Acheter neuf

ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Acheter d'occasion
D'occasion - Bon Voir les détails
Prix : EUR 13,93

ou
 
   
Amazon Rachète votre article
Recevez un chèque-cadeau de EUR 9,24
Amazon Rachète cet article
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

La vérité sur l'Affaire Harry Quebert - Prix Goncourt des lycéens 2012 et Grand Prix du Roman de l'Académie française 2012 [Broché]

Joël Dicker
3.9 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (483 commentaires client)
Prix conseillé : EUR 22,00
Prix : EUR 20,90 LIVRAISON GRATUITE En savoir plus.
Économisez : EUR 1,10 (5%)
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le vendredi 18 avril ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché EUR 20,90  
Broché --  
Broché EUR 8,74  
MP3 CD, Livre audio EUR 23,66  
CD-Rom --  

Vous cherchez un livre ?

Tous nos livres
Retrouvez toutes les nouveautés à -5% et livrées gratuitement.

Description de l'ouvrage

19 septembre 2012 FALL.AGE H.>1AN
À New York, au printemps 2008, alors que l’Amérique bruisse des prémices de l’élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d’écrire le nouveau roman qu’il doit remettre à son éditeur d’ici quelques mois. Le délai est près d’expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d’université, Harry Quebert, l’un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d’avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison. Convaincu de l’innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l’enquête s’enfonce et il fait l’objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d’écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s’est-il passé dans le New Hampshire à l’été 1975 ? Et comment écrit-on un roman à succès ? Sous ses airs de thriller à l’américaine, La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert est une réflexion sur l’Amérique, sur les travers de la société moderne, sur la littérature, sur la justice et sur les médias.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

La vérité sur l'Affaire Harry Quebert - Prix Goncourt des lycéens 2012 et Grand Prix du Roman de l'Académie française 2012 + Les derniers jours de nos pères
Acheter les articles sélectionnés ensemble
  • Les derniers jours de nos pères EUR 18,05


Descriptions du produit

Extrait

Au début de l'année 2008, soit environ un an et demi après être devenu, grâce à mon premier roman, la nouvelle coqueluche des lettres américaines, je fus frappé d'une terrible crise de page blanche, syndrome qui, paraît-il, n'est pas rare chez les écrivains ayant connu un succès immédiat et fracassant. La maladie n'était pas venue d'un coup : elle s'était installée en moi lentement. C'était comme si mon cerveau, atteint, s'était figé peu à peu. A l'apparition des premiers symptômes, je n'avais pas voulu y prêter attention : je m'étais dit que l'inspiration reviendrait le lendemain, ou le jour d'après, ou le suivant peut-être. Mais les jours, les semaines et les mois avaient passé et l'inspiration n'était jamais revenue.
Ma descente aux enfers s'était décomposée en trois phases. La première, indispensable à toute bonne chute vertigineuse, avait été une ascension fulgurante : mon premier roman s'était vendu à deux millions d'exemplaires, me propulsant, à l'âge de vingt-huit ans, au rang d'écrivain à succès. C'était l'automne 2006 et en quelques semaines mon nom devint un nom : on me vit partout, à la télévision, dans les journaux, en couverture des magazines. Mon visage s'affichait sur d'immenses panneaux publicitaires dans les stations de métro. Les critiques les plus sévères des grands quotidiens de la côte Est étaient unanimes : le jeune Marcus Goldman allait devenir un très grand écrivain.
Un livre, un seul, et je me voyais désormais ouvrir les portes d'une nouvelle vie : celle des jeunes vedettes millionnaires. Je déménageai de chez mes parents à Newark pour m'installer dans un appartement cossu du Village, je troquai ma Ford de troisième main pour une Range Rover noire flambant neuve aux vitres teintées, je me mis à fréquenter les restaurants huppés, je m'attachai les services d'un agent littéraire qui gérait mon emploi du temps et venait regarder le base-ball sur un écran géant dans mon nouveau chez-moi. Je louai, à deux pas de Central Park, un bureau dans lequel une secrétaire un peu amoureuse et prénommée Denise triait mon courrier, préparait mon café et classait mes documents importants.
Durant les six premiers mois qui suivirent la sortie du livre, je m'étais contenté de profiter de la douceur de ma nouvelle existence. Le matin, je passais à mon bureau pour parcourir les éventuels articles à mon sujet et lire les dizaines de lettres d'admirateurs que je recevais quotidiennement et que Denise rangeait ensuite dans des grands classeurs. Puis, content de moi-même et jugeant que j'avais assez travaillé, je m'en allais flâner dans les rues de Manhattan, où les passants bruissaient à mon passage. Je consacrais le reste de mes journées à profiter des nouveaux droits que la célébrité m'octroyait : droit de m'acheter tout ce dont j'avais envie, droit aux loges VIP du Madison Square Garden pour suivre les matchs des Rangers, droit de marcher sur des tapis rouges avec des stars de la musique dont j'avais, plus jeune, acheté tous les disques, droit de sortir avec Lydia Gloor, l'actrice principale de la série télé du moment et que tout le monde s'arrachait. J'étais un écrivain célèbre j j'avais l'impression d'exercer le plus beau métier au monde. Et, certain que mon succès durerait toujours, je ne m'étais pas soucié des premiers avertissements de mon agent et de mon éditeur qui me pressaient de me remettre au travail et de commencer à écrire mon second roman.

