Amazon rachète votre
article EUR 3,99 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur Broché – 19 janvier 2005


Voir les 4 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 9,90
Poche
"Veuillez réessayer"

Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing


Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Dans une petite ville d'Alabama, au moment de la Grande Dépression, Atticus Finch élève seul ses deux enfants, Jem et Scout. Homme intègre et rigoureux, cet avocat est commis d'office pour défendre un Noir accusé d'avoir violé une Blanche. Celui-ci risque la peine de mort. Ce bref résumé peut expliquer pourquoi ce livre, publié en 1960 - au cœur de la lutte pour les droits civiques -, connut un tel succès et reçut le prix Pulitzer en 1961. Il ne suffit pas en revanche à comprendre pourquoi ce roman est devenu un livre-culte aux Etats-Unis et dans bien d'autres pays, pourquoi, lors d'une enquête réalisée aux Etats-Unis en 1991, sur les livres qui ont changé la vie de leurs lecteurs, il arrivait en seconde position, juste après la Bible. La vérité est que, tout en situant son histoire en Alabama à une époque bien précise, Harper Lee a écrit un roman universel sur l'enfance confrontée aux préjugés, au mensonge, à la bigoterie et au mal. Racontée par Scout avec beaucoup de drôlerie, cet ouvrage tient du conte, de la court story et du roman initiatique. " Il a la légèreté et le poids que recherche le véritable amateur de roman et cette vertu si rare de pouvoir être lu à tout âge, quelle que soit l'éducation qu'on ait reçue, de quelque pays que l'on vienne, à quelque sexe que l'on appartienne. On y trouvera nécessairement un univers communiquant avec le sien par le miracle de l'écriture et de l'enfance ", écrit Isabelle Hausser dans la postface qu'elle a rédigée pour ce livre.

Biographie de l'auteur

Harper Lee est née en 1926 à Monroeville, Alabama. Elle entreprit des études de droit qu'elle abandonna pour écrire. Couronné par le prix Pulitzer en 1961, adapté au cinéma l'année suivante ce roman fait partie des plus grands best-sellers du XXe siècle. En dépit de son succès, Harper Lee n'a plus jamais rien publié et a choisi de vivre dans un quasi-anonymat entre New York et Monroeville.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 3,99
Vendez Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 3,99, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Broché: 345 pages
  • Editeur : Editions de Fallois; Édition : Editions de Fallois (19 janvier 2005)
  • Collection : Litterature
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2877065502
  • ISBN-13: 978-2877065504
  • Dimensions du produit: 22,5 x 2 x 15,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (109 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 157.585 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

37 internautes sur 37 ont trouvé ce commentaire utile  Par Romur TOP 500 COMMENTATEURS le 19 juin 2009
Format: Poche
Trois ans de la vie d'une enfant, Scout, dans une petite ville des Etats-Unis du Sud, pleine de préjugés sociaux et religieux. Ses jeux avec son frère. Ses rapports avec son père Atticus (exemplaire de droiture et de tolérance), avec les voisins. Puis le basculement lors du procès où Atticus défend un noir injustement accusé de viol.

Le roman très fort, l'écriture est simple et directe, teintée d'humour, comme le regard de Scout. Les personnages sont attachants et nous les découvrons à travers le regard de l'enfant, au fur et à mesure qu'elle grandit, que les incidents lui révèlent leur véritable personnalité, leurs mesquineries et leurs grandeurs, leur complexité secrète au-delà des apparences,. Je crois que c'est là l'essentiel du roman car, comme l'apprend Atticus à Scout et Jem : on ne connaît vraiment un homme que lorsqu'on se met dans sa peau.

