Commentaire client

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un rocker génial mais maudit., 21 janvier 2012
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Jet Black Leather Machine (CD)
Vince Taylor, est mort le 27 août 1991 à Lutry (Suisse).
Ce Chanteur de rock britannique a fait l'essentiel de sa carrière en France. Peu avant il est l'auteur du titre Brand New Cadillac (1959), qui sera repris par de nombreux groupes dont The Clash en 1979 sur leur album London Calling. Il est surnommé « l'Archange noir du rock ».
Vince rêve à cette époque de devenir aviateur mais ne peut y parvenir.
Avec l'influence d'Elvis, il se lance dans le Rock'n roll.
Vince Taylor se produit sur scène vêtu d'un costume de cuir noir, copié sur celui de Gene Vincent (ou l'inverse - on ne sait pas) qui lui donne une allure de bad boy.
Il enregistre son premier disque en 1958 chez Parlophone : I Like Love / Right Behind You Baby. Après pour la firme Palette il enregistre (Watcha'gonna do - I'll be your hero - Move over tiger et le fabuleux "Jet black machine". Il est accompagné par le groupe The Playboys composé de Johnny Vance (basse), Alan Le Claire (piano), Bob Steel (lead guitar), Tony Harvey et Bobbie Clarke (batterie).
Eddie Barclay le découvre lors d'un concert de rock (à l'époque, il y avait les chaussettes noires, les chats sauvages, les pirates etc...) BARCLàY l'engage aussitôt.
Vince Taylor enregistre 5 EP en deux mois. Barclay sort le disque 25cm "Le Rock C'est Cà". Ses interprétations de titres comme Twenty Flight Rock, Memphis Tennessee ou Shakin' All Over sont parfois plus sauvages que les originaux. Son look et ses concerts se transforment vite en émeute (voir sa deuxième partie avec les Chats Sauvages ou tout a été dévasté. Vince ne peut se produire).
Cela lui donne une réputation sulfureuse dont il pâtira beaucoup. Bien que adulé par le public, ses disques se vendent mal.

Son deuxième groupe "Le Bobbie Clarke Noise (1965)", comprend Alan Bugby (basse), Johnny Taylor (guitare), Bobbie Clarke, Stash (percussions) et Ralph Danks (lead guitar). Personne ne voulant plus de lui, il tombe en pleine déprime. Le reste de sa carrière n'est plus qu'une longue déchéance. Quelques come-back et disques le relanceront un peu.
Il meurt à 52 ans d'un cancer des os.
Sur le plan scénique, ce mec était génial de chez génial, de plus ses disques tenaient vraiment bien la route.
Adanson Marco.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques


Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-6 sur 6 de cette discussion.
Message initial: 3 janv. 13 18:57:15 GMT+01:00
Abenaki dit:
Salut Marco,

tu as plutôt bien résumé sa carrière. Un hommage devrait lui être rendu régulièrement. Vince est en quelque sorte un "Hall of fame of rock'n'roll" à lui seul. Il est comme l'ensemble des pionniers américains aux destins maudits : Gene qui connut un premier déclin dans son propre pays, connaîtra un sursaut en Europe et ailleurs avant de revivre le déclin. Il sombrera dans l'alcool, avec un physique détruit par les bouteilles et ruinés. Sais-tu qu'aux States, c'est tout juste si ils connaissent "Be-bop-a-Lula"? Chuck Berry connaîtra la prison. Le King après une assez triste carrière cinématographique fera certes un super come-back mais finira lui aussi détruit par les médocs et un colonel qui l'usera jusqu'à la mort. Cochran, Valens, Holly mourront jeunes et en pleine gloire. Haley, le Pape du rock'n'roll, verra son étoile pâlir peu à peu avant de finir au seuil de la folie (cause tumeur au cerveau). Lee Lewis sera bânni de l'Agleterre et explosera en plein vole avec l'histoire de son mariage. Dire qu'il fut le seul à battre les ventes d'Elvis au début de leur carrière. Son seul véritable rival.
C'est curieux quand on y pense ces destins maudits, brisés (broyé pour ce concerne Vince) de tous ces pionniers. A croire que les "coincés du c...ls" avaient raison, le rock est une musique du démon. et après la gloire, il leur fit payé la note.
Pour finir je vais citer un de nos seul grand rocker.
Concernnant Vince, Dick Rivers a dit "A l'époque on a vu ce type, beau comme un Apollon, un mélange de Brando et de Dean avec un jeu de scène à mi-chemin entre Elvis et Gene Vincent. Une tenue de motard tout en cuir, accompagné du meilleur groupe de l'époque qui sortait un son que nous n'en avions encore jamais entendu. Dominé par une batterie à grosse caisse comme dans les groupes de jazz. On avait jamais vu ça. Vince Taylor nous a foutu une claque mais alors...c'était un demi-dieu.".
Celui qui avait presque tout pour être un second Elvis n'a été finalemnt qu'une étoile filante.
Chapeau bas en tout cas.

En réponse à un message antérieur du 3 janv. 13 19:27:41 GMT+01:00
Adanson dit:
Rien à ajouter Abenaki. Tu as bien résumé la "Malédiction des rockers".
N'oublions pas également Johnny Kidd, mort dans un accident de voiture, Ricky Nelson, mort dans un accident d'avion au Texas, Bobby Fuller, assasiné dans un parking, Johnny Burnette mort sur un bateau et je ne parle pas du club des 27 (Morisson, Jimmy Hendrix, Janis Joplin etc...).
Cordialement.
Marco.

En réponse à un message antérieur du 4 janv. 13 22:20:05 GMT+01:00
Abenaki dit:
Effectivement il est possible d'en citer d'autres (Little Richard) ou Kidd notamment. Concernant Nelson je ne le considère pas comme un pionnier mais plutôt comme l'un de ces petits minets qui furent lancés dans les pattes des vrais rockers. Mais il demeure inoubliable ne serait-ce que pour "Rio Bravo". Quant à Burnette si je me souviens bien il est bêtement tombé d'un bateau alors qu'il était parti à la pêche. C'est du moins la version que j'avais entendu il y a plusieurs années. Hendrix, ok. Joplin je connais trop peu. De même pour Morrison. Je ne sais pas si l'on peu parler de pionnier concernant ces deux derniers. Mais il est vrai que c'est "etc..." comme liste.
Tiens une dernière chose pour le plaisir de partager, si tu veux, vas sur youtube tu tapes "The flamingos Jammin", un numéro de music hall rock'n'roll/doowap comme j'aime les voir. Ca décoiffe, c'est super à entendre et à regarder. J'espère que tu aimeras.
A bientôt.
Abenaki

En réponse à un message antérieur du 5 janv. 13 06:49:22 GMT+01:00
Adanson dit:
Concernant Ricky Nelson, j'aime bien quelques morceaux comme "Hello Mary Lou" repris par Creedence. Dans Rio Bravo il es génial.
Burnette (Tear-it up, The train keept a rolling) Fabuleux. Il est bien mort à la pêche.
Bobby Fuller (I faught the law) a été assassiné.
Le "Club des 27 n'étaient bien sur pas des pionniers" mais ça fait beaucoup.
A+
Marco.

En réponse à un message antérieur du 6 janv. 13 23:59:47 GMT+01:00
Abenaki dit:
Juste pour dire, une petite précision car tu ne le site pas alors je ne sais pas si tu le sais, Vince également a repris "Hello Mary Lou" et en a fait un super morceau au début de sa carrière (époque Barclay). Il n'a pas été commercialisé à l'époque (n'est sorti que sur la compil' "L'épopée du rock..." en 67 pour la première fois). Ici c'est une très chouette idée qu'ils ont eu de mettre le fameux "rock'n'roll station", je ne l'avais entendu que sur youtube.
A bientôt.

En réponse à un message antérieur du 7 janv. 13 11:40:57 GMT+01:00
Adanson dit:
Oui oui je connais bien cette reprise de "Hello Mary Lou" que l'on trouvait comme tu le dis sur l'album "l'épopée du rock".
Je ne pouvais pas cîter tous ses morceaux.
A bientôt.
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

Commentateur

Adanson
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 50 COMMENTATEURS)   

Lieu : Poitou.

Classement des meilleurs critiques: 32