Commentaire client

7 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Une vrai déception pour JS BACH, 23 mars 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bach - de Visée : Suites pour théorbe (CD)
Le rôle du commentateur allant à rebrousse poil de la "vox populi" est toujours un peu ingrat, mais , bon, avoir des valeurs consiste aussi à les défendre.
JS BACH est l'un des 5 compositeurs de musique dite"classique" le plus édité au monde(Source UNESCO)... mais aussi l'un des plus maltraité par le biais de transcriptions parfois hasardeuses comme d'originaux ne correspondants en rien aux conditions d'interprétation de l'époque de ses oeuvres particulièrement par le nombre et la qualité des musiciens comme des instruments utilisés.
Dans le cas présent, en voyant la pochette, un amateur non spécialiste de JS BACH lira "Suite pour théorbe" BACH. Ce n'est qu'au dos de la pochette, et en anglais, que la transcription est mentionnée....Tout cela n'est pas franchement terrible.
Malheureusement ce constat est d'un tel commun, que tout le monde l'oublie !
Les Suites pour Violoncelle furent composées par Jean Sébastien BACH à Cöthen pour un violoncelle à 4 cordes, sauf la 6 em "Suite" qui, elle, est prévue pour être joué sur un violoncelle à 5 cordes afin de faciliter le travail de l'éxécutant ou du musicien..c'est selon !!
On sait, qu'à l'époque de Jean Sébastien BACH, le violoncelle était au diapason de 392 hz soit 1/2 ton en dessous du violoncelle "baroque" utilisé de nos jours.
Cela vous donne une idée du respect de l'esprit de l'oeuvre par les interpretes "classiques" bénéficiaires de pâmoisons "bien-pensantes" et assurées de "leur bon-droit".
Venons en à Pascal Monteilhet, au demeurant excellent musicien.
Je me demande toujours quelle mouche le piqua de choisir un théorbe Italien au son trop métallique(cf plus haut) alors que c'est un théorbe Allemand, par ses tonalités rondes et chaudes, qui s'imposait.
Dans sa version récente,Hopkinson Smith Suites pour luth bwv 995 (1011), 1010 & 1012 l'a bien compris.
Bon, dans cette captation, Pascal Monteilhet ne démérite pas..mais....
Je le trouve plus cohérent, mieux inspiré et même excellent lorsqu'il joue du Robert de Visée dont il sait nous faire percevoir tout le chatoiement et les subtilités de d'une musique trop méconnue par nos contemporains.
Pas enthousiasmé pour JS BACH, oui massif pour De Visée
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 1 client

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-3 sur 3 de cette discussion.
Message initial: 25 mars 13 08:53:50 GMT+01:00
Dernière modification par l'auteur le 25 mars 13 12:57:18 GMT+01:00
Nicolas dit:
Bonjour Dominique,

Pas surpris de votre commentaire. Bien VU* de votre part, pour contrebalancer mon enthousiasme et offrir aux amazoniens un autre son de cloche bien défendable.

Je vous conseille tout de même d'écouter la facon dont Monteilhet exploite les basses puissantes ("crin-crin" comme diraient certains) de ce théorbe pour tourner autour et développer son phrasé libre... On est en effet loin de l'ascétisme (sublime) d'Hopkinson Smith, mais je trouve cela vraiment bien vu (d'une certaine manière, tout part de la basse chez BACH qui était au moins autant "thuringien qui aimait la chair" qu'ascétique) et bien fait. Cela n'aurait pas été possible de le faire avec un théorbe allemand. De toute facon, il s'agit de transcriptions, nous sommes bien d'accord.

Concernant les histoires de diapason et d'instrument moderne, ce que j'ai appris (cela m'a pris un peu de temps...) c'est que, en tout cas pour les instruments seuls, l'importance du choix du diapason est liée à son effet sur le timbre/la couleur de l'instrument plus que sur la hauteur des notes en elle-même. Alors quand on change d'instrument ou de cordes (violoncelle baroque --> violoncelle moderne, violoncelle baroque --> théorbe...), l'importance du diapason original devient toute relative.

Autre détail: rien de dit que seule la dernière suite doit être jouée sur un instrument à 5 cordes même si c'est la seule à avoir cette mention explicite sur un manuscrit non autographe...

Quand on sait comment sonne le violoncello da spalla (son métallique un peu flouté) qui fut probablement l'instrument destinataire de ces suites et quand on l'écoute avec un phrasé "violonistique" plus legato voire vibré chez Terakado ou Badiarov sur ces instruments portés a l'épaule, j'avoue que cela donne à réfléchir sur certaines certitudes "baroqueuses" allergiques au vibrato moderne sur cordes métalliques (j'avoue avoir du mal aussi...) qui peut etre vu comme une maniere anachronique de "flouter" le son comme le violoncello da spalla le fait naturellement.

Andreas Staier écrivait (dans la préface de ses variations goldberg) que l'histoire de la redécouverte baroque avance en "zig-zag". La redécouverte, en cours, de ces suites pour violoncelle pourrait en être est un bel exemple.

Bien à vous
Nicolas

*: Mon coup de VU a l'air en panne aujourd'hui mais le coeur y est...

En réponse à un message antérieur du 25 mars 13 16:32:20 GMT+01:00
Bonsoir.
Mon travail ne me permettant pas de passer beaucoup de temps devant mon ordinateur pour mes activités personnelles je vais faire court.
- Mon commentaire sur cette captation est tardif, mais au moins vous savez pourquoi...voir plus haut
- Je n'ignorais rien de ce que vous écrivez dans les 2em à 6em strophe de votre commentaire. Il se dit beaucoup de choses sur ce sujet mais peu sont vérifiables actuellement. Je me réfère donc à quelque amis musiciens et/ou musicologues connus ou inconnus..et aussi à Gilles Cantagrel.
- Ah , j'oubliais. Je pratique, en tant que faire se peut, le violoncelle depuis de nombreuses années. Ce n'est que l'avis d'un modeste pratiquant, mais je peux vous assurer qu'une différence d'un demi-ton, soit autour d'une vingtaine d'hz, cela s'entend. Le camarade Lodéon pourrait vous en parler plus doctement que moi certainement. Je crois qu'il a un blog. Rien ne vaut la pratique et la théorie. Le ressenti "physique" d'un instrument de musique est le moment de Vérité.
Mon Vu est en congés.Cordialement.

En réponse à un message antérieur du 25 mars 13 17:10:26 GMT+01:00
Nicolas dit:
Merci de votre réponse. Tout ce bla-bla était juste une façon de relativiser certaines vérités "acquises". Je suis aussi d'accord avec vous que 20hz fait une différence sur le même instrument même si je n'ai pas votre pratique (la démonstration de wispelwey est éclairante de ce point de vue pour les non pratiquants). Cordialement. Nicolas
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

Commentateur


Lieu : Alpha du Centaure

Classement des meilleurs critiques: 141