Ma vérité sur la planète et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Ma vérité s... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Comme neuf | Détails
Vendu par RecycLivre
État: D'occasion: Comme neuf
Commentaire: Merci, votre achat aide à financer des programmes de lutte contre l'illettrisme à travers le monde. Expédition depuis la France.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Ma vérité sur la planète Broché – 23 mars 2007


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 18,50
EUR 0,83 EUR 0,01

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Ma vérité sur la planète + L'imposture climatique
Prix pour les deux : EUR 39,00

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Une fois encore, nécessité oblige, Claude Allègre remet les pendules à l'heure car, s'il est inopportun pour l'avenir de notre société d'accorder le moindre crédit aux marchands d'illusions, il est tout aussi urgent de mettre un frein aux pleurnicheries écologiques. En bon pédagogue, après avoir fustigé, il nous propose un calendrier de propositions. Parmi celles-ci : - développons les OGM qui permettront aux plantes de résister à la pénurie d'eau et d'éviter les engrais, - reconquérons la biodiversité dans nos rivières et nos forêts, - encourageons une architecture économique combinant énergie solaire, pompe à chaleur et domatique, - imposons la voiture hybride ou électrique, - accélérons l'utilisation des piles à hydrogène. Vive l'écologie moteur de la croissance ! A bas l'écologie de la régression !

Biographie de l'auteur

Claude Allègre est Professeur Emérite à l'Institut Universitaire de France à l'Université Denis Diderot et à l'Institut de Physique du Globe de Paris. Il est membre de l'Académie des Sciences, de l'Académie des Sciences des Etats-Unis et de l'Inde et de La Royal Society. Il est, entre autres livres, l'auteur d'un " Dictionnaire amoureux de la science ".


Détails sur le produit

  • Broché: 237 pages
  • Editeur : Plon; Édition : Plon - Fayard (23 mars 2007)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2259206751
  • ISBN-13: 978-2259206754
  • Dimensions du produit: 22,5 x 1,8 x 14 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.4 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (25 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 364.685 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

18 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile  Par I. olivier le 28 mai 2008
Format: Broché
enseignant en SVT,je suis bien sûr soucieux des problèmes écologiques

cependant,je me bats depuis des années contre les "écolos" dogmatiques, qui profitent du "catastrophisme" ambiant pour essayer d'imposer leurs thèses, voire même leur vision de la société
les premiers chapitres du livre m'ont donc bien plu: Claude Allègre dénonce, de manières un peu caricaturale certes, les dessous de la "secte verte" et leurs mensonges

par la suite, les choses se gâtent un peu lorsqu'il apporte des solutions: les idées sont exposées à la va vite, ce qui laisse une imprécision de livre inachevé
plus grave à mon avis, la partie X sur la biosphère et la biodiversité révèle les lacunes de l'auteur dans ce domaine. Allègre cite quelques auteurs (que tout étudiant en SVT a lu) mais se permet quelques affirmations hasardeuses: les feux des foret méditerranéennes ne réduisent pas la biodiversité (bien au contraire!) et ne sont en aucun cas responsables d'une hypothétique raréfaction des cigales (pour preuve tapez "biodiversité méditerranée feux" sur votre moteur de recherche...)
de plus, il ne donne même pas la définition précise de la biodiversité avec ses 3 niveaux (et fait au passage quelques amalgames entre richesse spécifique et biodiversité, deux notions distinctes)

bref, ajoutez à cela quelques schéma et graphiques bâclés (faits à la main!) et vous obtenez un livre dont l'intention est à mon avis louable mais qui est gâché tout simplement par manque de travail
je conseille tout de même la lecture de cet ouvrage pour sa première partie, qui remet quelques idées en place
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Eric Manoha le 31 décembre 2012
Format: Broché Achat vérifié
comme tous les livres de Mr Allegre. passionnant. il est dommage qu'il n ai pas pu degraisser le mamouth.. un grand homme
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par N. Jean-luc le 30 janvier 2012
Format: Broché
Contrairement à ce que scandent les petits commissaires de la pureté carbonique, il n'y a jamais eu consensus, mais plutôt un violent dissensus sur la question du "réchauffement global". Chez nous Claude Allègre est la partie émergée de l'iceberg, une sorte de chef de file médiatique des "nonistes". Notez qu'il ne nie pas le (léger) réchauffement climatique de la fin du siècle dernier, il vitupère plutôt ses collègues scientifiques focalisés sur cette facile "lutte" trop abstraite contre le CO2 qui déclenche des subventions en cascade, au détriment de réelles priorités scientifiques et écologiques. En clair, et même si Allègre ne peut l'écrire ainsi, il accuse les climatologues oui-ouistes de branler le mammouth du climat, et d'être (sur)payé/subventionnés pour ça. A raison. Le travail des "climatologues" concernés eut pour seul résultat de faire passer la "science météorologique" (oxymore) de prévision à prédiction et maintenant spéculation.
Quant à ce livre, je lui donne une note très moyenne : certains chapitres sont édifiants, mais l'ouvrage semble bâclé, écrit trop vite, souvent inspiré d'autres ouvrages lesquels ne sont pas cités, ou à peine. Quant aux solutions proposées, elles sont quelquefois très discutables.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
47 internautes sur 68 ont trouvé ce commentaire utile  Par Philippe BELLIER le 26 mai 2007
Format: Broché
Le livre de Claude Allègre se veut une réponse au Pacte Ecologique de Nicolas Hulot. Non pas que Claude Allègre estimerait (comme certains commentaires plus politiques que mesurés le laissent malheureusement entendre) qu'il n'existe pas de problèmes, ni de nécessité d'apporter des solutions à ces problèmes, mais qu'il faut bien analyser les faits en premier lieu et ensuite définir un plan d'action qui soit cohérent avec le développement. En ce qui concerne par exemple les faits, Claude Allègre rappelle que si un réchauffement est actuellement constaté, il faut tout d'abord replacer cette évolution dans l'histoire du climat, qui a connu des variations considérables au cours des âges. Si l'on arrive ensuite à en conclure qu'il y a actuellement une modification du climat, faut-il encore avoir la certitude que cette modification est le fait de l'homme. Réduire le climat à la question du CO2 serait pour Claude Allègre un raccourci pour le moins dangereux.

Le véritable combat de Claude Allègre est le refus de la décroissance. Il n'y aura pas de solutions aux problèmes écologiques en soutenant de telles théses, ne serait-ce que parce que personne ne sera jamais capable d'empêcher l'Inde, la Chine, l'amérique latine de se développer ! Mais il faut une croissance qui économise l'énergie, ainsi que l'eau. L'eau (et la sauvegarde des océans, essentiels pour le cycle du climat) est le grand combat de Claude Allègre. Il estime que c'est vraiment ce combat de l'eau qui est prioritaire.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?