'à l'heure de leur mort naturelle, ils vieillissent lentement mais vieillissent tout de même) s'ils n'avaient pas chacun un talon d'achille - secret qu'ils cherchent par-dessus tout à protéger...
Le monde est ainsi terrassé par ces monstres et survit plutôt qu'il ne vit. L'espoir est presque mort, les humains sont résignés à leur sort. Plus personne ou presque ne croit encore qu'une nouvelle génération d'épics, des bons ceux-ci, viendront combattre les méchants et sauver l'humanité.

L'ensemble des ce paramètres décalés, que je ne vous détaillerais pas plus ici, a été soigneusement pensé et tourne très bien. Rien n'a été oublié et c'est bien agréable dans ce genre de monde inventé qui fonctionne le plus souvent sur trois pattes, pendant que l'auteur se concentre sur l'action / la romance / les affreux tourments qui rongent les personnages principaux / l'intrigue. L'amenée des choses est très satisfaisante, bien intégrée à la narration, toute en légèreté. La manière dont la trame est enchevêtrée permet également de nous faire participer à un jeu de déduction, très distrayant.

L'ambiance est assez ambivalente : il y a beaucoup d'humour, dans la voix off du narrateur (un garçon de 18 ans - merci BS de n'avoir pas essayé de la jouer en fille ^_^ - qui manie bien l'auto-dérision et qui est parfois d'une fraîcheur désarmante), dans les dialogues (un personnage haut en couleur, une jeune fille super-combattante-super jolie-mais qui ne rigole pas) et dans certaines situations. L'action est centrale, à la fois par l'enchaînement de scènes d'action proprement dites (la raison de ma restriction d'étoiles, ces descriptions d’actions m'ennuient, je n'arrive à les ingurgiter que si l'auteur est doué, comme ici, mais je ne les apprécie pas pour autant) que pour l'histoire en elle-même : celle de la préparation d'une attaque.

Ce que j'ai sans doute préféré dans ce livre, d'une lecture agréable et addictive par ailleurs est, comme toujours chez cet auteur (et certainement l'unes des raisons pour lesquelles je lui reste aussi fidèle) la profondeur sous la narration ludique : celle-ci, riche en action, rebondissements et situations drastiques, permet parfois d'exposer quelques idées très pertinentes. De même, la réflexion de fond sur la raison d'être de sur-humains devenus monstrueux, alors qu'ils devenaient d'une puissance anormale, est intéressante - sans être jamais moralisatrice. Enfin, certains profils stéréotypés nous échappent-ils soudainement, pour devenir consistants, voire même d'une complexité inhabituelle dans ce genre de roman, j'ai été très surprise à un moment, alors que cela ne m'arrive plus qu'exceptionnellement.

At last but not least, cerise sur la gâteau : ce roman, qui annonce clairement une suite, a tout de même une fin propre !
J'ai refermé ce livre sans frustration, mais avec la détermination de sauter sur le tome suivant dès sa sortie - as usual pour chacun des livres de l'auteur, il me faut bien l'admettre...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 3 clients

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-10 sur 10 de cette discussion.
Message initial: 5 oct. 13 20:52:17 GMT+02:00
Atahana dit:
Daryl Grégory? Tu as lu d'autres titres à part «raising stony maihall»?

En réponse à un message antérieur du 5 oct. 13 21:18:24 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 5 oct. 13 21:27:56 GMT+02:00
Guinea Pig dit:
Ah oui, ces deux-là et je les ai adorés !! Ici :
Pandemonium, The Devil's Alphabet
Et grâce à toi j'en vois un autre pointer le bout de son nez, chouette : Afterparty, à sortir juste après WOK II (Words of Radiance) !

En réponse à un message antérieur du 7 oct. 13 18:21:17 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 7 oct. 13 18:23:55 GMT+02:00
Lady Lama dit:
Merci d'avoir débroussaillé le terrain pour le nouveau BS :-) bon, bah je vais cliquer et commencer à le lire dès ce soir :-) Il est aussi gros que d'habitude ? (peur d'être accro à la lecture et finir par se coucher à 4h du matin)
Édit: ah, 384 pages seulement ^^ Une friandise!

En réponse à un message antérieur du 7 oct. 13 18:29:09 GMT+02:00
Guinea Pig dit:
En effet c'est un YA. Pas du light mais pas du WOK non plus !

En réponse à un message antérieur du 7 nov. 13 16:36:09 GMT+01:00
Atahana dit:
Toujours pas de retour sur amazon?

En réponse à un message antérieur du 7 nov. 13 16:53:44 GMT+01:00
Guinea Pig dit:
Hein ? Du retour de quoi ?

En réponse à un message antérieur du 7 nov. 13 17:12:01 GMT+01:00
Lady Lama dit:
De toi je pense XD ! On t'attend, on pense à toi :-)

En réponse à un message antérieur du 7 nov. 13 17:19:11 GMT+01:00
Guinea Pig dit:
Ah... retour de commentaires !
Non, j'ai opté pour des relectures, pour ne pas avoir trop de tentations.
Et toi, Lady Lama, n'es-tu pas sensée avoir change de continent ?

En réponse à un message antérieur du 10 mai 14 18:17:16 GMT+02:00
J'ai eu du mal à commencer le livre - je l'ai depuis sa sortie - à cause de la mort du père dans le premier chapitre... c'est idiot. J'y suis allé à reculons, mais je me suis régalé avec notamment les métaphores géniales de David... par contre, je ne suis pas sûr, pour la suite, je me suis aussi posé la question... quel serait l'intérêt maintenant que le père est vengé ? Mmmm, il reste Megan, bien sûr, sa rédemption éventuelle... j'avais deviné l'avant dernière solution possible, et la plupart de celles qui se passent dans le stade, j'avais deviné pour Megan et Prof, enfin pas jusqu'à Firefight, mais par contre, la solution réelle, non, j'étais à côté... :)

En réponse à un message antérieur du 11 mai 14 17:51:54 GMT+02:00
Guinea Pig dit:
J'ai adoré les métaphores moi aussi ! (vu que j'ai tendance à en abuser moi aussi... ^-^)
Et je me suis bien amusée au jeu des devinettes, même si je suis souvent tombée à côté !
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

4.0 étoiles sur 5 (4 commentaires client)
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
EUR 14,79 EUR 14,72
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur