La vie devant soi et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 6,20
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
La vie devant soi a été ajouté à votre Panier
Amazon rachète votre
article EUR 0,60 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La vie devant soi Poche – 10 août 2014


Voir les 20 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 9,97
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 15,81
Poche, 10 août 2014
EUR 6,20
EUR 6,20 EUR 15,00
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 14,99
Poche
"Veuillez réessayer"
CD audio
"Veuillez réessayer"
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 4,76

Cahiers de vacances pour toutes les classes de la maternelle au lycée Cahiers de vacances pour toutes les classes de la maternelle au lycée


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

La vie devant soi + Les racines du ciel
Prix pour les deux : EUR 14,70

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Amazon.fr

Il devait penser que j'étais encore interdit aux mineurs et qu'il y avait des choses que je ne devais pas savoir. En ce moment, je devais avoir sept ans ou peut-être huit, je ne peux pas vous dire au juste parce que je n'ai pas été daté, comme vous allez voir quand on se connaîtra mieux, si vous trouvez que ça vaut la peine.

Momo ne connaît pas son âge, mais il connaît le "droit des peuples à disposer d'eux-mêmes" et, conformément à ce droit sacré à la dignité, Madame Rosa, ancienne prostituée reconvertie en nounou pour "enfants de putes", n'est pas obligée d'aller à l'hôpital. Il va donc tout mettre en oeuvre pour la préserver contre l'acharnement thérapeutique. Car, s'il sait que l'on peut vivre sans amour, il sait aussi reconnaître cette chose formidable quand elle se présente. Il sait que sans l'amour qu'elle lui infuse, sans l'amour qui déborde de son propre coeur, en vrac pourvu que ça sorte, la vie serait une lutte perdue d'avance pour les petits pensionnaires de la rue Bisson, à Belleville.

Pour nous parler d'un monde à part où les prostituée sont "des personnes qui se défendent avec leur cul", où les enfants vendent les chiens parce qu'ils les aiment trop, où les gens ont une grandeur d'âme insoupçonnée, Momo amalgame les mots sans toujours en saisir le sens, ce qui donne lieu à des phrases souvent incorrectes, mais toujours vraies et parfois même très crues. Cette oeuvre bouleversante mais jamais larmoyante, publiée sous le nom d'Émile Ajar, a remporté le Goncourt 1975, inscrivant ainsi Romain Gary dans la légende, puisqu'il est le seul romancier à avoir décroché deux fois le prestigieux prix. --Sana Tang-Léopold Wauters --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Revue de presse

Notes, présentation et dossier par Domenica Brassel, agrégée de lettres modernes. --Ce texte fait référence à l'édition Poche .


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 0,60
Vendez La vie devant soi contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 0,60, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Poche: 256 pages
  • Editeur : BELIN LITTERATURE ET REVUES (10 août 2014)
  • Collection : Classicocollège
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2701189861
  • ISBN-13: 978-2701189864
  • Dimensions du produit: 17,5 x 1,2 x 12,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (55 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 115.685 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

37 internautes sur 38 ont trouvé ce commentaire utile  Par Florinette TOP 500 COMMENTATEURS le 8 juillet 2007
Format: Broché
C'est une belle histoire d'amour d'un petit garçon, surnommé Momo, pour Madame Rosa, une ancienne prostituée devenue, par la force des choses, sa mère adoptive. Avec son franc-parler, le visage peinturluré, cette vieille femme juive au grand coeur est une survivante des camps d'Auschwitz. Elle habite au sixième étage d'un immeuble sans ascenseur, mais avec son âge avancé elle ne peut plus gravir ces nombreuses marches et préfère rester cloîtrée chez elle dans son « trou juif » que d'aller finir ces jours à l'hôpital, ainsi, elle peut bénéficier du droit sacré « des peuples à disposer d'eux-mêmes » qui n'est pas respecté par L'Ordre des médecins.

Alors Momo, avec l'aide du peuple de Belleville résidant dans le quartier, va tout faire pour garder sa nounou en vie.
Mais Momo se sent de plus en plus impuissant devant la lente et pitoyable déchéance de Madame Rosa dont l'issue ne peut être que fatale.

