Commentaire client

11 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Long et laborieux, 13 janvier 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Faut-il manger les animaux ? (Broché)
Baltasar Gracian l'écrivait déjà en 1647 : “Les quintessences opèrent mieux que les breuvages composés.“
Faut-il manger les animaux? de J.S. Foer est un livre long et complèxe qui n'a rien de la quintessence.
Une lecture résolument laborieuse car ce livre est un composite de chiffres, statistiques, pourcentages, témoignage, témoignage de témoignages, entre lesquels l'auteur n'a aucunement pris soin de masquer les soudures.

Louable est le questionnement sur l'alimentation et l'écologie à plus grande échelle.
Mais quelle punition que de le découvrir sous la prose de ce que la 4è de couverture à l'impudence de présenter comme "l'un des auteurs américains les plus doués de sa génération" (jusqu'où faut-il aller dans l'exagération pour vendre du papier?).
Cette description à l'avantage de nous renseigner sur un point crucial: ce livre est définitivement américain. Il devrait d'ailleurs s'intituler "Faut-il manger les animaux quand on est Américain?". Que penser lorsque l'auteur nous parle des repas de Thanksgiving, des hamburgers et d'autre réalités américaines dont le livre est truffé?

En bref, un livre qui raconte confusément en presque 400 pages ce qu'un documentaire comme "Notre pain quotidien" (2005, Nikolaus Geyrhalter)
montre lui de façon claire, concise, universelle et sans états d'âme.
A ceux qui souhaitent développer réellement le questionnement autour de l'alimentation, je ne saurais que recommander "Le rapport Campbell" du professeur Colin Campbell.
Comme l'écrit J.S. Foer page 352: "beaucoup de gens brillants ont déjà écrit sur ce sujet". Pourquoi en rajouter.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques


Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-3 sur 3 de cette discussion.
Message initial: 17 janv. 13 22:19:19 GMT+01:00
gaston dit:
je suis fils de boucher et je peux vous dire que l auteur vous a epargné bien des horreurs .
moi , je les connais .
c est un livre important , l auteur décrit une realité bien inferieure a ce que j ai pu voir .
peut etre n etes vous pas sensible au combat que nous demande ce mr, moi j ai vu , je refuse de manger de la viande .

En réponse à un message antérieur du 25 janv. 13 18:44:14 GMT+01:00
Dernière modification par l'auteur le 25 janv. 13 18:45:20 GMT+01:00
Nicodemus dit:
"Moi, je les connais" dites vous, et il vous faut réaliser votre privilège.
Pour qu'il y ait prise de conscience, une personne doit aller voir de ses propres yeux comment marchent les choses, observer, toucher.
Un livre, et particulièrement un livre aussi mal écrit que celui de JS Foer n'y pourra rien.

Aussi, ayant vu de vos propres yeux, vous pouvez réaliser par vous même que "Faut-il manger des animaux" n'est qu'une pâle copie des réalités que supposent une alimentation carnée.
L'auteur, lui, nous parle de réalités qu'il n'a même pas vécu: il se contente de rendre une visite d'une journée dans un abattoir, et quelques heures par effraction avec une militante du droit des animaux dans une ferme de production de poulets. C'est un peu léger pour broder sur 400 pages…

Je me suis permis d'écrire ce commentaire car la lecture de ce livre m'a terriblement déçu. Aussi parceque "Moi, je les connais" ces fermes de production de poulets de chair, j'y ai travaillé, c'était très bien payé. On travaillait à 4h30 du mâtin pour profiter du sommeil des bêtes. On tirait de leur sommeil ces poulets pour les mettre dans des caisses plastiques par nombre de 13. Il fallait faire attention à ne pas trop appuyer sur la poitrine du poulet en l'attrapant pour ne pas "marquer" ce qui allait devenir ensuite un filet. Il ne fallait pas s'attarder sur les nombreux morts et écrasés. Il faut aller vite, très vite. Il y a un semi-remorque qui attend, l'abattoir derrière, les centrales d'achat ensuite, les supermarché, les clients !
On a l'impression de commettre un crime quelque part, mais comme c'est bien payé, on laisse son cerveau de côté et puis on travaille, comme une machine.
Et en s'arrêtant, après cela, petit à petit on réalise l'aberration que suppose son envie de manger un animal. Que même finalement on a jamais vraiment eu envie de manger un animal.
Et petit à petit on devient végétalien.
Et nous devient difficile la lecture de ces livres qui surfent sur la vague "bio", ou végétarienne.
Comme celui de JS.Foer.
Amitiés.

En réponse à un message antérieur du 28 févr. 13 12:14:59 GMT+01:00
merci à vous pour votre témoignage, c 'est courageux. Pour ma part je suis devenue réellement végétarienne lorsque j 'ai pris mon courage à bras le corps et osé regarder des reportages sur la souffrance des animaux en élevage intensif et surtout leur peur en arrivant aux abords des abattoirs. Je ne cache as que j 'ai pleuré. On me taxe de sensiblerie dans mon entourage mais personne n'a voulu regarder ces reportages...
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

Commentateur


Classement des meilleurs critiques: 38.281