Je vais bien, ne t'en fais pas et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus

Acheter neuf

ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Acheter d'occasion
D'occasion - Très bon Voir les détails
Prix : EUR 0,01

ou
 
   
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Commencez à lire Je vais bien, ne t'en fais pas sur votre Kindle en moins d'une minute.

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Je vais bien, ne t'en fais pas [Poche]

Olivier ADAM
3.2 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (55 commentaires client)
Prix : EUR 4,90 Livraison à EUR 0,01 En savoir plus.
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le mardi 23 septembre ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle EUR 7,49  
Broché --  
Poche EUR 4,90  
Broché EUR 15,00  
Poche --  

Description de l'ouvrage

10 août 2006 Litterature (Livre 11109)
Claire Tellier a vingt ans. Son bac en poche, elle a quitté le domicile familial pour prendre un petit logement à Paris. Son salaire de caissière au Shopi du quartier lui permet à peine de subvenir à ses besoins. Mais elle s'en fout. Depuis que Loïc, son frère aîné, a brutalement quitté le domicile familial à la suite d'une dispute avec son père, elle n'a plus goût à rien. Les rares lettres envoyées par son frère de divers endroits de la Normandie lui font du soleil dans son quotidien. Un jour, elle décide de partir pour Portbail d'où est arrivée une carte postale. Elle veut retrouver son frère et le convaincre de rentrer. En route donc.A Portbail, alors qu'elle prend un verre à la terrasse d'un café, Claire a la surprise de voir son père poster une lettre. Elle comprend que Loïc n'a jamais écrit. Rentrée à Paris, elle parle à son père qui lui avoue qu'il poste les lettres depuis deux ans. Claire retourne à son travail, plus abattue qu'avant. Elle rencontre Julien et s'éprend de lui. Enfin, elle connaît quelques moments de bonheur. Apercevant Loïc sur une photo que lui montre Claire, Julien est persuadé qu'il le connaît et cherche dans ses souvenirs, convaincu qu'il est d'avoir vu ce nom inscrit quelque part. Il se rappelle...Au bout d'une allée, dans un cimetière, on peut lire sur une pierre tombale : Loïc Tellier. 1978 - 1996. Julien ne dira rien à Claire. Il l'aime.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Je vais bien, ne t'en fais pas + Des vents contraires + Le coeur régulier
Prix pour les trois: EUR 18,40

Certains de ces articles seront expédiés plus tôt que les autres.

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Amazon.fr

Que peut-on attendre d'un frère aimé et admiré, disparu brutalement à la suite d'une querelle avec le père, sinon quelques nouvelles ? Un simple mot, comme "Je vais bien, ne t'en fais pas". Ce serait à peu près suffisant pour rassurer Claire, l'héroïne du premier roman d'Olivier Adam. En attendant un hypothétique retour, la jeune femme a quitté la banlieue pour être caissière dans un supermarché de Paris. Un travail sans importance pour une jeune femme sans importance. Une manière de penser à autre chose, entre deux rencontres anodines et dérisoires.

Olivier Adam a bâti son récit original sur la fuite de ce frère, prétexte pour parler tout doucement de la disparition, de l'absence, du mal-être. L'exercice se poursuit dans un style minimaliste où les éléments avancent sûrement, inexorablement, comme sur un tapis roulant.

Livre du non-dit, des secrets familiaux, tout en pointillés Je vais bien, ne t'en fais pas revêt les formes mécaniques d'un code-barre, la simplicité d'un ticket de caisse. Tous les éléments aussi d'un univers quotidien, ébauchés dans le détail, à coup d'anecdotes pleines de tendresse, de compassion juste. --Céline Darner --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Quatrième de couverture

Une autre lettre de Loïc. Elles sont rares.
Quelques phrases griffonnées sur un papier. Il va bien. Il n’a pas pardonné. Il ne rentrera pas. Il l’aime. Rien d’autre. Rien sur son départ précipité. Deux ans déjà qu’il est parti. Peu après qu Claire ait obtenu son bac. De retour de vacances, il n’était plus là. Son frère avait disparu, sans raison. Sans un mot d’explication. Claire croit du bout des lèvres à une dispute entre Loïc et son père. Demain, elle quittera son poste de caissière au supermarché et se rendra à Portbail. C’est de là-bas que la lettre a été postée. Claire dispose d’une semaine de congé pour retrouver Loïc. Lui parler. Comprendre. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Détails sur le produit

