undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,3 sur 5 étoiles4
3,3 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
3
2 étoiles
0
1 étoile
0
Prix:22,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 10 mars 2008
Harry Hansen, critique américain écrivit à propos de la première partie du livre "...peu à peu le lecteur sent que ce livre est un document social, un témoignage sur la bohème insouciante, sur la conduite irresponsable de jeunes américains riches cachés dans Paris et qui montre aussi pour quelles raisons les artistes choquent les gens conventionnels ... comme nous. L'absence complète de responsabilité morale est la marque de cette façon de vivre..."
Peggy raconte son quotidien, ses multiples résidences en Europe, aux Etats-Unis, les aménagements qu'elle y réalise, ses amants ou amis, les artistes qu'elle promeut (souvent ce sont les memes). La largesse de son train de vie lui permettant, beaucoup d'excentricités. Ainsi, ses activités en France, pendant la deuxième guerre mondiale sont relativement peu affectées.
Elle décrit aussi ses relations avec son oncle Solomon Guggenheim, créateur de la fondation du mème nom.
Le tout constitue un témoignage, sur une époque, un mode de vie. Le style est passable et on peut regreter qu'elle n'explique jamais ce qu'elle cherche ou trouve chez ces artistes, "...je n'avais pas les moyens d'acheter des maitres anciens et, de toute façon, je considérais comme un devoir d'aider les artistes de mon temps".
Un livre que j'ai aimé après avoir visité la collection Peggy Guggenheim à Venise.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 septembre 2012
livre écrit par P. Guggenheim, reflétant sa vie à la dilettante. On plonge assez facilement dans son univers. Elle est issue d'une famille bourgeoise et sa vie est pour le moins mouvementée. Elle perd son père dans le Titanic, elle se marie jeune avec Laurence Vail, avec lequel elle aura deux enfants. Et commence une épopée, où elle mène une vie sans complexe, collectionnant les amants, rencontrant des artistes contemporains, voyageant en France, en Italie... Un personnage haut en couleur : elle collectionne des boucles d'oreilles extravagantes, s'habille en Poiret, découvre sa sexualité sur des fresques de Pompei... un livre intéressant, parfois quelques longueurs (sur la fin) mais un bon témoignage de son époque
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
ce que je retiendrai de cette autobiographie c'est avant tout la modernité et l'indépendance de Peggy, par moment je devais me redire que l'action se déroule dans les années 20 ou 30 ou 40 et non dans les années 2000, bon elle est issue d'une famille juive américaine richissime, elle a eu une enfance un peu désolée, son père est mort en smoking sur le Titanic, elle s'est mariée, elle a eu deux enfants, elle s'est remariée, elle a eu pour amants Beckett, Tanguy, Duchamp, Max Ernst (futur mari), et de nombreux autres, elle a voyagé de-ci de-là, elle a traversé la seconde guerre mondiale sans véritables dommages si ce n'est quelques grosses frayeurs, elle fut initiée à l'art de l'époque par Marcel Duchamp et elle a commencé à acheter pour pas grand chose des oeuvres non encore reconnues par le monde de l'art (cubisme, surréalisme etc), elle s'est finalement installée à Venise où elle s'est offert un palais sur le grand canal, elle devint l'incontournable de la sérénissime pour tous les étrangers distingués et connus, elle a installé sa collection dans ses murs où nous pouvons encore les admirer de nos jours, elle n'a rien compris à la révolution suivante en art américain, qu'elle conspue comme étant du non art (le Pop Art, Warrhol etc)... bref j'ai aimé sa franchise mais je m'attendais à plus de consistance, la liste de ses amants -même célèbres-, ses années folles entre soirées fortement alcoolisées parmi un monde bohème à peine effleuré m'a presque ennuyé... bref elle parle d'elle -évidemment- avant tout et finalement relativement peu de l'art dont elle fut une des plus ferventes défenderesses et à peine des utopies du XXe siècle qu'elle traversa par la force des choses. Intéressant, sans plus.
22 commentaires|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 novembre 2014
Une femme libre et controversée, "Circé" pour certains bien sûr, mais qui a eu l'oeil infaillible et la générosité aussi. Pas belle c'est vrai, mais quelle allure...les robes de l'époque y étaient pour beaucoup....Un cadeau de Noël certainement, j'en ai commandé quatre!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,60 €
6,60 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)