Ce livre peuplé de personnages pittoresques et inoubliables, vivants dans une misère cachée, est un magnifique roman triste et drôle. Cette histoire racontée par un enfant avec ses propres mots, dictés par le regard qu'il porte sur la vie, est un cocktail plein d'humanité, de solidarité entre différentes ethnies.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
25 internautes sur 26 ont trouvé ce commentaire utile  Par Une opinion qui en vaut une autre le 7 novembre 2007
Format: Broché
Gary vieillissant, massacré par les critiques littéraires qui le trouvent ringard, se dédouble en Ajar... et le succès est immédiat.
"La vie devant soi" est le livre d'un homme amer, abattu par la vie, qui écrit comme pour dire à tous les enfants du monde que la vie est une chienne, qu'ils doivent se préparer à vivre aussi seuls que Momo, que les adultes sont des salauds, mais que justement, pour vivre, mériter d'être un être humain, "il faut aimer".
C'est en cela que ce livre est le plus beau de Gary, car c'est l'appel ultime d'un vieil homme, un cri d'amour, à la vie qui est si belle, et aux humains qui sont si frêles.
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
16 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile  Par Un client le 9 novembre 2000
Format: Broché
Avant Daniel Pennac, Romain Gary, alias Emile Ajar, avait su nous faire aimer Belleville et son melting pot. Mais la comparaison s'arrête là. Cette histoire d'amour entre Momo et Madame Rosa est tout simplement belle. Emile Ajar a le génie de s'immiscer dans la tête d'un petit garçon, dont les réflexions sur le monde sauront vous émouvoir. Ce livre m'a convaincu que l'innocence de l'enfance était étonnante de clairvoyance. Tout comme cette histoire d'amour n'est entachée d'aucun préjugé, le choix d'attribuer le prix Goncourt 1975 à l'illustre inconnu qu'était Emile Ajar à l'époque était une éloge à l'écriture, sans l'ombre d'une plume ou d'un éditeur influents. Il me semble que cette époque est déjà lointaine...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par ides60 le 12 juin 2011
Format: Broché
La vie devant soi ! vraiment ?
A lire Momo, ce gosse de prostituée, placée chez une ancienne péripathéticienne nous raconter son quotidien devant la misère, la solitude, le dénuement mais surtout devant la déchéance de la seule personne qui lui prodigue un peu d'affection, on craint bien que sa vie ne soit déjà jouée et que cette précoce maturité lui soit néfaste.
Ce livre est parfois drôle, toujours émouvant, sans temps mort ni longueur.
Le fait que ce soit ce gosse sans éducation qui l'écrive en utilisant des termes qu'il a entendus, mémorisés mais à contresens, donne un charme, une fraîcheur très appréciable à ce récit. (les visites du docteur à dos d'homme sont inéffables).
Les raisonnements du gamin sont empreints d'une grande vérité, ses sentiments inébranlables, sa pudeur extrême malgré son jeune âge et on voudrait tant que la roue tourne pour lui et que le meilleur reste à venir...
Dans ce monde des bas-fonds où personne n'a rien, on est étonné par la solidarité qui s'instaure et le soutien permanent des uns aux autres.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Zarak TOP 500 COMMENTATEURS le 29 janvier 2011
Format: Broché Achat vérifié
En 1975, Romain Gary réussit un tour de passe-passe assez unique : prendre un faux nom d'auteur et être le premier double lauréat de l'histoire du Goncourt - puisque c'est impossible autrement. Pour ça chapeau.

Le livre est attachant, sans être le chef-d'oeuvre qu'on veut en général nous présenter. C'est pittoresque, plein de petites trouvailles rigolotes (j'ai bien aimé le "les vieilles putes vont disparaître parce qu'il y a trop de concurrence gratuite avec les jeunes", entre autres), avec une histoire touchante, une histoire d'amour filial entre une vieille prostituée juive rescapée d'Auschwitz - maintenant au bord de l'abîme - et un jeune arabe découvrant la vie et qui va tout faire pour permettre à sa protectrice de terminer ses vieux jours avec un peu de dignité, notamment dans le choix de sa propre mort.

Il y a un peu de Salinger dans le regard à hauteur de môme, avec cette naïveté pas si naïve qui, au détour d'une question ou d'une remarque, laisse affleurer quelques vérités, puisque la vérité, c'est bien connu, sort essentiellement de la bouche des enfants. La langue est volontairement hésitante, barbare, pour rendre cette vision plus authentique.

Une belle lecture.
6 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?