undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles15
4,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
13
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1
Format: Poche|Modifier
Prix:7,10 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Boulgakov aime Molière, son oeuvre, sa vie, son talent. Il y a quelque chose de très émouvant là-dedans : communauté de rêves, dureté de la vie, talent chevillé au corps...Boulgakov, fou de théâtre, se voit (peut être) en figure projetée de ce si grand écrivain, dramaturge et acteur. Et puis, il y a ce rayonnement français qui réchauffe le coeur russe et l'appartenance à ce club si fermé des très grands écrivains, si fermé mais si disponible car ce club fait don d'une oeuvre à son lecteur....Ce roman de la vie de Molière s'avale d'une traite tant l'écrivain est habité par son sujet, tant l'écriture se lit avec une rare délectation, tant le récit est bien construit. Ces femmes et ces hommes de théâtre retrouvent, vie, force et vigueur. Ils revivent devant nous, sous nos yeux émerveillés. Voilà un très grand livre d'un très grand écrivain amoureux de son sujet, maître des ses moyens et désireux d'inscrire son texte au Panthéon des ouvrages qui honorent le Lecteur.
22 commentaires|19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
De toutes les biographies, d'ailleurs peu nombreuses, que suscite Molière, celle de Mikhail Boulgakov est sans doute la plus étonnante, tant par l'abondance de détails historiques que par la qualité du récit. C'est que l'écrivain soviétique - dont on connaît encore trop mal le remarquable travail théâtral - éprouvait pour le dramaturge français une très vive admiration.

Aussi, "Le Roman de Monsieur de Molière", loin de ressembler à une thèse universitaire, se lit-il tel un véritable roman picaresque où, comme toujours, la fiction créatrice est plus vraie que la réalité.

Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, né le 15 janvier 1622, représenta devant Louis XIV sa première farce - "Le Docteur amoureux" - le 24 octobre 1658, soit à l'âge de trente-six ans. Le 23 janvier 1662, à l'âge de 40 ans, Molière épousa sa fille « âgée de vingt ans environ », et le 17 février 1673, gravement atteint dans sa santé, ses affections et son amour propre, il mourut d'hémorragie.

Dans les années 1930, Mikhail Boulgakov présenta "Le Roman de Monsieur de Molière" aux responsables de la collection « Vies des gens remarquables » fondée par Maxime Gorki, lesquels furent épouvantés par cette « chose » qui correspondait bien peu aux canons en vigueur à cette époque et commandèrent une autre biographie d'aspect plus orthodoxe.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 juin 2005
Je ne suis pas un adepte des biographies. Mais à la lecture de ce livre il est impossible de ne pas tomber amoureux du style de l'auteur. L'humour omniprésente, le rythme et la qualité de la narration font de la lecture de cette ouvrage un réel moment de bonheur.
0Commentaire|15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 juin 2002
...Sarah, ton commentaire est celui d'une boudeuse et ta notation aussi. Allons-y sans arrière-pensée : le Roman de M. de Molière est du très bon Boulgakov, donc de l'excellente littérature. Mention particulière pour l'incipit qui donne le ton : biographie, roman, roman fantastique ? et pour la fin poignante... et puis tout le reste aussi, en fait : )
0Commentaire|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 décembre 2015
Très bon roman qui se lit vite. Mr.Boulgakov a dû faire un travail de fou pour se documenter sur la vie de Molière. Néanmoins, ce roman reste assez intéressant notamment par les petits indices de vie de l'auteur et son admiration pour le dramaturge. On en apprend énormément sur Molière, qui a eu une vie semblable à un roman.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Il n'est d'homme plus lucide que celui qui se rie de lui-même !

On sait de Molière ce que l'histoire en a fait, un grand artiste, un auteur de comédie de talent, frôlant souvent le génie dans son genre, et, comme toute personne qui dérange un peu, affectionné par le plus grand de tous ; Louis XIV.

