undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

103
4,3 sur 5 étoiles
Je suis une légende
Format: BrochéModifier
Prix:7,00 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

8 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Suite à une étrange épidémie, très contagieuse, les êtres humains sont devenus vampires. Un seul survivant reste intouché, Robert Neville, calfeutré dans sa grande maison au coeur d'une ville morte, qui cherche de la nourriture et des matériaux pour survivre le jour et empêche les vampires d'entrer chez lui la nuit. Une lutte épuisante, que nous suivons, étape par étape, et déchirante, quand Robert reconnaît un voisin, un camarade de classe, ou un commerçant qu'il côtoyait dans sa vie de tous les jours avant l'épidémie.
L'histoire ne nous laisse pas de répit, c'est un livre qui se boit, qui se lit en deux jours sans sommeil, et qui préfigure bien d'autres livres dans cette veine ensuite, dont l'excellent Le passage , qui reprend l'idée du virus, mais lui donne un tour très différent - on y retrouvera cependant l'ambiance féroce de "Je suis une légende".

A lire, si ce n'est déjà fait !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
L'adaptation au cinéma a sauvé ce petit roman de l'oubli temporaire et récurrent auquel sont voués de nombreux textes de SF ..
C'est un bon roman de SF populaire très soigné à la saveur très particulière ..

Une épidémie a emporté la plupart des gens et le personnage principal est cloitré chez lui chaque nuit où il doit être prêt à faire face à toutes les éventualités ..
Ses nuits sont vouées à une surveillance de chaque instant et ses jours sont dédiés au repos et à la recherche scientifique et documentaire ...

Sa maison est un véritable camp retranché et l'environnement qui est risqué ressemble plus à un désert des tartares la Dino Buzzati que à un véritable champ de bataille et c'est un des aspects les plus savoureux de ce petit roman réussi ...

Le personnage principal n'a pas droit à l'erreur et il s'enferme dans des routines qui ont pour but de sécuriser son quotidien ....
Tous les aspects de sa vie sont paramétrés selon des routines comportementales qui le rassure mais qui contribuent aussi indéniablement et paradoxalement à le fragiliser psychologiquement ..

Ce personnage est très complexe et c'est un délice de subtilités que de l'accompagner dans ses doutes et ses questionnements autour de sa raison vacillante et de sa vision supposément altérée de la réalité et de son environnement ..

Les questions sont : pourquoi faire ? ... jusqu'à quand ? et à quoi bon finalement ... ?

La fin du roman est différente du film et elle est tragique en même temps que très cohérente avec la dynamique du personnage principal ....
L'univers aussi est subtilement different du film dans le roman ....

C'est un excellent texte et ce qui frappe entre autre : c'est l'aspect indubitablement rationnel de la plupart des données qui matérialisent cet univers ..

Nous sommes donc avec ce texte ancien dans un cadre hyper contemporain et ce n'est pas ce qui est le moins étonnant lorsque l'on aborde ce récit qui est un classique et qui pourtant ne ferait pas honte à 28 jours plus tard par exemple ..