  • Poche: 155 pages
  • Editeur : Pocket (10 août 2006)
  • Collection : Litterature
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2266168525
  • ISBN-13: 978-2266168526
  • Dimensions du produit: 17,6 x 10,8 x 1,6 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.2 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (55 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 16.884 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Olivier Adam a grandi en banlieue parisienne et vit actuellement à Paris. Il est l'auteur de nombreux romans dont "Je vais bien ne t'en fais pas", « Passer l'hiver » (Goncourt de la nouvelle 2004), « À l'abri de rien » (prix France Télévisons 2007), « Des vents contraires » (grand prix RTL-Lire 2009), "Le coeur régulier" ou "Les Lisières".
Plusieurs de ses livres ont été adaptés au cinéma, dont son premier roman, « Je vais bien ne t'en fais pas » (Le Dilettante, 2000) qui sera primé aux Césars en 2007, « Poids léger » et « Des vents contraires ». Scénariste, il a également participé à l'écriture du film Welcome. Il est par ailleurs auteur de romans pour la jeunesse, publiés à l'École des Loisirs et chez Actes Sud Junior.

Dans ce livre (En savoir plus)
Parcourir et rechercher une autre édition de ce livre.
Parcourir les pages échantillon
Couverture | Copyright | Extrait
Rechercher dans ce livre:

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

Commentaires client les plus utiles
9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 "Ces petits riens qui me venaient de vous" 12 mars 2009
Par Patricia BS TOP 500 COMMENTATEURS VOIX VINE
Format:Poche
C'est un livre que j'ai découvert, après avoir longtemps tourné autour. Parce que pour l'avouer tout net, Olivier ADAM, ça me faisait un peu peur. Trop de noirceur, trop de pesanteur. Plusieurs fois j'ai ouvert "Des Vents contraires" pour le refermer, par peur de ce que j'allais y trouver. C'est Clarabel, je crois, qui m'a suggéré de commencer par Je vais bien, ne t'en fais pas. Bonne idée. Sage idée. Car j'ai été immédiatement happée par l'histoire (que je connaissais pourtant) et surtout par l'écriture.

Quelque chose d'indescriptible, une parole qui semble couler de source tant elle est proche de la nôtre et du quotidien. Les mots d'Olivier ADAM sont ceux du quotidien, du fil des jours, mais il a l'art de faire surgir le petit fait, le "petit rien" cher à Gainsbourg ( "Rien c'est bien mieux C'est bien mieux que tout") au coeur d'une parole qui file parfois à perdre haleine, jusqu'à l'essoufflement. Les mots d'Olivier ADAM nous touchent, parce qu'ils sont les nôtres ou ceux de gens que nous connaissons, forcément.