Chacun connait Molière et ses comédies, sa manière de tourner en dérision son époque, la peinture qu'il fit de ses contemporains ; mais que sait-on de l'homme qu'il fut réellement ? L'histoire ne retient que les hauts faits d'armes et les plus grosses gamelles, par le quotidien. Pour un auteur de la trempe de Jean-Baptiste Poquelin, la vie de tous les jours est faite de gloires et de déceptions, cela le motive et le ronge, mais toujours le pousse au surpassement de lui-même.

Se faisant son biographe posthume, Mikhaïl Boulgakov, auteur russe ayant une parfaite connaissance de notre société de cette époque, raconte les doutes et les errances d'un homme qui, chaque fois qu'il prenait sa plume, ébouriffait une classe de la société. Les haines que lui vouaient ceux qui se sentaient visés dans ses pièces auraient tué l'homme s'il n'avait eu un grand comme protecteur ; un homme suffisamment prestigieux pour le conduire jusqu'à nous, aujourd'hui, au XXI ème siècle.

Le ton général de ce livre remarquable donne une réalité impressionnante à cette vie d'exception. Oscillant entre les ors et les plus profondes noirceurs, Molière ne laissera jamais personne indifférent.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 avril 2014
Je n'ai jamais lu une biographie aussi captivante et entraînante. Boulgakov prend un ton léger pour décrire la vie mouvementée du plus célèbre dramaturge.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 janvier 2016
Un livre de chevet, à lire à relire
Découvrir Molière ainsi à conseiller à tous nos ados et plus grands....
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 mai 2014
Il y a dans cette biographie une comparaison en filigrane entre Louis XVI et Staline. La vie de l'auteur de la biographie et celle de son sujet présentent des paralléles indisputables: leur tyrans respectifs les protègent mais peuvent, pour des raisons politiques, les lâcher aux loups. Le théme évoqué est universal, celui du jeu du chat et de la souris entre autocrates et talents transcendants. Cela donné à l'ouvrage texture et profondeur additionnelles.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le roman de Mikhaïl Boulgakov n’est pas une hagiographie de Molière, mais l’œuvre d’un sympathisant.
Il suit l’itinéraire (longtemps un calvaire) de Molière, qui avait courageusement choisi le métier de comédien, condamné par le premier état, le clergé.
A partir du moment que Molière commençait à écrire lui-même les pièces de théâtre pour sa troupe, les insultes volaient de partout et très bas. Le clergé le considérait comme ‘un démon vêtu de chair et habillé en homme’. Pour les gens de lettres, il n’était qu’un vulgaire bouffon. Mais, il a été sauvé par son public, qui a rempli (pas toujours, car il y a eu évidemment des échecs) la caisse de sa compagnie de théâtre.
Boulgakov évoque objectivement les combats venimeux de Molière avec une censure parfois cocasse (le roi, le clergé), des critiques ‘littéraires’ de mauvaise volonté et des collègues jaloux. Un autre point d’achoppement était les droits d’auteur. Le compositeur J.- B. Lully, par exemple, avait reçu un privilège royal pour toutes les œuvres dramatiques dont il avait écrit la musique. Cela signifiait qu’il avait un droit d’auteur sur de très nombreuses pièces de Molière.

De plus, il y avait des combats au niveau personnel : sa responsabilité pour son entreprise de théâtre (organisation, gestion financière, acteurs, personnel, décors et machinerie), sa maladie (l’hypocondrie) et ses démêlés avec les femmes, y compris une affaire d’inceste.
Les disputes ont même continué après sa mort. En tant que comédien, Molière ne pouvait pas être enterré. Avant de mourir il n’avait pas abjuré sa profession condamnée par l’Eglise. Pas un prêtre ne voulait accompagner son corps, et aucun cimetière ne voulait le recueillir. Mais, pour prévenir que son corps soit jeté dans la rue, le roi lui-même a contourné les lois cléricales par une astuce.

Il est évident que Mikhaïl Boulgakov avait beaucoup de sympathie pour Molière. Ce dernier était le reflet de ses propres difficultés : une censure par un roi séculier (le premier secrétaire) et par un ‘clergé’ laïque (les idéologues), des problèmes financiers et relationnels et la jalousie de certains de ses collègues.

Ce roman admirable devrait être lu par tous les amateurs de littérature d’un niveau mondial.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

5,10 €
7,40 €