EUR 5,80
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
La supplication : Tcherno... a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

La supplication : Tchernobyl, chronique du monde après l'apocalypse - Prix Nobel de Littérature 2015 Broché – 11 août 2004

4.5 étoiles sur 5 46 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 5,80
EUR 5,80 EUR 5,00

Romans et littérature

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • La supplication : Tchernobyl, chronique du monde après l'apocalypse - Prix Nobel de Littérature 2015
  • +
  • La guerre n'a pas un visage de femme - Prix Nobel de Littérature 2015
  • +
  • La fin de l'homme rouge -  Prix Médicis essai 2013 - Prix Nobel de Littérature 2015
Prix total: EUR 38,40
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Revue de presse

Tchernobyl : la survie
Tchernobyl comme vous n'en avez encore jamais entendu parler. Plus de douze ans ont passé depuis l'incendie de la centrale, mais on sait peu de choses sur la manière dont survivent les êtres impliqués dans la catastrophe. Pendant trois ans, Svetlana Alexievitch, journaliste biélorusse, a rencontré les travailleurs de la centrale - fonctionnaires du parti, médecins, soldats, liquidateurs chargés de tuer chiens et chats contaminés - pour qu'ils racontent comment s'organise le monde après Tchernobyl. Un document. -- L'Expansion --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Présentation de l'éditeur

" Des bribes de conversations me reviennent en mémoire... Quelqu'un m'exhorte : - Vous ne devez pas oublier que ce n'est plus votre mari, l'homme aimé qui se trouve devant vous, mais un objet radioactif avec un fort coefficient de contamination. Vous n'êtes pas suicidaire. Prenez-vous en main ! " Tchernobyl. Ce mot évoque dorénavant une catastrophe écologique majeure. Mais que savons-nous du drame humain, quotidien, qui a suivi l'explosion de la centrale ? Svetlana Alexieviteh nous fait entrevoir un monde bouleversant celui des survivants, à qui elle cède la parole. Des témoignages qui nous font découvrir un univers terrifiant. L'événement prend alors une tout autre dimension. Pour la première fois, écoutons les voix suppliciées de Tchernobyl.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Prix Nobel de littérature 2015
Svetlana Alexievitch est née en 1948 en Ukraine. Elle a fait des études de journalisme en Biélorussie, où ses parents étaient instituteurs. Sa première publication, La guerre n'a pas un visage de femme, en 1985, sur la Seconde Guerre mondiale, dénoncée comme "antipatriotique, naturaliste, dégradante" mais soutenue par Gorbatchev est un best-seller. Chaque nouveau livre est un événement et un scandale : Les Cercueils de zinc, en 1989, sur la guerre d'Afghanistan, qui la fait connaître en France et sera adapté pour le théâtre par Didier-Georges Gabily ; Ensorcelés par la mort, en 1993, sur les suicides qui ont suivi la chute de l'urss ; et La Supplication, en 1997, sur Tchernobyl. Elle vit de nouveau à Minsk, après un long séjour à Berlin.
Son ouvrage La Fin de l'homme rouge. Le temps du désenchantement (Actes Sud, 2013), sur la fin de l'urss et ce qui a suivi, a été classé meilleur livre de l'année 2013 par le magazine Lire et a reçu le prix Médicis Essai.

