Commentaire client

21 internautes sur 41 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 The Amazing Twilight-Man Episode II, 10 août 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Amazing Spider-Man 2 : Le destin d'un héros [Combo Blu-ray 3D + Blu-ray + DVD + Copie digitale] (Blu-ray)
Vous en voulez du nanard bien drôle ? Alors régalez-vous avec la dernière fournée de Sony Pictures, plutôt bien garnie à ce niveau. Alors par où commencer ? Il y a à boire et à manger, certes, en matière de non-sens et d'aberrations, mais restons sobre et commençons par un point d'ensemble :

- La romance tant annoncée (et bien amorcée dans le premier) est ici aussi mal expédiée que dans Star Wars Episode II ou Twilight. Je t'aime, moi non plus, mais en fait on peut pas être amis, donc on s'aime. Superbe. Malgré le talent des deux acteurs principaux, ça ne décolle jamais, au point que le final, censé être un climax d'une tristesse infinie, m'a juste fait lâcher un :"Enfin. On est débarrassés", pas vraiment de circonstance, vous en conviendrez. Alors qu'est-ce qui cloche ? Le creux abyssal de cette romance qui sent bon le désodorisant pour toilettes la rose de Damas. On s'ennuie ferme et les dialogues font piquer du nez à vitesse grand V.

- Les scènes d'action sont pour leur part visuellement bien fichues, c'est probablement le Spidey le mieux branlé à ce niveau. Mais alors, où ça cloche ma chère Madame ? Eh bien ces scènes n'ont aucun sens. A moins que Spidey ait également récupéré les pouvoirs de Flash au moment de sa piqûre d'araignée, ce qu'il fait ne tient pas debout (oui, ok, on est dans un film, mais il y a des limites à la cohérence d'ensemble). Avoir le temps en 1/2 seconde de faire un saut périlleux, lancer deux toiles, tirer deux personnes et atterrir en réceptionnant une voiture de flic... y'a pas un truc qui cloche niveau temporalité ?
Et que dire de ce finish complètement grotesque, où, pour combler l'absence d'inspiration des chorégraphes, on cale ni vu ni connu une séquence avec un avion qui risque de s'écraser si Spidey n'arrête pas Electro dans les temps.
Alors analysons cette séquence en détails :

1) à aucun moment le spectateur n'est pris d'empathie pour les gens dans les avions, puisqu'il n'en connapit un sens, et que l'avion se crashe ou non ne change rien au film. Alors, sans doute faut-il y voir une manière de racoler avec les attentats du 11 septembre, mais si c'est vraiment le cas (et ça en a tout l'air) c'est plutôt gerbant comme procédé.
2) Deux avions qui sont sur le même couloir aérien, l'un qui arrive de l'Est et l'autre de l'Ouest, à la même heure, au milieu d'une mégapole, ça vous paraît crédible ? Je veux bien que ça soit du cinéma et que tout le monde dans une salle de cinéma ne soit pas un expert en la matière, mais enfin, si on vous mettait une scène d'autoroute avec des véhicules qui naviguent dans les deux sens, et que c'était considéré comme NORMAL, cela ne vous choquerait pas ? Un peu, si.
3) les scénaristes ont également oublié dans cette séquence, deux notions importantes : le protocole de l'aviation civile, lorsque deux avions sont face-à-face, est que l'un se positionne au-dessus de l'autre pour éviter la collision. Logique. Dans ASM2, les pilotes se prennent pour Maverick dans Top Gun et virent à 90°. Parfait si tu veux croiser les ailes des deux planeurs ! Mais surtout, cette manœuvre est impossible sur un avion de ligne, puisqu'il ne peut pas braquer à 90°, tout simplement. Alors, vous me direz "oui, mon cher Monsieur, mais c'est du cinémaaaa (avec 15 "a") et on est là pour voir du spectacle. Mais dans ce cas, pourquoi ne pas mettre un spectacle de clowns à la place ? C'est vrai ça. Moi j'aime beaucoup les clowns. Et là c'était le moment idéal pour caler un sketch ou deux. Mais une séquence d'avions, qui n'apporte strictement rien en terme d'enjeux dramatiques, d'intérêt pour le bon déroulement de l'histoire ou de cohérence d'ensemble, j'avoue que j'en reste pantois. Sony devait avoir quelques billets à griller. A sa place je les aurais gardés pour compenser les pertes colossales de la PlayStation4, m'enfin bon...

- Bon, et les méchants alors ? Bien, ou bien... Heu... Prenons-les chacun de leur côté, après tout, c'est bien comme ça qu'ils sont abordés (idiotement) dans le script, donc pourquoi ne pas lui rendre la pareille ?

