Commentaire client

19 internautes sur 21 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 L'origine du mal..., 30 juin 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : AU-DELÀ DU MAL (Broché)
A la lecture de la 4ème de couverture de « Au-delà du mal » de Shane Stevens, voir à la simple vue du titre on comprend que l'on se trouve ne présence d'une nième histoire de tueur en série...et puis une date retient l'attention du lecteur attentif : 1979, date de la première parution du roman...ce qui fait de lui, en quelque sorte, un précurseur du genre, avant « Le Silence des Agneaux » évidemment, avant « Red Dragon », avant la vogue même pour ce type d'ouvrages...Une bonne raison de jeter un aeil curieux sur l'aeuvre en question.
L'auteur nous compte donc les pérégrinations sanglantes de Thomas Bishop, tueur psychopathe échappé de l'asile où il était enfermé pour avoir assassiné sa mère à l'âge de 10 ans. Une des premières forces du livre est d'ailleurs bien dans la richesse du personnage de tueur en série, protagoniste central de l'aeuvre, dont toute la première partie s'attache à nous décrire l'enfance traumatisante et les méandres de son cerveau corrompu. L'auteur nous met littéralement dans la tête de son (anti)héro, dans ses fantasmes les plus morbides comme dans ses plans les plus machiavéliques... Le lecteur est donc pris entre le sentiment normal de répulsion face à un tel monstre, une certaine compassion pour l'enfant martyr qu'il fut, voir une « admiration » pour sa capacité à concevoir les moyens de poursuivre son aeuvre destructrice tout en échappant à ses poursuivants. A n'en point douter, Thomas Bishop, est un des personnages de criminels les plus fouillés qu'il m'est été de rencontrer dans la littérature du genre.
Les personnages secondaires ne sont pas en reste, entre un journaliste ambigu, prêt à tout pour parvenir à ses fins, un homme politique ambitieux et cynique, des médecins sur de leur fait scientifique, des Policiers dépassés par l'ingéniosité du tueur mais persévérants et consciencieux....Une galerie de portraits riches et servant bien l'intrigue...Et puis il y a les Femmes...et le traitement un peu particulier que l'auteur leur réserve.
Il y bien sur, en premier lieu, LA femme, la mère de Bishop, victime d'un viol des les premières pages...avant que de devenir très rapidement, menteuse, manipulatrice et finalement bourreau de l'enfant peut-être issu de ce viol. La description des pensées et agissements de cette femme interdisent presque toute forme de compassion...et ce dès le viol où il nous est presque suggéré qu'elle aurait pu y prendre un certain plaisir...La suite étant encore pire lorsqu'elle assouvira sa soi-disant vengeance en martyrisant son fils jusqu'à ce que ce dernier la tue...Faisant d'elle, la source même du Mal...D'ailleurs, à chacun des crimes commis par Bishop, l'ombre de sa mère restera présente comme si elle était l'instigatrice des horreurs perpétrées par son fils...
Au-delà du personnage de la mère, il y a celui des autres femmes, les victimes du tueur, où celles qui croisent la route des différents personnages masculins...Car tel est bien l'autre point particulier du roman, mise à part la mère de Thomas Bishop, les autres protagonistes féminins ne semblent là que pour assouvir les plaisirs des hommes, jusqu'à ceux pervers et mortels du tueur. Même les victimes paraissent avoir leur part de responsabilité dans leur propre mort puisque toutes suivent leur bourreau de leur plein gré. Certaines nous sont même présentées comme des chasseresses en quête d'un homme pour combler leur solitude ou leurs désirs...prédatrices devenues proies leur propre attitude semble coller aux images déformées de la femme qui hantent l'esprit torturé de Bishop qui les perçoit comme des démons aeuvrant à la perte de l'Homme. Ce traitement des personnages féminin par l'auteur m'a vraiment interpellé et je ne saurais dire s'il procède d'une habile construction stylistique visant à conduire le lecteur au plus profond des pensées du tueur, en présentant les femmes telles qu'il semble se les représenter ; ou si les représentations féminines en question sont le reflet des véritables opinions de Stevens sur la gens femina...A vrai dire cette interrogation fut presque source d'un plus grand malaise pour moi que la simple description clinique de certains des sévices infligés par le tueur à ses victimes.
Ceci mis à part, l'intrigue reste bien construite, et fortement intégrée dans le contexte de l'époque...Avec en toile de fond le débat sur la peine de mort et le Watergate (publié en 1979 le roman se déroule en 1973) les deux ayant une importance capitale dans le déroulement de l'histoire. L'écriture, simple, presque journalistique peut donner à penser que nous sommes en train de lire un article de fond sur les crimes et la traque d'un meurtrier bien réel. L'ensemble renforçant le coté choc du roman.
Pour conclure, « Au-delà du mal » est une aeuvre prenante, bien construite et bien écrite. Une aeuvre fondatrice d'un genre usé jusqu'à la corde depuis. L'aeuvre d'un auteur mystérieux qui disparu soudainement de la scène littéraire et dont on ne peut savoir quelle part d'ombre de lui-même il investit dans le roman. C'est sans doute aussi ce qui fait la force de l'aeuvre tout en laissant une prise à la critique.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 1 client

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-1 sur 1 de cette discussion.
Message initial: 4 mars 11 18:26:44 GMT+01:00
2114 dit:
Excellent roman, précurseur de beaucoup d'autres, à quand une adaptation cinématographique??? 1000 pages qui se lisent sans discontinuer, un style efficace qui nous donne des frissons en permanence; du grand art avec un inventaire de tout ce que l'on peut trouver dans la société actuelle : la corruption,l'abus de pouvoir, le vice, la folie, le meurtre.... L'auteur est non seulement un excellent écrivain mais il est également visionnaire dans son approche de l'évolution de la nature humaine. Bien sûr, les "hommes" ne sont pas tous des psychopates mais leur comportement est bien souvent dicté par des théories malsaines et égoïste.... Ce livre nous décrit le mal pour que nous ne soyons pas tentés d'aller "au delà du mal" ; une bonne prise de conscience qui nous incite à ne pas aller à la "dérive".
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

3.9 étoiles sur 5 (86 commentaires client)
5 étoiles:
 (42)
4 étoiles:
 (16)
3 étoiles:
 (11)
2 étoiles:
 (10)
1 étoiles:
 (7)
 
 
 
EUR 23,00
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur


Lieu : Suisse

Classement des meilleurs critiques: 1.227.623