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché
Ce livre n'est pas à mettre entre toutes les mains, parce qu'il fera sans doute peur à pas mal de lecteurs. Avec sa virtuosité habituelle, Svetlana Alexievitch compose son ouvrage d'une succession de témoignages de « rescapés » de Tchernobyl, tous ces gens qui racontent leur vécu de la catastrophe. Un large panel de personnes, du simple paysan du coin, à l'apparatchik bardé de responsabilités au moment de l'explosion du réacteur, parlent et relatent. C'est extrêmement effrayant, de lire ces mots, de découvrir la parfaite ignorance du peuple à l'époque, de voir comment le pouvoir a tenté d'endiguer l'inévitable cataclysme. C'est en même temps très émouvant de lire la puissance du sentiment d'appartenance à une patrie, à un pays, ce sentiment enraciné dans les veines de ces populations.
Les pères expliquent comment les cancers ont tué leurs enfants avec une résignation qui frôle la sainteté, les pompiers ou soldats encore en vie racontent comment ils ont tenté de recouvrir le réacteur de sable, parachutés sur le toit quelques heures après l'explosion. Les braves gens expliquent qu'ils ont trouvé si joli, cet éclat irréel dans le ciel et qu'ils sont tous sortis sur les balcons pour le voir, le soir de l'explosion, les grands-mères haussent les épaules en disant qu'elles n'ont nulle part ou aller et que leur terre est ici. Après tout, pourquoi la dit-on toxique, cette terre, alors que les pommiers n'ont jamais si bien fleuri que les saisons suivant la catastrophe ?
Ce qui est terrifiant, dans ce petit livre, c'est qu'à tout moment on se dit, en levant le nez des pages « non, allez, je passe à autre chose, trop terrible ce roman ». Le problème, c'est que ce n'est pas un roman.
4 commentaires 48 sur 49 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Il est des livres qui vous arrachent le coeur (Les nuits de Kolyma - Chalamov, Si c'est un homme - Primo Levi). Le sort d'hommes et de femmes comme vous et moi, ecrases par les evenements, les guerres, les accidents ou par la cruaute de regimes ... A lire pour savoir avant tout et pour eviter a tout prix que cela n'arrive encore ...
Remarque sur ce commentaire 17 sur 17 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Le souvenir que je peux avoir de Tchernobyl, ce sont des images filmées d'hélicoptères, mais bien évidemment jamais d'images au sol. Avec ce livre, nous nous retrouvons à terre, auprès des gens qui ont directement vécus l'accident parce que tout simplement ils vivaient là. Des personnes de toutes classes sociales apportent ici leurs témoignages, de modestes locaux, des militaires, des scientifiques. Quasiment la totalité de ce mélange hétéroclite de personnes compare ces événements à la guerre, que cela soit la seconde guerre mondiale ou bien encore la guerre d'Afghanistan, et tous sont à dire qu'ils préféraient la guerre à ce qu'ils ont connu avec cet accident nucléaire, parce qu'avec la guerre, au moins ils savaient contre quoi il se battaient et ils savaient comment ils pouvaient mourir.
La pluralité des origines de toutes ces personnes donne un texte hétérogène très intéressant, chacun trouvant des mots bien spécifiques à leur expérience d'une chose commune. Tous, sans exception, à leur niveau, perçoivent le ridicule des méthodes de traitement de la crise par les autorités du moment.
On passe d'un témoignage d'amour extraordinaire, à la terrible description, assez crue, de certains effets sur des personnes directement exposées aux radiations.
L'accumulation des témoignages fait que la lecture finit par être très lourde et difficile à poursuivre, c'est le principe du livre et cela ne s'arrête jamais. Le lecteur est tout simplement écrasé par tout ce que ces gens ont pu traverser durant cette catastrophe et l'on se retrouve ému au plus au haut point par l'humanité qui transpire de bon nombre de ces textes.
Remarque sur ce commentaire 10 sur 10 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Ce livre n'est pas un livre sur l'accident de Tchernobyl en tant que tel, mais une galerie de portraits de victimes et de témoins de cette célèbre catastrophe nucléaire. C'est émouvant parfois, souvent cru et aucun détail ne nous est épargné...Ce livre m'a marquée et je le relis de temps en temps tellement je reste choquée parce que j'ai lu, comme si je n'arrivais pas à me persuader que pareilles souffrances et horreurs ont pu exister. Cet ouvrage m'a interpellée sur la question du nucléaire en général et m'a sensibilisée sur le sort des populations qui, en Ukraine comme en Biélorussie, vivent encore dans des zones contaminées. Je recommande vivement!
Remarque sur ce commentaire 9 sur 9 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Pour Michel Polac, dans une chronique de mai 2004 dans Charlie Hebdo, "le plus grand livre de la fin du XXe siècle [...]. Ouvrage unique sur un drame unique." Suite de monologues bouleversants de survivants de Tchernobyl. Le premier témoignage m'a fait pleurer.
1 commentaire 10 sur 10 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par bilip VOIX VINE le 15 juin 2010
Format: Broché Achat vérifié
Effroyable documentaire, qui restera dans les annales comme LE témoignage le plus réaliste d'un drame qui n'est pas prêt de s'achever.
Quel courage fait preuve cette journaliste dans sa quête de vérité, en laissant la parole aux survivants !
On se sent abattu, désarmé, révolté, avec cette sourde envie de mettre un grand coup de pied dans ce nid de serpents qui dirigent nos pays ! Honte à ces apprentis sorciers, que je juge responsables et coupables !
Remarque sur ce commentaire 11 sur 12 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents

Vous souhaitez découvrir plus de produits ? Consultez cette page pour voir plus : svetlana alexievitch


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?