• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Une voix dans la nuit a été ajouté à votre Panier
D'occasion: Comme neuf | Détails
Vendu par neufoudoccaz
État: D'occasion: Comme neuf
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Une voix dans la nuit Poche – 17 février 2002

3.8 étoiles sur 5 15 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 8,10
EUR 8,10 EUR 0,01

Romans et littérature

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Une voix dans la nuit
  • +
  • Maybe the moon
  • +
  • Chroniques de San Francisco, Tome 8 : Mary Ann en automne
Prix total: EUR 23,70
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Amazon.fr

Après les désormais mythiques Chroniques de San Francisco, les inconditionnels d'Armistead Maupin rongeaient leur frein. Que l'on se rassure, il revient avec sa patte inchangée, la griffe acérée d'un chat-tigre, égratignant gentiment le petit monde américain. Gabriel Noon, le narrateur, est un écrivain reconnu, figure de lance du milieu gay, il flirte avec la cinquantaine et la renommée. "Noon at night", sa chronique diffusée sur la National Public Radio, est suivie assidûment par un grand nombre de fidèles. Finis les ébats dans les back-room enfumés, Gabriel Noon est devenu, comme il le dit, presque un conformiste de la cause homosexuelle, militant pour le safe sex et filant le parfait amour depuis dix ans avec son ami Jess. Mais une voix dans la nuit va réveiller la sensibilité de ce mandarin de la littérature gay. Cette voix est celle d'un enfant, Peter Lomax, âgé de treize ans, qui lui fait parvenir le manuscrit de son autobiographie intitulée La Fabrique de cirages. Une autobiographie comme les autres, écrite par un petit singe savant, se dit Noon, en entamant la lecture du manuscrit. En réalité, il s'agit de l'ensemble des sévices sexuels qu'a enduré le jeune garçon pendant des années. Noon est sous le choc. Il décide de rencontrer cet étrange garçon et très vite découvre en lui un fils spirituel. Drôle, caustique et profond, Armistead Maupin s'affirme dans Une voix dans la nuit comme un grand de la littérature contemporaine. --Denis Gombert

Revue de presse

L’affabulation est mon métier. Dès les premières pages d’Une voix dans la nuit, Armistead Maupin donne le ton de cet ouvrage qui ne cesse de mêler fiction et réalité. L’auteur culte des Chroniques de San Francisco délaisse le 28 Barbary Lane et ses frasques rocambolesques pour nous offrir un roman en partie autobiographique.
Gabriel Noone, homosexuel quinquagénaire, envoûte les auditeurs avec son feuilleton radiophonique, Noone at night. Il compte parmi ses fans un jeune garçon de 13 ans atteint du Sida, Pete Lomax, qui lui fait parvenir son roman. La fabrique de cirage conte la vie de cet enfant brisé par des parents qui l’ont battu et livré à un réseau pédophile. Une relation père-fils s’engage entre l’écrivain à succès, en pleine phase de déprime sentimentale, et le jeune homme désorienté. Las, le doute s’immisce dans l’esprit de Gabriel Noone quand il comprend que Pete Lomax n’est peut-être qu’un imposteur. Si cette belle idée de départ - en partie vraie - donne naissance à quelques passages intéressants sur la relation que peuvent tisser deux êtres, à distance, le résultat est globalement décevant. On tombe assez vite dans un récit lacrymal où Maupin mêle les amours déçues de Gabriel Noone, sa relation étrange avec Pete et l’histoire douloureuse de sa propre famille.
Là où Les chroniques étaient tragiques à outrance, ce qui leur conférait un aspect absurde et formidablement drôle, Une voix dans la nuit atteint un pathos mielleux. Le passage ténu de la fiction à la réalité tient néanmoins bien la route. Le style est toujours fluide, mais on déplore l’accumulation d’éléments pathétiques et de références ambiguës à la littérature gay. Dommage ! --Chloé S.-- -- Urbuz.com --Ce texte fait référence à l'édition Relié .