PS : du même auteur et superbement adapté au cinéma : L'homme qui rétrécis
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 11 juin 2007
Pas tout a fait d'accord avec le post précédent. "Je suis une légende" part d'une idée géniale : celle du dernier homme dans un monde de vampires. Inversion du mythe, Crusoë chez les monstres, premier du genre... bref, difficile d'enterrer si vite ce petit bijou. Cela se lit vite, on ne s'ennuie pas, c'est bien construit. Je n'ai même pas senti le côté "vieillot" dont parle Monier. Sauf à dire que le Frankenstein de Mary Shelley a rouillé, mais je ne crois pas que dans le domaine du Fantastique le temps s'écoule de la même façon.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
10 sur 11 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 23 février 2008
Je viens de finir et franchement c’était trop court, mais quelle histoire ! Suite à une épidémie aussi insolite qu’inexpliquée (car on ne nous dit pas grand-chose des origines du fléau), l’Humanité se transforme en une multitude de vampires assoiffés. Robert Neville est désormais seul face à ces monstres, pas tout à fait morts mais pas très vivants non plus, enfin cela dépend, il faut lire le livre pour voir la différence. Bref, le quotidien de Neville est rythmé par des trucidations de vampires, la consolidation de sa maison, l’étude, et des beuveries occasionnelles. Le contexte est carrément angoissant, un homme seul face à ses anciens amis et voisins, plus tout à fait eux-mêmes, luttant pour sa survie. Classique mais efficace. La conclusion est une jolie réflexion sur l’Humanité, l’homme face à ses monstres, ses légendes. Car qui du vampire et du dernier Homme est vraiment une légende ?
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
19 sur 22 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Robert Néville est le dernier survivant de l'espèce humaine. Tout le reste de l'humanité est devenu Vampire. Et chaque nuit, ils viennent l'attaquer, l'appater pour qu'il devienne un des leurs, mais il résiste.... pour combien de temps?
Richard Matheson signe ici un de ces plus beau livre. Pas qu'au niveau histoire. Mais il arrive a garder l'atention du lecteur, sur un seul personnage qi fait toujours la même chose. Et avec le temps on s'attache a ce Néville, seul et presque déhumanisé. On sent sa detresse, et on est même heureux pour lui quand il trouve un chien a qui donner un peu d'affection...
Mais c'est aussi, un ode a la différence car si tout le monde était déformé, et que vous etiez le seul a etre bien formé...qui serait le monstre?
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 4 décembre 2011
Ce roman est loin d'être une simple histoire de vampires. Certes, le thème du vampirisme est présent, mais exploité de manière bien différente des herzats de Bit-Lit actuels et souvent purement commerciaux. Matheson donne un fondement scientifique (bactériologique) à ce fléau et n'explique pas l'existence des vampires «fantastiquement». Différent également de son illustre aîné «Dracula» de Bram Stoker, quant à sa finalité, dans 'Je suis une Légende» l'enjeu ne se cantonne pas à donner des frissons ou de conter une histoire qui sera une référence du genre. Non, Matheson nous invite à une réflexion sur la différence, sur la définition et les contours de la norme ou de la normalité, mais nous brosse également le magnifique portrait d'un homme confronté à la solitude la plus absolue.

Un roman qui dépeint des sentiments de frustration et d' angoisses, et qui nous offre aussi quelques moments moment d'espoir ( la présence du chien), et une émotion omniprésente, parfois très poignante.

Matheson c'est aussi une belle maîtrise qui donne beaucoup de profondeur à son roman sans le moindre artifice ou sophistication. Une plume en fait assez sèche et simple qui reflète parfaitement l'ambiance unique de ce roman. Un exercice difficile en soi quand on pense à son efficacité et le lot d'émotion qu'il éveille.

Bref, c'est un classique très prenant qui fut l'objet de plusieurs adaptations cinématographiques plus ou moins fidèles.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Robert Neville est un homme ordinaire vivant une vie ordinaire dans une ville ordinaire. Tout bascule pour lui le jour où l'humanité se fait exterminer par un virus, virus transformant les uns en vampires et les autres en morts-vivants. Tout le monde, sauf Neville. Celui-ci est isolé dans son monde défunt, apprenant à survivre et essayant de contrôler son environnement en expédiant un maximum de vampires et de morts-vivants dans un monde qui ne soit pas le sien. Nuits après nuits, cependant, la situation empire. Dans ce roman de science-fiction, Richard Matheson décrit un monde post-apocalypse qui plonge dans les tréfonds de l'abîme. Neville devient étranger à ce nouveau monde, au point que c'est lui qui est considéré comme un monstre. Vif renversement de perspective ! Matheson ne décrit rien qui puisse penser que ce monde va se reconstruire avec les humains, bien au contraire. A l'opposé du roman de George Stewart "La terre demeure", celui de Matheson est d'une noirceur terrible. L'adaptation cinéma qui en a été faite avec Will Smith ne rend en rien la noirceur du roman.