J'ai trouvé les critiques de certains sur la soit disant lenteur de la première partie injustifiées : la littérature c'est aussi le plaisir de la mise en ambiance, des atmosphères. Tout ne doit pas être soumis au diktat du sensationnel et de la vitesse, comme à la TV !
Autre remarque, par rapport à la trop grande maturité de Scout et Jem : si vous explorez la littérature d'avant les années 50 ou si vous interrogez des personnes de plus de 70 ans, vous découvrirez que les enfants étaient élevés souvent « à la dure », en tous cas soumis à une éducation plus exigeante et qu'ils gagnaient effectivement plus vite en maturité.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par jay TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 27 janvier 2010
Format: Poche
L'histoire se déroule dans les 30's à Maycomb, petite ville de l'Alabama. La narratrice, Scout, raconte trois années de son enfance, de 6 à 9 ans. Elle est alors un petit garçon manqué évoluant dans une famille privée de mère mais unie. Un évènement majeur intervient à cette époque puisque son père accepte de défendre un Noir accusé de viol dans une Amérique ségrégationniste.

On ne peut pourtant pas réduire le roman à un engagement politique. C'est aussi un roman sur l'enfance et le Sud des Etats-Unis qui peut évoquer les aventures de Tom Sawyer. Le regard d'enfant ajoute beaucoup d'humour et de fraîcheur au propos. Il ajoute paradoxalement beaucoup de profondeur aussi car le regard d'enfant est un regard neuf sur le monde, c'est-à-dire capable de remettre naturellement en question les principes contestables de la société bien-pensante. A ces principes s'opposent également ceux que l'on s'impose soi-même en tant qu'adulte. Ils sont magnifiquement incarnés par Atticus, le père de Scout. Par ses décisions et ses actes, avec empathie et esprit critique, il tente de mettre en pratique ses valeurs et de les transmettre à ses enfants.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par Herambert Nathalie le 26 avril 2010
Format: Poche Achat vérifié
Ce roman est une merveille ! écrit à travers les yeux d'une petite fille, mais l'auteur a fait en sorte de nous raconter des choses que la petite fille elle-même ne perçoit pas.

Un livre sur la tolérance avec ce voisin bizarre qui ne sort jamais de chez lui et qui fait peur aux enfants... (mais leur dépose de petits cadeaux dans un arbre creux) et sur le racisme aussi, avec cet homme noir accusé de viol..

3 années d'une petite fille, garçon manqué, à comprendre que les gens différents ne sont pas plus méchants que les gens dans la norme.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Poignant TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 26 septembre 2009
Format: Poche Achat vérifié
J'étais passé jusque là à côté de ce roman, tout en connaissant sa réputation. Je n'ai pas été déçu.
Harper Lee l'a écrit à la fin des années 50. C'est le prix Pulitzer 1961.
Il s'agit tout d'abord d'un superbe récit partiellement autobiographique sur l'enfance et la découverte du monde des adultes par Scout, une petite fille de 9 ans, dans le sud profond des USA (Alabama) en 1935.
Son amour pour Atticus, son père avocat, son frère ainé Jem, 13 ans, son amitié pour son copain Dill sont décrits dans un style agréable plein d'humour et de fraîcheur.
Le climat créé dans le premier tiers du livre est le précurseur évident du 2ème roman de Donna Tartt « Le petit copain » 35 ans plus tard, ou des récits de John Irving sur l'enfance. Rien que pour cela ce roman mérite d'être lu, dès 12 ans.

Mais c'est aussi et surtout un pamphlet impitoyable contre les moeurs hypocrites, lâches et racistes de la communauté blanche du sud des USA, dans les années 50. Ce qui est d'autant plus extraordinaire, c'est que ce réquisitoire est écrit par une blanche du sud, elle même descendante d'une famille de planteurs esclavagiste. L'enfance de la narratrice permet un ton badin et léger pour évoquer des évènements dramatiques, avec une vision très pointue de la société rurale du sud, ses ordures, ses couards, ses imbéciles, ses illettrés et ses héros à la dignité et au courage ordinaires dont Atticus Finch le père, Calpurnia la servante noire et tant d'autres...
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?