Revue de presse

Si vous mettez le nez dans ce gros roman, vous êtes fichu. Vous ne pourrez pas vous empêcher de courir jusqu'à la six centième page. Vous serez manipulé, dérouté, sidéré, agacé, passionné par une histoire aux multiples rebondissements, fausses pistes et coups de théâtre. Et vous vous direz qu'il n'y a qu'un Américain capable d'écrire un thriller aussi américain - lieux : New York, New Hampshire, Alabama -, aussi efficace, aussi aventureux, aussi fou...
Joël Dicker n'aurait pas pu écrire ce roman sans un long séjour en Amérique. Avec sa description du village d'Aurora, il prouve qu'il n'est pas seulement un spectaculaire artificier du roman noir. Il sait aussi faire vivre les petites gens : l'énigmatique pasteur, sa méchante épouse, le policier timide et bafouilleur...
La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert deviendra-t-il un best-seller ? En tout cas, comme Marcus Goldman, qui a scrupuleusement suivi les 31 conseils du "grand écrivain" américain Harry Quebert, Joël Dicker, à son tour, les a mis en pratique avec une application digne d'éloge. Et un humour pince-sans-rire. (Bernard Pivot - Le Journal du Dimanche du 16 septembre 2012)

C'est rare, mais quand cela arrive, rien ne peut couper court à l'excitation. Jeune ou moins jeune, lecteur difficile ou facile, femme ou homme, on lira sans discontinuer jusqu'au bout le roman français de Joël Dicker, La Vérité sur l'affaire Harry ­Quebert. On n'en sortira qu'épuisé et ravi par le jet continu d'adrénaline littéraire que le narrateur n'a cessé d'injecter dans vos veines. Roman noir, oui, roman policier sans doute, mais tout aussi bien roman psychologique à retournements haletants ou hilares, et roman de moeurs d'une actualité et d'une justesse saisissantes sur cette Amérique profonde qui se cache si bien et qui évolue de façon si déconcertante derrière les dentures parfaites que lui garantissent ses stomatologistes d'avant-garde. (Marc Fumaroli, de l'Académie française - Le Figaro du 20 septembre 2012)

