undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

3,7 sur 5 étoiles6
3,7 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:8,20 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 29 janvier 2011
Thomas Kuhn est devenu célèbre en un jour grâce à la Structure des Révolutions Scientifiques. Ce petit livre tout simple développe une grande idée : les progrès de la science ne sont pas progressifs mais brutaux, un peu comme un tremblement de terre lorsque les circonstances s'y prêtent. Ce n'est donc pas un phénomène immédiat mais longuement préparé, qui relève en quelque sorte de la théorie des catastrophes de René Thom.

En l'absence de ces circonstances un penseur peut bien exprimer une idée puissante et juste, elle ne sera pas reprise ni reconnue par ses pairs. Ce fut le cas par exemple du vaccin, Pasteur ayant eu des précurseurs non suffisamment reconnus tels Edouard Jenner en Angleterre qui découvrit le vaccin contre la petite vérole au XVIIIe siècle. Jenner a eu lui-même au moins six précurseurs. Certains comme le docteur Ignace Semmelweiss furent simplement ostracisés et chassés de leur poste pour avoir affirmé qu'il fallait répandre les moyens d'aseptiser les salles d'accouchement, notamment en se lavant les mains !

Certes Thomas Kuhn répète sans cesse les mêmes idées et la lecture de son livre n'est ni aussi claire ni aussi fluide que celle d'un auteur scientifique tel que Linus Pauling. C'est néanmoins l'un des plus cités dans la littérature scientifique. Un must !
0Commentaire|15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 février 2010
le sujet est interessant, la thèse convaincante : à savoir la connaissance scientifique ne procède pas par accumulation, mais par sauts qui changent le paradygme en vigueur et du coup il y a deux sortes de sciences qui ne sont pas pratiquées par les mêmes individus :
-la science normale où on utilise le paradygme en vigueur pour en décliner les conséquences en résolvant des énigmes
- la science anormale qui part de l'idée que les énigmes résistent au chercheur parce que le paradygme est dépassé et en fait émerger un nouveau... qui provoque une révolution

C'est en gros ce que dit Kuhn dés la première page et qu'il redit 200 fois dans les pages suivantes. les exemples pour illustrer ces propos ne sont pas assez nombreux, pas assez documentés historiquement et surtout philosophiquement, pas suffisamment reliés au contexte social et métaphysique des époques considérées.

Le livre d'Arthur Koesteler, écrit en 1954, "les Somnambules" développe à mes yeux le même thême sur beaucoup lus de pages (800) sans lasser et de façon plus agréable et plus convaincante en couvrant la période antiquité-renaissance
77 commentaires|24 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 novembre 2015
Lorsque j'ai entrepris la lecture de ce célèbre ouvrage je croyais qu'il s'agissait d'un essai classique d'histoire des sciences. Mais à mesure que ma lecture progressait j'avais de plus en plus l'impression de lire un traité de philosophie des sciences. Cela ne m'a cependant pas empêché d'être en accord avec l'essentiel du propos de son auteur Thomas Kuhn.

Ayant lu cet ouvrage dans sa version originale en anglais je ne peux évidemment pas juger de la qualité de la traduction. Cependant je dois préciser que je n'ai pas beaucoup apprécié le style d'écriture, que je trouve un peu trop formel. C'est comme si l'auteur s'adressait à ses collègues de la communauté universitaire sans trop se soucier de rendre son propos plus accessible pour le lecteur ordinaire. C'est d'ailleurs pourquoi j'ai soustrait une étoile dans mon évaluation, même si ce grand classique aurait pu mériter la note parfaite. De plus il commence à montrer son âge. Il a été publié initialement en 1962 et les idées sur lesquelles il est basé remontent aussi loin que 1949. Et l'on sait comment la pratique de la science a considérablement évoluée depuis toutes ces années. Cela dit, les thèses développées dans ce livre restent pour la plupart encore valides aujourd'hui.

Pour la majorité des scientifiques il sera sûrement difficile d'accepter le fait que la science est aussi une entreprise humaine empreinte d'une certaine subjectivité et que historiquement elle a pu progresser de manière non linéaire. Mais il ne faudrait pas rester accroché à cette impression car l'ouvrage va beaucoup plus loin que cela et tente surtout de démontrer que l'accumulation des connaissances tel qu'on l'enseigne dans les manuels scolaires ne reflète pas du tout la façon dont l'histoire des sciences a évoluée. Pour ce qui est des philosophes des sciences ils pourront facilement prendre Kuhn à son propre jeu en essayant de l'attaquer sur certaines définitions du langage. Mais cela risquerait de leur faire perdre de vue l'essentiel du propos qui tourne autour de la notion de paradigme et explique comment certains bouleversements en science peuvent parfois mener à des révolutions scientifiques.

Si ce livre a une faiblesse c'est justement de ne pas s'être suffisamment attardé aux différences qui peuvent exister entre les divers paradigmes de la science. Car tous les nouveaux paradigmes ne mènent pas nécessairement à de grandes révolutions. Dans certains cas on devrait davantage parler d'évolutions importantes ou de vision nouvelle. Il faut cependant savoir qu'à l'époque de sa publication la notion même de paradigme était assez révolutionnaire en elle-même et il fallait lui laisser le temps de s'intégrer au langage courant des historiens des sciences. Mais après toutes ces années on est aujourd'hui en mesure de discuter plus profondément des différences entre les divers paradigmes dont on sait que chacun n'a pas nécessairement eu la même incidence sur le développement de la science et son rayonnement social. Prenons par exemple le cas de la révolution quantique. Son impact sur la philosophie est sans précédent dans l'histoire de la science. Et l'intégration de ses principes dans de nombreuses applications technologique est absolument remarquable. Mais d'autres découvertes assez importantes pour être qualifiées de nouveau paradigme n'ont pas eu le même impact. Malheureusement Kuhn ne discute pratiquement pas de cet aspect dans son livre. Comme si les divers paradigmes étaient tous aussi grands les uns que les autres et devaient être traités plus ou moins sur le même pied.

Il faut également savoir que ce livre puise la plupart de ses exemples parmi les tournants les plus importants de l'histoire de la physique et de la chimie, et néglige complètement les sciences de la vie qui, paradoxalement, dominent aujourd'hui. C'est d'ailleurs pourquoi j'ai suggéré un peu plus tôt que ce livre commençait à dater un peu. Mais il n'en demeure pas moins une lecture incontournable pour quiconque s'intéresse au développement et à l'évolution de la science.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 décembre 2013
livre de très bonne qualité.
emballage très satisfaisant.
je recommande ce livre aux amoureux de la philosophie et de l'étude visuelle en générale.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 décembre 2012
Doit faire partie de toute bonne bibliothèque . Dans un monde ou n'importe qui raconte n'importe quoi, ce livre permet de comprendre comment les idées évoluent et la difficulté à faire évoluer les idées neuves
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 février 2009
on ne comprend rien à ce qu'il écrit. C'est très dense, et compliqué à comprendre. Bonne chance aux élèves qui doivent l'étudier
44 commentaires|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)