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Commentaires en ligne

3.8 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche
Avec ce roman, Armistead Maupin livre son texte le plus original, le plus subtil. Il y met en scène un alter ego de lui-même, Gabriel Noone, célèbre chroniqueur gay, confronté à un mystérieux jeune garçon, Pete, auteur d'un récit autobiographique bouleversant. En butte à de sérieuses difficultés avec son boy-friend, Gabriel trouve dans la présence lointaine du garçon réconfort et affection. Mais peu à peu, le doute vient s'insinuer : qui est Pete exactement ? Gabriel peut-il seulement se permettre de douter de lui ?
Au travers de multiples rebondissements, Armistead Maupin ne cesse de nous confondre, de nous berner, suggérant la profonde affinité du roman et du mensonge... Mais quelle est la clé ?
Remarque sur ce commentaire 6 sur 6 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Jean for Joel TOP 500 COMMENTATEURS le 27 juillet 2011
Format: Poche Achat vérifié
Gabriel Noone -quinquagénaire, homosexuel, écrivain- dirigeant surtout une émission de radio qui a fait sa célébrité dans le monde gay (et non seulement) reçoit un manuscrit de son éditeur qu'il finit par lire pour tenter d'oublier un peu son amant Jess qui a quitté le domicile conjugale après des années de vie fusionnelle Et Gabriel en souffre horriblement, le texte est une autobiographie bouleversante d'une grande force littéraire écrite par un garçonnet de 13 ans -Pete- ayant été abusé, violé, utilisé comme une pute par ses géniteurs qui l'ont loué à de nombreux pédophiles prêt à traverser tous les États-Unis pour se payer du bon temps Et ils ont filmé tous les abus pour gagner encore plus d'argent... Et il s'échappe à 13 ans en volant les vidéos, il dénonce ses parents et se voit confier à une psychologue Anna qui l'adoptera, il est aussi séropositif !!! Il admire Gabriel Noone et à travers le téléphone ils se lient tendrement de plus-en-plus comme un père et un fils qui se sont choisis Mais le doute s'immisce dans ce bonheur : personne n'a jamais vu Pete, il y a une similitude confondante entre la voix de sa mère adoptive et lui, et et ; je vous laisserai suivre les péripéties des états d'âme de Gabriel entre son amant déserteur, son vieux père en fin de vie, le jeune Pete qui a une force de survie extraordinaire, Anna en mère hyper protectrice si touchante ; je me suis laissé embarqué dans ce roman, j'y ai cru, j'ai douté, je fus touché ; une seule restriction peut-être le dénouement qui m'a un peu laissé sur ma faim, mais j'ai bien aimé.
Remarque sur ce commentaire 3 sur 3 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Après "Chroniques de San Francisco" et "Maybe the Moon", Armistead Maupin nous surprend encore avec ce roman dérangeant aux références Hitchcokiennes évidentes. Le malaise s'installe très vite et ne nous lâche plus. Le héros, qui ne peut être qu'Armistead Maupin lui-même, trouve son compte dans sa relation bien réelle avec l'enfant, qui lui ne l'est peut-être pas. Mais est-ce si important de le savoir, finalement...?
Remarque sur ce commentaire 4 sur 4 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Yuki TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 27 mars 2011
Format: Poche
C'est un roman subtil, angoissant, intrigant, rempli d'amour et d'affection, où il y plane en permanence, le mystère et le doute.

À quel instant, Armistead Maupin bascule-t-il dans la réalité... ?
... Mais, pour qu'il y ait doute de la réalité, il faut qu'il y ait eu un semblant de fiction... Alors, cette magnifique fiction que vous vous apprêtez à lire, ne serait-elle pas une réalité ?

Ce personnage héroïque qu'est Gabriel Noone, si bien maquillé par l'auteur, mais si bien décrit, ne peut-être que son alter ego ; Gabriel et tout ce qui l'entoure, n'est autre qu'un pan de la vie d'Armistead... c'est ce qui fait de cette fiction, une histoire d'autant plus réaliste dans la vie de l'auteur, qu'elle est fiction sur le papier !

Au travers de la vie de Gabriel, Armistead nous livre, ses émotions, ses conditions de vie, son travail, son passé, son devenir, ce qui le retient à la vie, mais aussi il nous parle de ceux qu'il aime et de ce qu'il est au plus profond de son être, un garçon qui aime les garçons. C'est Pete, un garçon de treize ans, rescapé d'une enfance monstrueusement salie et comme si ça ne suffisait pas il est atteint du Sida, qui lui ouvre les yeux et son coeur, en échange de quoi, Gabriel lui prête une épaule imaginaire pour venir y apaiser ses souffrances...
Pour tout cet amour inconditionnel que lui voua ce jeune garçon meurtri - qu'il ne verra que sur une simple photographie -, Gabriel lui donna ce qu'il n'aura probablement jamais : la reconnaissance d'un père virtuel, alors Pete l'appela Papa !

Est-ce bien utile de savoir ? Car finalement, ces deux garçons se sont sauvés !
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Dix heures, j'ai passé dix heures d'affilée à ne pas pouvoir relever la tête une seule minute parce qu'il FALLAIT que je sache qui était en réalité ce petit gars de treize ans que le narrateur adopte par telephone ! Un suspens à la Hitchkock - on en vient d'ailleurs à se demander si le jeune garçon n'est pas mort du sida depuis belle lurette tandis que sa mère folle et inconsolable persiste à le faire croire en vie à qui veut l'entendre (uniquement par téléphone), tout en cajolant du regard le corps embaumé de son garçon. On imagine tout tandis que se déroule cette intrigue assez simple si elle n'était entrecoupée régulièrement de remontées dans le temps, faisant, en plus, de ce livre une véritable (auto)biographie. Avec un grand talent, Maupin tisse les genres et les mises en abîme, sans que jamais on ne s'y perde, à peine le maudit-on parfois de retarder toujours plus le moment de la révélation... c'est pour le suspens, certes, mais - et c'est le seul hic du roman, de taille il est vrai - la fin est un vrai saut périlleux arrière, accomodé d'un beau pied de nez : en gros ça ne finit pas! Mais la colère passée, on pardonne à ce satané Maupin pour nous avoir fait passer des heures exaltantes !
Remarque sur ce commentaire 5 sur 6 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?