Un coup de maître ! Avant même que La Vérité sur l'affaire Harry Quebert, le roman en question, ne sorte en librairie, il figure dans la première liste du jury Goncourt, publiée le 4 septembre ! En lieu et place d'Olivier Adam ou encore de Philippe Djian ! Stupéfaction ! Seuls les rares lecteurs des Derniers Jours de nos pères, création autour de l'armée secrète de Churchill, ont entendu parler de ce Genevois de 27 ans à la gueule d'ange. Les autres, pour en savoir plus sur ce diplômé de droit qui, adolescent, passa toutes ses vacances d'été aux Etats-Unis, liront son roman "américain". Car c'est bien de cela qu'il s'agit avec La Vérité sur l'affaire Harry Quebert..., sorte de thriller au long cours avec une histoire, ou plutôt des histoires, du rythme, des rebondissements, des mises en abyme littéraires qui, telles les poupées russes, s'emboîtent habilement...
En maestro, Dicker alterne les époques, les écrits (rapport de police, retranscription d'entretien, extrait de roman), explore l'Amérique de tous les excès - médiatiques, littéraires, religieux -, s'interroge sur la fonction de l'écrivain... Au final, on aura passé quelques journées outre-Atlantique, rivés devant ses pages. (Marianne Payot - L'Express, septembre 2012)

Cet ample roman de près de 700 pages est impossible à résumer tant il est riche en histoires et rebondissements, allers et retours dans le temps, mise en abyme... Un livre vertigineux, proche des meilleurs thrillers américains - au point que l'on vérifie en cours de lecture que ce livre a bien été écrit en français, qu'il ne s'agit pas d'une traduction.....
Cette réussite est aussi celle de l'éditeur du livre, Bernard de Fallois. À près de 86 ans, celui qui a lancé en France le livre de poche, publié Marcel Pagnol, Robert Merle, Raymond Aron, Jacqueline de Romilly, s'est lancé avec la fougue d'un éditeur débutant dans l'aventure. Il n'a pas mesuré ses efforts pour faire connaître et faire lire son jeune poulain. (Mohammed Aïssaoui - Le Figaro du 25 octobre 2012)

C'est l'une des success-stories de la rentrée littéraire. Écrivain suisse de langue française (...) Joël Dicker s'est fait une belle place au soleil des prix littéraires en figurant dans de nombreuses sélections, dont celle du prix Goncourt. «La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert» vient d'obtenir le Grand prix de l'Académie française...
Epais roman de 670 pages paru aux Editions de Fallois/L'âge d'Homme, «La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert» est de l'aveu même du romancier sur son site Internet un thriller à l'Américaine qui embrase le genre comme un certain Truman Capote avant lui. (Yannick Vely - Paris-Match, novembre 2012)

Il y a une vraie jubilation à découvrir ce prodigieux roman, qu'on aurait tort de résumer à un thriller à l'américaine. Car, s'il a bien retenu les leçons des maîtres yankees, entre verbe efficace, construction virtuose et sens du suspense épatant, Joël Dicker a également su détourner avec habileté leurs codes et leurs archétypes. Et signe avec La Vérité sur l'affaire Harry Quebert un roman gigogne ébouriffant, drôle, intelligent, qui fait la part belle aux mensonges et aux faux-semblants. (Lire, novembre 2012)

Détails sur le produit

  • Broché: 670 pages
  • Editeur : Editions de Fallois (19 septembre 2012)
  • Collection : FALL.AGE H.>1AN
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2877068161
  • ISBN-13: 978-2877068161
  • Dimensions du produit: 22,6 x 15,4 x 4 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.9 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (483 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 220 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