1) Electro : Max Dillon est un neuneu, même pas un geek, juste un neuneu avec de bonnes capacités mentales. très généreux et dévoué pour son entreprise qui le maltraite, il décide, au péril de sa vie, de réparer des tuyaux endommagés, à 10 mètres du sol. Loin d'être fou, il demande de l'aide. Ses collègues lui réponde un cinglant "va te faire f***** !". Sympa l'ambiance au boulot !
Alors Dillon y va quand même, ce qui devait arriver arrive, et il se prend le "Méga-Jus" (pas d'orange, hein, sinon il serait devenu Casimir). Avant son accident, Dillon était moche. Il avait les dents du bonheur (ces belles dents écartées, signe distinctif d'un chanteur / tennisman Suisse... heu, pardon, français je voulais dire, mais les deux sont synonymes depuis quelques temps semble-t-il, je m'y perds un brin). Après son accident, Mat Dillon renaît sous les traits d'Electro et il a désormais une dentition parfaite ! Ayant moi-même quelques petits problèmes de dentition, je me suis donc amusé à mettre les doigts dans la prise. Après tout, ça m'économise quelques discussions passionnées avec la fraise du dentiste et je fais l'économie d'une bonne mutuelle. Las ! Le résultat n'a pas été à la hauteur de mes attentes. Tant pis. Bref, une fois revenu d'entre les morts, Electro se dirige vers Time Square et décide de s'en prendre à Spidey, pour la simple raison que ce dernier à oublié le prénom de Dillon. Je savais que les motivations des méchants dans les films de super-héros étaient faibles, mais là je pense qu'on atteint le point de non retour. A suivre dans Amazing Spider-Man 3, "je te hais parce que tu préfères Quick à McDo." Encore que cette dernière motivation se tiendrait largement plus, mais passons. Une fois mis à mal, Electro est fait prisonnier, puis torturé dans les laboratoires de RavenCroft Institute. Alors petite question : si vous aviez face à vous un homme constitué uniquement d'électricité, comment le tortureriez-vous ? Réponse de ASM2 : en l'électrocutant bien sûr ! :)
A suivre dans Amazing Spider-Man 3 : Spider-Man brûle le feu et mouille l'eau ! Ne le loupez pas !
On passera sur le final grotesque avec Electro, tout aussi aberrant que cette séquence.

2) Le bouffon vert : Pourquoi l'avoir appelé "vert". Cet adjectif est en trop. On résume ses motivations : Harry Osborne a la même maladie dégénérative que son père. Mais là où sur ce dernier elle a mis 20 ans pour le terrasser, le jeune Harry se dégrade en 2 jours. Et pile quand il revient à New York et revoit son vieux pote Spidey... heu, Peter Parker. Nan, vraiment, quand le sort s'acharne sur vous...
Harry demande par la suite à Spidey de l'aider, car son sang peut le guérir, pense-t-il. Spidey lui affirme le contraire. Par un concours de circonstance aussi stupide qu'improbable (Harry Osborne, 1M65, 55kilos tout mouillé, qui infiltre le laboratoire le plus secret des Etats-Unis et met à mal tous les gardiens, en mode Metal Gear Solid -j'attendais qu'il rampe sous un carton- ), il s'injecte le sang de Spidey, et constate par lui-même que l'homme araignée avait raison et c'est en train de le tuer. Bon alors, comme il avait tout de même un manque de veine pas croyable depuis le début du film, les scénaristes ont voulu se rattraper. Du coup, au moment de mourir, les projets les plus top-secrets de Ravencroft deviennent tous accessibles (alors qu'ils sont contenus dans des caissons inviolables) et pile poil il tombe sur une armure (celle du green goblin) qui a le pouvoir de régénérer. Pourquoi son père, pourtant directeur d'Oscorp et donc de Ravencroft) ne s'est-il pas servi de cette technologie pour rester en vie ? Sans doute parce que les scénaristes étaient en pose clope. Les journées sont longues vous savez, alors ils ne peuvent pas bosser H-24 non plus, sinon ils nous pondraient des The Dark Knight tous les jours, et ça, la concurrence n'apprécierait pas.
Ainsi fagoté, le jeune Harry Goblin se dirige vers Spidey, qui vient tout juste de vaincre Electro. Limite ils auraient du montrer Harry qui vient taper dans la main d'Electro pour le remplacer, comme au catch. Et là, la scène prend une tournure consternante. Harry en mode : "Tu avais raison, ton sang allait me tuer. Logiquement je devrais te remercier, mais non je t'en veux quand même (de quoi, j'en sais rien, peut-être une forme de jalousie à l'égard de son costume rouge et bleu, bien plus saillant que cette horreur de maquillage digne d'un Lucio Fulci des années 80), alors je vais m'en prendre à toi et aux tiens". D'une logique imparable.

