Acheter neuf

ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Acheter d'occasion
D'occasion - Très bon Voir les détails
Prix : EUR 15,90

ou
 
   
Amazon Rachète votre article
Recevez un chèque-cadeau de EUR 7,34
Amazon Rachète cet article
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

La santé du dirigeant : De la souffrance patronale à l'entrepreneuriat salutaire [Broché]

Sous la direction de : Olivier Torrès
3.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (1 commentaire client)
Prix : EUR 21,00 Livraison à EUR 0,01 En savoir plus.
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 10 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le mercredi 1 octobre ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.
Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 7,34
Vendez La santé du dirigeant : De la souffrance patronale à l'entrepreneuriat salutaire contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 7,34, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Description de l'ouvrage

6 juin 2012 Petites entreprises et entrepreneuriat
Malgré plus de 20 millions d'entreprises en Europe, il y a plus de statistiques sur la santé des baleines bleues que sur celle des entrepreneurs. Cette lacune est universelle. Pourtant, lorsqu'un dirigeant connaît un ennui de santé, c'est immédiatement toute l'entreprise qui faiblit. Le capital-santé du dirigeant est le premier actif immatériel de la PME. Cet ouvrage pose des questions et apporte des réponses inédites : pourquoi parle-t-on si peu du suicide patronal dans les médias ? Les créateurs d'entreprises à fort potentiel doivent-ils bénéficier d'un staff médical comme les sportifs de haut niveau ? Un traumatisme personnel peut-il être un ressort entrepreneurial ? Quel est le rôle des questionnaires de santé dans l'octroi de crédit bancaire aux PME ? Comment les dirigeants dorment-ils ? Comment se nourrissent-ils ? Quels sont les événements qui les stressent le plus ? Pourquoi entreprendre est-il bon pour la santé ? Se préoccuper de la santé entrepreneuriale, c'est s'inscrire dans la perspective d'un entrepreneuriat durable. En abordant l'entrepreneuriat selon un angle jamais évoqué à ce jour, celui de la santé, ce livre donne une image nouvelle de l'entrepreneur, moins héroïque mais plus humaine. Il intéressera les dirigeants de PME, les travailleurs indépendants et, plus largement, tout lecteur concerné par cette question innovante.

Offres spéciales et liens associés



Descriptions du produit

Extrait

Présentation de l'ouvrage

De la souffrance patronale à l'entrepreneuriat salutaire

Olivier Torrès Professeur à l'Université de Montpellier Sud de France et à l'EM. LYON Business School

Fondateur d'Amarok, premier observatoire de la santé des dirigeants de PME et des entrepreneurs

1. Pourquoi ce livre ?

En abordant la question cruciale de la santé des dirigeants de PME et des entrepreneurs, ce livre sort des chemins classiques de la réflexion en matière d'entrepreneuriat, et récuse des clichés tenaces : le patron n'est ni inhumain, comme se complaisent à dire ceux qui le diabolisent, ni surhumain, comme se plaisent à croire ceux qui le divinisent. Un patron, un entrepreneur, un artisan, un indépendant ou un libéral est, d'abord et avant tout, un être humain, et aborder la question de sa santé le ramène, à juste titre, à cet état de nature que l'état de droit semble ignorer. Il n'existe pas, à ce jour, en France, ni même à notre connaissance dans un autre pays, de service de santé dédié aux travailleurs non salariés. Reconnaissons que le patronat français n'a jamais vraiment voulu s'astreindre au régime général de santé des salariés, au motif qu'un chef d'entreprise n'est jamais malade, ou qu'il n'en a pas le temps. Les épisodes parfois violents de l'UDCA de Pierre Poujade, du CID-UNATI de Gérard Nicoud ou de la CDCA de Christian Poucet se sont souvent nourris d'une opposition farouche à la législation des caisses de sécurité sociale et aux cotisations obligatoires. L'absence de préoccupation sociétale concernant la santé patronale résulte donc d'un double déni, de la société dans son ensemble, mais aussi des premiers concernés.

Pourtant, le moindre souci de santé peut perturber fortement une entreprise, surtout si elle est de petite taille. La mort attendue d'un Steve Jobs ou celle, plus accidentelle, d'un Édouard Michelin se sont traduites, le lendemain, par une baisse de 0,5 % de l'action Apple ou Michelin. Dans les grandes entreprises cotées en Bourse, la mort du numéro un, aussi emblématique soit-il, ne remet jamais en cause la pérennité de l'entreprise. Too big to fail. Mais ce n'est pas le cas en PME et, a fortiori, en TPE. La mort du dirigeant peut signer l'arrêt définitif de l'entreprise et son dépôt de bilan.