Commentaires client les plus utiles
8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Aussi bien qu'un bon film 13 janvier 2014
Par Missweb
Format:Broché
Personnellement j'ai beaucoup aimé ce livre. Il m'a été recommandé par un ami et contrairement à beaucoup d'entre vous je n'avais pas entendu parler de ce roman avant, ni à la télévision, ni dans la presse. J'étais donc "vierge" de tout avis ou critique.
Cette histoire se lit facilement et rapidement malgré ses nombreuses pages, et on suit l'histoire comme un bon film. D'ailleurs je verrai bien ce genre d'histoire au cinéma, dans un film comme les Américains savent si bien le faire. Plaisant et accrocheur c'est, d'après moi, un très bon livre qui fait passer le temps, et après tout, quoi demander de plus ? Je le recommande.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
165 internautes sur 187 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Plaisir 19 octobre 2012
Par Floral
Format:Broché|Achat authentifié par Amazon
Il n'est inutile de préciser que l'auteur est suisse, et qu'il ne s'agit pas d'une traduction, mais d'un roman noir, se déroulant aux États-Unis, avec des codes très étatsuniens, mais tournés en dérision.
Car, après lecture d'autres commentaires, je trouve qu'on oublie de dire que, parfois, c'est très drôle (si, si, j'ai éclaté de rire plusieurs fois en le lisant) - à d'autres moments, on est dans une enquête très sérieuse.
Pour tout dire, j'ai parfois eu l'impression de me retrouver dans Fargo des frères Coen : tous les protagonistes se comportent tous à un moment ou à un autre comme de sombres crétins, même si ce qui arrive est tragique. Harry Quebert n'y échappe pas tant on se demande bien comment il a pu tomber amoureux d'une Nola dont on peine à percevoir les qualités tout au long du roman (s'il devait y avoir un côté roman d'amour, de ce côté, c'est raté, mais ce n'était peut-être pas du tout le but...). Outre Fargo, une autre référence pourrait être Twin Peaks.
Le style a été critiqué par certains - à raison pour partie - mais attention, il n'est pas dit que parfois il ne s'agisse pas de formulations volontairement choisies par l'auteur pour parodier une mauvaise traduction (ce qu'est, quand même, censé être ce roman, fait à la va-vite que je te pousse sous l’influence de l'éditeur Schmid & Hanson, dont l'ambition semble être de flinguer la littérature - sans colt).
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
17 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
Format:Broché
J'ai devore ce livre. Oui, ce n'est pas de la haute litterature philosophique, mais ce jeune auteur a un talent hors du commun quand il s'agit de construction, de creer du mystere. On a l'impression de jouer a un Cluedo geant tout le long du livre! Par contre, je vous recommande de ne pas commencer le livre si vous etes tres occupe/es car vous serez nerveux a l'idee de ne pas pouvoir continuer a lire. A devorer, sans moderation!
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Pour passer un bon moment 13 mars 2013
Par Philou007
Format:Broché
Le style est simple, on entre très rapidement dans l'histoire, et l'intrigue policière bien menée donne envie de tourner les pages.
La construction du roman est assez originale.
Quelques coupes auraient été cependant profitables pour encore plus d'efficacité pour un livre qui souffre de quelques longueurs ici ou là.
La fin est en rebondissements multiples et offre donc un bon moment de lecture sans pour autant que ce soit LE livre du siècle.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Grosse déception,!! 27 mars 2013
Par catherine
Format:Broché|Achat authentifié par Amazon
Décevant est un euphémisme..le style est médiocre, les personnages caricaturaux et invraisemblables..
Je n'ai pas encore terminé le bouquin mais ça traine tellement en longueur que je suis tentée de lire la fin..
On est loin, très loin d'un Jonathan Franzen.. Que de miévrerie dans l'histoire d'amour de Harry et de N.O.L.A.
Et la mère de Marcus!!Jamais lu de pareilles inepties dans la bouche d'un personnage..
Bref, à lire vite et à vite oublier..Dommage pour le lecteur
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