3) RHINO : Au-delà un design purement dégueulasse qui viole en règle la bédé (vous avez déjà vu Rhino avec des mitraillettes ? C'est pas censé être un tank. Je ne vois toujours pas en quoi un tank sur pattes est un projet scientifique et biologique, à l'image des autres projets de ravencroft/Osborne... mais là j'ai une explication : les scénaristes avaient bien bossé, du coup ils avaient des RTT à poser. Manque de pot, ça tombait sur le finish de ASM2. C'est vraiment mal fichu quand on y pense...), c'est surtout l'incohérence de base du personnage qui donne envie de s'ouvrir les veines avec des biscottes. Au début du film, ce russe un peu timbré vient de voler des produits à Oscorp, et c'est à cet instant que Spidey le poursuit et l'arrête (au cours d'une séquence imbécile, dans laquelle, au lieu d'arrêter ce brigand en 5 secondes, Spidey prend son temps et risque la vie de centaines de personnes en plein coeur de New York. Sans doute un fan de Destruction Derby ou de Godzilla qui ne s'assume pas...). Mais à la fin du film, pour le remercier de l'avoir volé, Oscorp lui file une armure pour aller pilonner la ville. Moi pareil : si un jour je me fais cambrioler, j'irai voir les truands à leur sortie de prison et je leur filerai d'autres objets qu'ils ont oublié quand ils sont venus me visiter. C'est la moindre des choses, pour les remercier à la hauteur du travail accompli.

Conclusion : alors, on en ressort quoi de ce film ? Une bonne tranche de rire, avec supplément charcuterie bien grasse. Des dialogues atterrants de nullité, un manque absolu d'empathie pour les protagonistes (d'ailleurs, tout le long du film je n'ai pu m'empêcher de me demander ce que Peter Parker fait de sa vie. Il n'est pas étudiant et n'a pas de petit boulot. Pourtant c'est pas faute que sa tante lui répète 15 fois qu'elle se saigne pour payer le loyer. Mais bon, Peter c'est un peu le Tanguy américain, le modèle de toute une jeunesse), des scènes d'actions très bien foutues mais complètement stupides et qui ne tiennent pas debout, un final grotesque, des incohérences dans tous les sens, des faux raccords par centaines, un score dégueulasse (la pire bande-son que j'ai écouté depuis une bonne grosse décennie), bref, un bon nanard qui se laisse très franchement regarder, mais qui vous décrochera la mâchoire de rire. En tout cas, désormais c'est officiel, la licence est carbonisée et il est impossible de rattraper ce désastre. Le premier ASM était "passable", on aurait pu espérer que le deuxième fasse décoller la série, mais non. Vivement que Sony perde les droits et les retourne à MARVEL, qui en fera, logiquement, bien meilleur usage.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 1 client

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-6 sur 6 de cette discussion.
Message initial: 11 août 14 18:37:34 GMT+02:00
Tenguof dit:
Pourquoi faire si long, quand on peut faire plus court?

En réponse à un message antérieur du 12 août 14 08:25:23 GMT+02:00
Tellement vrai ^_^ LoL

Publié le 13 août 14 22:24:52 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 13 août 14 22:25:21 GMT+02:00
ozone dit:
je veux revenir sur une chose c'est que ce film moi je pense pour ma part que ce 2eme volet est tirer des comics et un debut pour le 3 c'est a dire des sinister six.
il ne pouvait pas faire 3 films juste pour presenter electro,rhino et le bouffon vert.
Apres il y a une chose ou je suis d'accord c'est qu'ils ont quand meme bacler 75% du scenario :)

Publié le 14 août 14 23:16:28 GMT+02:00
Vous êtes encore trop aimable avec ce film.
"Les scènes d'action sont pour leur part visuellement bien fichues, c'est probablement le Spidey le mieux branlé à ce niveau" : pas convaincu ^^

En réponse à un message antérieur du 15 août 14 00:49:51 GMT+02:00
LoooL ^_^
Visuellement, ce sont les images de synthèses les plus abouties de l'homme araignée.
Après il faut aimer le voir faire 15 vrilles et sauts périlleux dans le vide pour perdre du temps entre deux attaques ^_^

C'est dommage de voir qu'avec une technique du début des années 2000, Sam Raimi arrivait malgré tout à insuffler de l'émotion, de la virtuosité et des frissons.

Et un autre défaut de ASM2 : Comment Marc Webb a-t-il pu griller 2h40 de pellicule sans développer aucun second rôle (Jonas Jameson est juste une honte, puisque réduit à un simple mail... consternant) ?
Dans la version Raimi, on avait :
- Tante May beaucoup + présente et attachante
- Le proprio de Parker et sa fille
- Le prof de Parker (Connors)
- Les caméos de Bruce Campbell
- Un Harry bien développé et à la destinée parfaitement amenée à la fin de Spidey 1
- Jonas Jamesson
- Son assistant (joué par Ted Raimi)
- Sa secrétaire qui a le béguin pour Peter
Et tout ça en seulement 2h de temps, durant lequel Peter est étudiant, a un boulot, une histoire d'amour impossible et un meilleur ami qui bascule du mauvais côté.

C'est là toute la différence entre un amoureux du cinéma, un vrai raconteur d'histoire, et un usurpateur qui rempli des bobines pour faire rentrer des sous.

Publié le 5 sept. 14 18:23:38 GMT+02:00
Joel dit:
hahaha.. écrit avec beaucoup d'humour , merci a toi :) au moins en te lisant , j'ai bien rigole sur cette bouse , après bien sur, tellement pleurer de l'avoir acheter.
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

Commentateur


Classement des meilleurs critiques: 35.975