Le message central de ce livre est que le capital santé des dirigeants est le premier actif immatériel de la PME. C'est la raison qui justifie non seulement cet ouvrage, mais aussi le programme de recherche que nous bâtissons au sein de l'observatoire Amarok, premier observatoire de la santé des dirigeants et entrepreneurs. Une société mûre doit protéger ses entrepreneurs, car ils sont créateurs de richesse. Se préoccuper de la santé des entrepreneurs s'inscrit dans le cadre plus global de la care society. «Pas d'entrepreneurs sans sécu», écrit Philippe Trouvé dans ses excellentes tribunes consacrées aux PME dans Le Monde. Michel Rocard, dans le Figaro du 10 juillet 2010, considère que la Sécurité sociale (assurance maladie, assurance chômage, retraites, allocations familiales) est un des grands régulateurs du capitalisme. Ce système, dit-il, a déconnecté les revenus des aléas économiques. Or, c'est bel et bien ce risque de l'aléa économique que l'entrepreneur prend à son entière charge. L'entrepreneur est précisément celui qui s'alloue le revenu résiduel, et qui ne peut jamais être sûr de la régularité de ses revenus. Certes, ceux-ci peuvent être importants, parfois colossaux, mais il ne faut pas oublier que le revenu de l'entrepreneur sont aussi, parfois, faibles. Le salaire net moyen d'un dirigeant d'entreprise s'élève à 4 273 euros mensuels, selon l'INSEE et la CGPME. Mais derrière cette moyenne se cachent de grandes disparités, selon la taille et le secteur d'activité.

Si l'on passe du capitalisme managérial à un capitalisme entrepreneurial, il faut élargir nos systèmes de prévention en intégrant les spécificités des entrepreneurs. Il nous faut réfléchir à un système de «sécurité sociale entrepreneuriale» en veillant à tisser des filets de sécurité qui permettraient d'atténuer les chutes, car celles-ci s'avèrent brutales et, parfois, mortelles. La question de la sécurisation des parcours entrepreneuriaux s'avère une nécessité au sein des sociétés qui prônent l'esprit d'entreprise, qui font de la créativité et de l'innovation les moteurs de la croissance. Le créatif est souvent fragile. Quand à l'innovateur, il s'expose en permanence aux buttes des conservateurs de tous poils qui, au gré de leurs rentes parfois solidement établies, cherchent à préserver le statu quo. Entreprendre, c'est se mettre en déséquilibre. Innover, c'est se mettre dans la posture, jamais facile, de promouvoir le désordre.

(...)

Biographie de l'auteur

Olivier Torrès est Professeur à l'Université de Montpellier et chercheur-associé à l'EM Lyon. Normalien, Agrégé d économie et Docteur en gestion, il a consacré tous ses travaux au management des PME et à leurs spécificités. Depuis quelques années, il se consacre à l étude de la santé des dirigeants de PME et des artisans, car il existe très peu de connaissances sur ce sujet pourtant crucial. C est pour changer cette réalité qu il a fondé Amarok, l Observatoire sur la santé des travailleurs non salariés, qu'il préside.

Détails sur le produit

  • Broché: 224 pages
  • Editeur : De Boeck; Édition : Première Édition (6 juin 2012)
  • Collection : Petites entreprises et entrepreneuriat
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2804165825
  • ISBN-13: 978-2804165826
  • Dimensions du produit: 24 x 16 x 1,6 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (1 commentaire client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 164.404 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Dans ce livre (En savoir plus)
Parcourir les pages échantillon
Couverture | Copyright | Table des matières | Extrait | Quatrième de couverture
Rechercher dans ce livre:

Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

5 étoiles
0
4 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
3.0 étoiles sur 5
3.0 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Une véritable ouverture 20 janvier 2014
Par Levy
Format:Broché|Achat vérifié
Une démarche très universitaire dans l’approche mais une véritable ouverture sur une face cachée de l'entrepreneuriat. On peut regretter quelques exemples ou témoignages. Intervenant en conseil auprès des dirigeants, c'est pour moi une réalité de terrain qui peut impacter dans certain cas le développement économique territorial. Un livre point de départ d'une recherche à documenter et à suivre.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?