27 internautes sur 33 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Qui a tué Nola? 25 mars 2013
Par Feron Béatrice TOP 500 COMMENTATEURS
Format:Broché|Achat authentifié par Amazon
Samedi 30 août 1975, Nola Kellergan disparaît. La dernière personne à l'avoir vue vivante a été tuée d'une balle en plein coeur.
Trente-trois ans plus tard, le célèbre écrivain Harry Québert veut faire planter un massif d'hortensias dans son jardin. A l'endroit où on allait placer les fleurs, on découvre un squelette. Le doute n'est pas permis. Il s'agit de Nola. Harry a-t-il tué l'amour de sa vie, celle qui lui a inspiré son best-seller, « Les origines du mal »?
Ce roman est une brique de six cent soixante pages. Et cela m'effraie. Mais dès qu'on plonge dans l'histoire, on est fasciné. Impossible de s'en détacher. Tout au long du récit, Joël Dicker fait voyager son lecteur du présent, où se déroule l'enquête, au passé, moment où Nola était bien vivante.
Les rapports chronologiques sont très clairs et jamais on ne s'y perd.
Immédiatement, on se dit qu'Harry ne peut pas être le coupable. Il aurait été fou de faire creuser à l'endroit même où il aurait enterré le corps de sa victime. Mais alors, qui a tué Nola?
L'enquête menée par Marcus, élève et ami d'Harry, qui veut à la fois disculper son mentor et écrire son deuxième roman, rebondit sans arrêt. Chacune des pistes est diablement convaincante. Suspense et rebondissements rendent le récit palpitant. Mais il est plus que cela. Les thèmes sont importants, particulièrement celui de l'écriture et des angoisses qu'elle provoque. Marcus bute contre la page blanche. Arrivera-t-il à égaler le succès de son premier roman?
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Commentaires client les plus récents
1.0 étoiles sur 5 Poudre aux yeux.
Une vraie déception.
Un grand prix de l'académie française incompréhensible étant donné l'absence totale de style. Lire la suite
Publié il y a 4 jours par Client d'Amazon
5.0 étoiles sur 5 Un vrai faux polar plein de rebondissements
‘La Vérité sur l’Affaire Harry QUEBERT’ est à la fois un polar, une histoire d’amour, et une réflexion sur la littérature, sauf que Joël DICKER... Lire la suite
Publié il y a 5 jours par Pulp
3.0 étoiles sur 5 L'AFFAIRE HARRY QUEBERT
J'ai bien aimé mais il faut s'y tenir car il y a plein de rebondissements auxquels on ne s'attend pas vraiment. Beaucoup d'imagination de la part de ce jeune auteur, bravo.
Publié il y a 9 jours par BRANSSOUNETTE
5.0 étoiles sur 5 Livraison extrêmement rapide et livre en excellent état
J'ai commandé le livre vendredi, l'ai reçu samedi. Le livre est en excellent état, bien que d'occasion. Lire la suite
Publié il y a 16 jours par Laurence Coupe
3.0 étoiles sur 5 Un bon livre divertissant
Ce n'est pas de la grande littérature mais c'est un bon roman, avec une intrigue efficace, malgré quelques longueurs, qui sait manier l'art du suspens et qui sait... Lire la suite
Publié il y a 24 jours par M. Malena
1.0 étoiles sur 5 On s'ennuie sec au Goncourt...
Style pauvre, récit naîf et prétentieux (réflections sur la littérature de la part d'un jeune écrivain mal dégrossi), intrigue... Lire la suite
Publié il y a 24 jours par schmitz
4.0 étoiles sur 5 Un avis mitigé
Je ne vais pas refaire le synopsis de ce livre, d'autres l'on fait bien mieux que je ne l'aurais fait. Lire la suite
Publié il y a 24 jours par Laura
4.0 étoiles sur 5 Une surprise a la fin
Ca fait 20 ans que je ne lis pas en francais mais je ne voulais pas attendre jusque la traduction.

Alors, l'ecriture est simple (grace au ciel) mais l'histoire ets... Lire la suite
Publié il y a 24 jours par veebers
4.0 étoiles sur 5 Brillant
Fin, subtil, bien écrit...

Un récit malin, qui vous saisit sur la distance... Quand vous êtes pris, impossible de le lâcher !
Publié il y a 1 mois par Bruno
3.0 étoiles sur 5 surprenant
le livre vaut vraiment le détour, mais je ne comprends pas les prix qui lui ont été décernés . Lire la suite
Publié il y a 1 mois par merveilleuse1
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit
ARRAY(0xabefd2c4)

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?