Small Bang (Le): Des nanotechnologies et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Le small bang des nanotec... a été ajouté à votre Panier
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Le small bang des nanotechnologies Broché – 13 janvier 2011


Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 17,25
EUR 13,90 EUR 9,20

livres de l'été livres de l'été


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Le small bang des nanotechnologies + Il était sept fois la révolution : Albert Einstein et les autres...
Prix pour les deux : EUR 25,45

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

Il y a une trentaine d'années, deux ingénieux physiciens, Gerd Binnig et Heinrich Roeher, mirent au point un nouvel instrument, le microscope «à effet tunnel», ce qui leur valut le prix Nobel en 1986. Cet appareil allait ouvrir la voie à la révolution technologique de premier ordre qui se déroule aujourd'hui sous nos yeux. (En réalité, il faudrait plutôt dire «hors de nos yeux», car cette révolution concerne des objets si minuscules qu'ils sont parfaitement invisibles à l'oeil nu.) Il permit non seulement de former l'image d'atomes individuels, mais aussi, pour la première fois dans l'histoire, de toucher un seul atome à la fois et de le déplacer à volonté. D'ordinaire, lorsque nous effleurons un objet, un stylo par exemple, des milliards d'atomes appartenant à nos doigts «entrent en contact», si l'on peut dire, avec d'autres milliards d'atomes appartenant à l'objet. C'est alors une jolie pagaille, une sorte de mêlée générale et invisible dans l'intimité superficielle de la matière. Mais la pointe du microscope à effet tunnel, elle, est si effilée qu'elle peut toucher un atome individuel, en une sorte de calme tête-à-tête tout en retenue, et modifier tranquillement sa position. Grâce au microscope à effet tunnel (ou à ses avatars, tels le microscope en champ proche ou le microscope à force atomique), on peut donc édifier à coups de caresses successives, atome après atome, des architectures matérielles inédites. Dès 1989, Donald Eigler, chercheur aux laboratoires IBM d'Almaden en Californie, parvint à écrire un sigle, celui d'IBM comme par hasard, à l'aide de trente-cinq atomes de xénon. L'image fit le tour du monde.
On comprit qu'un nouveau jeu de Lego était né et que les vieilles binoculaires ne nous avaient pas tout montré.
Ce jeu lilliputien se déroule aux échelles les plus petites que nous sachions aujourd'hui manipuler. Il offre aux chercheurs la possibilité de construire des dispositifs de très petite taille (dix ou cent fois celle d'un atome). Cette approche dite «ascendante» est l'exact contraire de la miniaturisation : au lieu d'obtenir ces dispositifs en taillant dans la masse, on les «monumentalise» pièce par pièce, en l'occurrence atome par atome ou molécule par molécule.
Imaginons par exemple que, sous l'effet d'un soudain caprice, nous voulions fabriquer un cube qui soit un million de fois plus petit qu'un grain de sable, c'est-à-dire avec un côté mesurant un milliardième de mètre. Pour le construire, il nous suffira d'assembler, un par un, une soixantaine d'atomes. Grâce au microscope à effet tunnel, un tel tour peut être joué. On a appelé «nanotechnologie» (au singulier) cette méthode ascendante de construction atome par atome. (...)

Revue de presse

Les nanotechnologies font parler d'elles. Les enjeux économiques sont considérables, les choix politiques décisifs et les débats d'une rare âpreté. Dans son nouvel essai, Etienne Klein, physicien et philosophe, explique ce que sont les nanotechnologies. Il montre qu'elles rendent sensibles les limites de la démocratie participative dans une société sourdement hostile au progrès scientifique. Vulgarisateur hors pair, l'auteur répond aux questions essentielles. (Jean-Paul Thomas - Le Monde du 31 mars 2011)



Détails sur le produit

  • Broché: 154 pages
  • Editeur : Odile Jacob (13 janvier 2011)
  • Collection : PENSER LA SOCIETE
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2738125646
  • ISBN-13: 978-2738125644
  • Dimensions du produit: 14,2 x 1,1 x 22 cm
  • Moyenne des commentaires client : 1.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (1 commentaire client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 173.170 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

1.0 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
1
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

1 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par COHAUT le 14 juin 2013
Format: Broché Achat vérifié
Trés general et pas assez precis sur les Nanoetechnologie. Un essai sur le role de la science en general qui n'a rien a faire dans ce livre.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?