De lecture facile, ce court roman ne cesse de poser la question au lecteur : finalement, qui est le monstre ?
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
31 sur 37 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 6 mai 2002
Dans les années "80", j'avais un ami passionné par les histoires de sciences-fictions et d'anticipations. Il possédait toute une panoplie des romans de la collection Présence du Futur chez Denoël et de la collection Anticipation de Fleuve Noir. Certains noms publiés en Anticipation sont aujourd'hui devenus des grands de la SF française comme Jimmy Guieu, Joël Houssin, Christophe Stork, et tant d'autres…. Bien que cela ne soit pas mon style littéraire favori : comment oublier ces couvertures admirablement illustrées et très attirantes, quelquefois bien meilleures que l'histoire elle même (il faut bien l'avouer) Mais ce qui était formidable dans cette collection c'est le choix proposé, il était rare de ne pas trouvé son bonheur.
QUELQUES MOTS SUR L'AUTEUR
On doit à Richard MATHESON des adaptations des contes d'Edgar Poe, et plusieurs épisodes de "The Twilight Zone" (La Quatrième Dimension) et de "Star Trek". Il a aussi écrit le scénario de "Duel", premier film de Steven SPIELBERG (ce qui n'est pas rien).
JE SUIS UNE LEGENDE
Un virus inconnu transforme les êtres humains en vampires qui, nuit après nuit, envahissent un peu plus le monde. Les derniers survivants, s'ils ont pu échapper au virus, ne peuvent lutter contre l'acharnement des vampires et disparaissent les uns après les autres. Bientôt il ne reste plus qu'un seul être"normal" : Robert Neville qui, dans ce nouveau monde, deviendra alors le monstre à chasser et à détruire. Le jour Robert chasse et tue les vampires et la nuit il se barricade chez lui, luttant de son mieux contre las assauts de ses prédateurs acharnés.
Pourra-t-il encore lutter longtemps ? échappera-t-il au piège que les vampires lui préparent ? Je préfère vous laisser le découvrir dans ce roman vraiment très bien écrit.
Ce roman est loin d'être une simple histoire de vampires et est une réflexion sur la différence et sur ces satanés virus que les chercheurs tentent chaque jour d'éradiquer. Une histoire où se mêlent sentiments et angoisses, certains moment nous offrent même quelques émotions (notamment lorsqu'il recueille un chien qui pendant quelques temps deviendra son seul et unique compagnon), un classique qui fut l'objet en 1971 d'une adaptation cinématographique réalisée par Boris Saga et jouée par Charlton Heston, film que j'avoue ne pas avoir vu. Il paraîtrait même qu'une nouvelle version serait en projet avec comme acteur Arnold Schwarzenegger. (mais ce ne sont peut-être que des bruits de couloirs).
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 6 septembre 2007
Je ne suis absolument pas un grand lecteur et encore moins un lecteur de livres du genre science fiction.
Après avoir vu la bande annonce de la nouvelle adaptation de ce livre au cinéma, j'ai été pris d'une énorme curiosité.
J'ai donc fini par me le procurer et à ma grande surprise je me suis retrouvé rapidement plongé dans le monde de Robert Neville, seul dans sa maison (et dans le monde) se battant avec lui-même pour ne pas sombrer dans la folie. Un univers inquiétant dans lequel on aimerai s'y retrouver pour rien au monde.
Tout l'intéret de ce livre se trouve là-dedans, comment le personnage principal va-t-il survivre ? Quelles sont les réponses à toutes les questions qu'il se pose ?
Ce livre se lit très rapidement tellement l'histoire nous tient en haleine, on veut toujours savoir qui se passe ensuite...
La fin du livre m'a vraiment plu, on ne s'y attend pas du tout et nous pose beaucoup d'intterogations!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Je viens de le finir après l'avoir commencé hier soir, je n'ai pas pu m'arrêter avant de savoir qu'elle était la fin!
C'est très rare qu'un livre me fasse cet effet.
L'histoire de cet homme qui, dernier de sa race après une terrible épidémie, fait face nuit après nuit à des hordes de vampires assoiffés de sang. Sa vie quotidienne, faite de réparations, vérifications, approvisionnement, ses doutes, ses espoirs (l'épisode au combien émouvant du chien) ,ses peurs, ses interrogations : n'est-il pas en train de devenir aussi insensible à l'horreur que ceux qu'il tue? Où se situe la normalité dans un monde gouverné par le meurtre, la violence et la peur? Et, question finale, n'est-ce pas lui, en définitive, le monstre?
Très belle plongée au coeur de l'âme humaine, contée avec justesse et talent.
A tous ceux qui n'ont pas encore lu ce livre, un conseil: lisez-le!
"Je suis une légende" fait désormais partie de mes livres préférés!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
World War Z
World War Z de Max Brooks (Poche - 3 novembre 2010)
EUR 7,60

Le Passage
Le Passage de Justin CRONIN (Poche - 7 mars 2013)
EUR 11,80

La route
La route de Cormac McCarthy (Broché - 7 mai 2009)
EUR 6,90