Commentaire client

18 internautes sur 21 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 ENCORE DU GRANDIOSE, 24 avril 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Tragic Idol - Edition Limitée (Digipack 2 CD) (CD)
Voici déjà quelques disques que les anglais nous assènent dans une orientation ténébreuse aux allures de retour aux sources (lisez : retour vers les 1ers amours tendance death), mais sans jamais vraiment consommer cette nouvelle ré-union, même si lesdites œuvres tenaient bien la route (In Requiem, Paradise Lost et Death Unites us...).

Avec cette nouvelle galette, le mariage est bel et bien consommé, le sang (virginal d'une nouvelle naissance) a coulé. Avant tout, un arrêt sur image sur l'artwork tout bonnement sublime (signé Valnoir), qu'il sera quasi-impossible d'égaler en beauté et finesse, et qui, espérons-le, fera amèrement regretter aux télé-chargeurs leur préférence pour ce format, voire leur radinerie, fainéantise ou pire, leur forfait de piraterie. Car pour l'oeil amateur d'esthétisme (et franchement, même pour les myopes), le package est flamboyant. La simple pochette est une œuvre d'art, alors pour cette édition collector, c'est un feu d'artifice visuel, messieurs dames, avec impression dorée, argentée, couverture du coffret en noir verni sur noir mat dans un style art moderne du meilleur effet... Bref, le pur écrin des Fleurs du Mal.

Allez, assez péroré, je vais me faire huer (mais n'empêche, ça déchire grave)... Place à la musique.

Allons droit au but : sans renier son récent passé, c'est plutôt vers l'ancien que le Lost s'est tourné, pour ne pas dire plongé... Abreuvé... Ressourcé, dans la noirceur cristalline qui le caractérise. Direction Shades of God (pour le son rugueux, malsain et démonique), Icon (pour la puissance pachydermique de Honesty in Death, par exemple), et un trait (disons deux...) de Draconian Times pour la puissance dévastatrice de certaines compos - dont le monstrueux Theories from Another World - et plus globalement le son de guitare, épais et jouissif à souhait, sans oublier la voix de Nick Holmes, moins death que sur les 3 derniers albums mais franchement très puissante et agressive elle aussi... Tiens, j'ai encore dit puissant.... Ah oui... Mais c'est ce que m'inspire la galette, ami lecteur... De la PUISSANCE !

Niveaux mélodies, là aussi bonne surprise. On ne revient certes pas à l'évidence immédiate des titres composant Symbol of Life (du style Erased ou Isolate), mais un grand pas en avant a été fait en faveur d'un song writing plus direct et efficace. L'intégralité des 10 titres sera gravée dans votre cortex après 2 (voire 3, l'ensemble étant quand même assez dense) écoutes attentives, certains morceaux promettant de grands moments fédérateurs (et de méchants pogos) en live, comme In This We Dwell ou To the Darkness. Vous l'aurez compris, si la lourdeur gothique est régulièrement de mise, la double pédale est également vigilante et guette ceux qui tenteraient de piquer du nez crapuleusement en leur filant un sérieux coup d'adrénaline. Un bel équilibre, en somme. Avec en toile de fond cet ingrédient typique du groupe : un savant cocktail d'ambiance éthérée, atmosphérique, et d'agressivité vocale à la limite du death.

Et au final, un track listing qui a de la gueule et du relief ! Pas d'hésitation entre 2 titres, on les reconnaît tous, et rapidement.

Pour ne pas gâcher la fête, le grand final, ce n'est pas un, ni deux, non madame, mais bien trois, oui j'ai dit trois, madame, trois titres qui forment inconsciemment un triptyque grandiose pour vous laisser scotché... Euh non, pardon, crucifié sur la porte de la cathédrale : Tragic Idol démarre le bal, suivi par Worth Fighting For, et la fin des fins pour The Glorious End. La triple claque.

Mention spéciale aux textes, qui tout en restant sombres et glauques (c'est Holmes dont on parle, pas Bozzo le clown, forcément), se veulent recherchés et sont dotés d'un fort impact (notamment The Glorious End) pour celui qui se penchera sur eux dans le magnifique livret.

Pour les heureux possesseurs de l'objet en référence, le bonus cd est maigre en quantité mais généreux en qualité, avec 2 titres excellents, qui auraient légitimement pu figurer sur la setlist officielle à mon avis : Ending Through Changes, dynamique, puissant (oui, encore) et inspiré, suivi d'une cover de Never take me Alive (des Spear of Destiny), à la fois surprenante avec son départ clair et soft, et envoûtante avec son final en crescendo explosif. Une démarche qui renvoie forcément à la cover des Bronsky Beat sur Symbol of Life, mais en beaucoup plus finement choisi, sans le côté auto-dérision (même si cette dernière était excellente).

Le tout est bien sûr servi sur un plateau sonique d'or et d'argent par le sieur Jens Bogren des contrées nordiques, désormais bien connu du circuit.

Sans être le meilleur album de sa carrière, Tragic Idol est certainement pour moi un album tel que je ne l'attendais pas ou plus... Alors merci messieurs !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 1 client

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-9 sur 9 de cette discussion.
Message initial: 26 avr. 12 20:01:13 GMT+02:00
Présence dit:
Mince ! Ce commentaire me donne envie de réécouter du Paradise Lost.

En réponse à un message antérieur du 27 avr. 12 17:44:42 GMT+02:00
Hellblazer dit:
Tout dépend où tu t'es arrêté... Mais si tu as zappé les 3 derniers albums, alors oui, recommence !

En réponse à un message antérieur du 27 avr. 12 18:52:04 GMT+02:00
Moi, je vais les voir en concert, le 4 mai, sur Besançon (La Rodia) !!!

En réponse à un message antérieur du 27 avr. 12 21:37:42 GMT+02:00
Présence dit:
@Hellblazer - Je ne connais que Draconian Times et One second, avec une nette préférence pour le deuxième.

En réponse à un message antérieur du 27 avr. 12 21:51:53 GMT+02:00
Hellblazer dit:
Tu dois essayer Symbol of Life alors, ainsi que Icône (avant Draconian). Pour les autres, ça va être plus dur

Publié le 24 mai 12 23:41:46 GMT+02:00
Attention à l'arnaque ce coffret collector n'est pas limitée à 200 copies mais à 1500 copies !

Publié le 25 mai 12 23:59:57 GMT+02:00
Desperatio dit:
Je confirme que ça brasse en concert, même si c'était pas une très grande salle à Besançon.

En réponse à un message antérieur du 26 mai 12 00:03:04 GMT+02:00
Hellblazer dit:
Rhaaa j'y serais bien allé !

En réponse à un message antérieur du 27 mai 12 02:56:00 GMT+02:00
Desperatio dit:
C'était la première fois que je les voyais en concert, et j'avoue avoir eu du mal à croire qu'ils venaient là où j'habite en voyant la liste (c'est aussi mon groupe préféré).
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

Commentateur


Lieu : Nice

Classement des meilleurs critiques: 91