Le Sumo qui ne pouvait pas grossir et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Le sumo qui ne pouvait pas grossir Broché – octobre 2010


Voir les 6 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché, octobre 2010
EUR 1,64 EUR 0,64
Broché, Grands caractères
"Veuillez réessayer"
EUR 14,00
--Ce texte fait référence à l'édition Broché.

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Revue de presse

Le cocktail cher à Eric-Emmanuel Schmitt séduit toujours...
Les secrets d'Eric-Emmanuel Schmitt sont là : une fin heureuse, en point d'orgue à méditer; une histoire simple, enroulée autour d'une rencontre et enrobée de philosophie humaniste, du soufisme au zen; le mystère d'une culture étrange et étrangère, qui dévoile lentement ses richesses entre deux pacotilles paresseuses; enfin et surtout, une part d'enfance immarcescible, dont l'auteur nous conte les tourments maladifs, puis le paisible deuil. Autant de notes subtiles, et parfois doucereuses, qu'il ne peut se permettre au théâtre, royaume des fragrances fortes. (Christophe Barbier - L'Express du 20 mai 2009) --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Biographie de l'auteur

Né en 1960, normalien et docteur en philosophie, Éric-Emmanuel Schmitt s'est d'abord fait connaître au théâtre avec Le Visiteur, devenu un classique du répertoire international. Rapidement, d'autres succès ont suivi. Plébiscitées tant par le public que par la critique, ses pièces ont été récompensées par plusieurs Molière et le Grand Prix du théâtre de l'Académie française. Son oeuvre est traduite dans quarante-trois langues et désormais jouée dans plus de cinquante pays. Sa carrière de romancier, initiée par La Secte des Égoïstes, s'est, entre autres, poursuivie avec L'Évangile selon Pilate, La Part de l'autre, Lorsque j'étais une oeuvre d'art, Ulysse from Bagdad, La Femme au miroir. Son Cycle de l'Invisible (Milarepa, Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran, Oscar et la dame rose, L'Enfant de Noé, Le sumo qui ne pouvait pas grossir, Les dix enfants que madame Ming n'a jamais eus) a remporté un immense succès en France et à l'étranger. En 2006, il écrit et réalise son premier film, Odette Toulemonde, suivi, en 2009, de sa propre adaptation d'Oscar et la dame rose. Mélomane, Éric-Emmanuel Schmitt est aussi l'auteur de Ma vie avec Mozart et Quand je pense que Beethoven est mort alors que tant de crétins vivent. --Ce texte fait référence à l'édition Broché .


Détails sur le produit

  • Broché: 115 pages
  • Editeur : Reclam Philipp Jun. (octobre 2010)
  • ISBN-10: 3150197937
  • ISBN-13: 978-3150197936
  • Dimensions du produit: 9,5 x 0,7 x 14,7 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (56 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 187.083 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Photo © Catherine Cabrol

Après des études musicales au Conservatoire de Lyon, Eric-Emmanuel Schmitt a suivi un cursus l'Ecole Normale Supérieure de la rue d'Ulm de 1980 à 1985.
Agrégé de philosophie en 1983, il soutient en 1986 sa thèse de doctorat intitulée Diderot et la Métaphysique (Diderot ou la philosophie de la séduction, Albin Michel, 1997).

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Celine Lauper le 24 août 2009
Format: Broché
Voici l'un des moins bons livres de Schmitt à mon avis. C'est trop court, trop en surface. On n'apprend rien, alors qu'il a écrit d'autres romans tellement plus captivants (La part de l'autre ou L'évangile selon Pilate).
Il paraît presque un peu bâclé, en tout cas moyennement inspiré.
Dommage!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Franck le 9 janvier 2012
Format: Broché Achat vérifié
Voila un livre vendu par Amazon en France, mais il s'agit d'une édition allemande, donc avec les rappels en bas de page, et toute la postface en langue de Goethe, pas génial.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Gerard Müller TOP 100 COMMENTATEURSVOIX VINE le 23 juin 2009
Format: Broché
On attend avec impatience de la part d'Eric Emmanuel Schmitt, un roman de la valeur de "L'évangile selon Pilate", ou encore "Lorsque j'étais une oeuvre d'art", et encore "Noé"; ce "sumo" a eu la consistance d'un petit amuse -gueule genre sushi dans un repas gastronomique attendu ... Nous avons faim Monsieur Schmitt !! Votre théâtre nous a tant régalé lui aussi ! Mais il est déjà digéré !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
30 internautes sur 36 ont trouvé ce commentaire utile  Par Joachim TOP 500 COMMENTATEURS le 3 avril 2009
Format: Broché
Schmitt poursuit ici son Cycle de l'invisible destiné à nous convier vers les différentes spiritualités ou religions, et cette fois il nous convie dans le Japon du Sumo et du bouddhisme zen, mêlant les deux via un jeune homme des rues un peu paumé... Mais au final, quoi ? Pas grand chose. Le livre n'apprendre quasiment rien aux profanes et sera sans intérêt pour ceux qui connaissent un peu le zen. On se confronte seulement à une histoire simple (simpliste oserai-je dire) qui sent plus le bouquin de commande pour faire de l'argent, qu'un vrai livre intéressant. Bref, passez votre chemin.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par fourrier anne le 6 mars 2014
Format: Poche Achat vérifié
un doux moment avec ce livre qui se lit en 1 heure ... 1 heure de détente et de plaisir ...simple ... c'est agréable ...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par aude 10 le 11 juillet 2009
Format: Broché
y a pas moyen j'adore cet auteur qui sait nous embarquer dans ces histoires toujours poétiques et nous faire découvrir d'autres cultures!toujours étonnée par la fin et ravie de me laisser transporter par lui et ses personnages!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par jay TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 10 mars 2010
Format: Broché
Bizarrement, il y a la place pour toute une école de sumos dans ce tout petit livre. Jun, petit vendeur à la sauvette, croise chaque jour un vieil homme qui voit « le gros en lui ». Intrigué, il va finalement se laisser guider par cet homme dans la quête de lui-même.

Ce qui m'épate chez Eric-Emmanuel Schmitt, c'est qu'il arrive à être tout à fait profond avec un style d'une légèreté aérienne et une concision sidérante. En quelque sorte, il est profond l'air de rien. « Le sumo qui ne pouvait pas grossir » est un charmant conte philosophique. On y trouve de jolies phrases que l'on a envie de retenir, de la sagesse, de la poésie et de la tendresse. J'ai beaucoup aimé par exemple le passage où Jun « lit » les lettres de sa mère et la fin m'a laissé un doux sourire aux lèvres. En le finissant, j'ai pensé qu'il était peut-être trop court mais en y repensant, je trouve qu'y rajouter quoi que soit, ce serait aussi le dénaturer.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par jely le 25 juillet 2009
Format: Broché
C'est un roman très court, à lire d'une traite.
J'ai un avis assez mitigé, en fait... L'auteur veut nous donner une leçon de bouddhisme, ça, j'ai aimé, mais pour le rendre accessible à tous, il l'a rendu tellement simpliste que ça en devient decevant... trop lisse.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?