"Si je choisis d'écrire sur un certain type de personnages, c'est parce qu'ils me touchent, expliquait-il à Stéphanie JANICOT dans la magazine MUZE. Et s'ils me touchent, c'est parce qu'ils sont fragiles, mal armés et livrés et aux vents contraires." C'est exactement le cas de Claire, perdue sans son frère, perdue dans sa vie et désorientée. Fragile comme la flamme d"une bougie, elle continue cependant de se consumer et brille, vaille que vaille. jusqu'à ce que...
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 simple lecture de vacances ? 28 octobre 2008
Format:Poche
Simple lecture de vacances?
Quand on commence à lire le bestseller d'Olivier Adam <<Je vais bien, ne t'en fais pas>>, on n'arrive plus à s'arrêter. On veut connaître la raison pour la tristesse du personnage principal, Claire. On veut essayer de l'aider à oublier le malheur qu'elle vient de subir et qui la tourmente tellement. Et puis on veut la remuer, lui crier la vérité en pleine figure, lui expliquer qu'elle se fait avoir du début à la fin de l'histoire, qu'elle est perdue dans une mer de non-dits. Mais finalement, on ne peut pas l'abondonner, elle qui est tellement faible.
<<Je vais bien, ne t'en fais pas>> raconte la douleur d'une jeune femme (20 ans), qui - en rentrant de vacances - apprend que son frère Loic (18 ans) est parti et ne reviendra jamais. Elle n'arrive pas à comprendre, vu qu'ils étaient inséparables et aucun des deux ne semblait pouvoir vivre sans l'autre. C'est finalement par des lettres qu'elle apprend, qu'il l'aime toujours mais qu'ils ne se reverront plus jamais. Claire ne peut pas le supporter et part à la recherche de la vérité.
Olivier Adam parvient à captiver le elcteur par de phrases courtes et simples qui se suivent comme des petites bulles dans un enorme courant d'eau. En plus, il arrive à nous faire aimer les personnages du livre, les uns plus bizarres, uniques et souvent renfermés que les autres.
Ce livre est simple à lire et le mélange de malheur, maladie, amour et mort qu'on y trouve pourrait nous rappeller un mauvais roman pour la plage. Mais ce l'est pas, l'histoire d'Olivier Adam ne peut que vivre si le lecteur y participe et vous accompagnera encore pendant plusieurs jours et nuits dans vos pensées.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Absence 6 juin 2007
Par Fred@
Format:Poche
L'auteur, à travers l'histoire de cette jeune fille et de sa famille, a choisi de nous parler de l'absence et des conséquences souvent dramatiques que cela peut occasionner chez les personnes qui la subissent. Dans un style minimaliste, épuré, avec une certaine sensibilité, l'auteur relate les évènements au quotidien de cette jeune fille sans jamais aborder le problème de fond. Les évènements glissent sur les personnages sans avoir l'air de les concerner, de les atteindre. Pourtant l'absence et la souffrance sont omniprésente du début à la fin. Beaucoup de non-dits, chacun lutte contre ce manque, afin de conserver d'un point de vue personnel un peu de dignité et de maintenir une certaine cohésion au sein de la cellule familiale. L'angle d'approche n'est pas inintéressant et a le mérite de fonctionner mais l'absence est tellement présente qu'a l'arrivée il manque quelque chose au lecteur. J'aurai aimé trouver plus de profondeur psychologique chez les personnages et la fin me laisse quelque peu sur ma faim.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un roman qui démarre au diesel 31 août 2003
Format:Poche
Le style de Adam est "haché". Des phrases courtes, des dialogues minimalistes voire remplacés par la narration (ce qui de temps en temps donne quelque chose d'un peu lourd à mon sens). L'histoire en elle même est crescendo; le départ est lent à entrer dans le vif du sujet (mais le bouquin n'est pas bien épais). Lorsqu'on arrive aux trois quarts du livre, l'histoire devient intéressante. On sent le malaise de vivre de Claire (le personnage principal) à chaque page. A mon goût, les rapports entre les personnages sont assez éthérés. Ceci dit, le livre a le mérite de se lire en un après-midi. Le malaise entre les personnages atteind son paroxysme à la fin, dans les dix dernières pages. Ce qui m'a déplu, c'est l'omniprésence des marques publicitaires. Nous sommes assez entourés par les pubs quotidiennement, et le fait de voir autant de noms de marques dans un roman est un peu embêtant. Dommage sur ce point.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Commentaires client les plus récents
3.0 étoiles sur 5 Bon
Un bon bouquin, une bonne histoire, un bon moment de lecture. Bref, un bon bouquin qui se lit facilement. Je le conseille.
Publié il y a 4 mois par nadege
5.0 étoiles sur 5 Je voulais connaître "la fin" ..
J'avais commencé à voir le téléfilm à la télé, et une amie "en crise" m'a appelée et je n'ai pas pu voir la... Lire la suite
Publié il y a 5 mois par RIGAUX Claudine
4.0 étoiles sur 5 À lire
Je vous conseille ce super bouquin qui m'a été suggéré par une copine. Il dépasse largement le célèbre film avec Kad Merad. Lire la suite
Publié il y a 9 mois par Andrea
4.0 étoiles sur 5 Bien
Bon produit, livre intéressant un peu différent du film mais je préfère toujours les livres bien écrit et avec du suspens
Publié il y a 14 mois par isa
5.0 étoiles sur 5 tres bien
Tres bon livre
beaucoup de sentiments exprimés
langage cru et familier mais qui rend le livre authentique
a lire vraiment
Publié il y a 16 mois par manue
4.0 étoiles sur 5 Belle histoire
Une belle histoire, bien racontée, facile à lire, et le suspens reste entier. Un bon moment de détente avec ce livre
Publié il y a 18 mois par Cécile
4.0 étoiles sur 5 une intrigue
on se laisse porter et la fin nous surprend tres bien reussi on a du mal a le lacher bien ecrit
Publié il y a 19 mois par bonifacio
3.0 étoiles sur 5 ma première lecture
pour une première lecture je suis un peu déçu de ce roman.... je ne m'attendai pas à ce que l'histoire se déroule comme sa et je suis quand même rester... Lire la suite
Publié il y a 19 mois par mylene
1.0 étoiles sur 5 je vais bien ne r'en fais pas
dans la suite de A l'Ouest.... avec une différence, la conclusion du roman est prévisible mais délicate, touchante. Lire la suite
Publié il y a 22 mois par Orsal
2.0 étoiles sur 5 Ne tient pas ses promesses
Un peu déçue par ce livre. L'histoire d'une soeur qui part à la recherche de son frère qui s'est volatilisé 2 ans plus tôt mais de qui elle reçoit des... Lire la suite
Publié le 17 mars 2012 par lamplinette
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?