Les Yeux dans les arbres et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 4 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Les yeux dans les arbres a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Comme neuf | Détails
Vendu par davidlong68
État: D'occasion: Comme neuf
Commentaire: Etat de Neuf. car micropliure de couverture dos-Rivages-2014-672pp-poche-Broché-Envoi Rapide sous enveloppe à bulles-
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Les yeux dans les arbres


Voir les 4 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 9,08
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 31,00 EUR 2,54
Cartonné
"Veuillez réessayer"
EUR 8,50

Cahiers de vacances pour toutes les classes de la maternelle au lycée Cahiers de vacances pour toutes les classes de la maternelle au lycée


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Les yeux dans les arbres + Un Été prodigue
Prix pour les deux : EUR 20,15

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Nathan Price, pasteur baptiste américain au fanatisme redoutable, part en mission au Congo belge en 1959 avec sa femme et ses quatre filles. Ils arrivent de Géorgie dans un pays qui rêve d'autonomie et de liberté. Tour à tour, la mère et les quatre filles racontent la ruine tragique de leur famille qui, même avec sa bonne volonté et ses croyances de fer, ne résiste à rien : ni à la détresse, ni aux fourmis, ni aux orages...

Quatrième de couverture

Nathan Price, pasteur baptiste américain au fanatisme redoutable, part en mission au Congo belge en 1959 avec sa femme et ses quatre filles. Ils arrivent de Géorgie dans un pays qui rêve d'autonomie et de libertés. Tour à tour, la mère et les quatre filles racontent la ruine tragique de leur famille qui, même avec sa bonne volonté et ses croyances de fer, ne résiste à rien, ni à la détresse, ni aux fourmis, ni aux orages... ni aux Saintes Ecritures. Après L'Arbre aux haricots et Les Cochons au paradis, Barbara Kingsolver a écrit son roman le plus ambitieux, un roman qui prend sa place dans la littérature postcoloniale. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.



Détails sur le produit

  • Poche: 672 pages
  • Editeur : Rivages (24 septembre 2014)
  • Collection : Rivages poche
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2743628863
  • ISBN-13: 978-2743628864
  • Dimensions du produit: 17 x 2,9 x 11 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (20 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 31.993 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile  Par Mme D. Farigoules le 9 avril 2007
Format: Poche Achat vérifié
Tout m'a séduite dans ce roman:humour et poésie pour un sujet si terrible ,celui du fanatisme religieux d'abord et du colonialisme en général . Parfois empreints de bonnes intentions ,les ressortissants de pays riches feront toujours preuve d'incomprehension ,dans une Afrique où la culture est si différente . Un équlibre a été rompu et est irrattrapable !Le titre original "the poisonwwod Bible "est très expilcite ,le pasteur ,dans sa méconnaissance de la langue tonale des Congolais ,hurle en chaire:"Tata Jesus est bängala" ce qui signifie ,aux oreilles africaines :"Jesus est un bois vénéneux" quand Nathan Price pensait dire "Jesus est bon "! Incomprehension meurtrière et ingérence interessée des pays riches ,rôle des USA dans le régime de Mobutu et d'Angola ,tout est parfaitement expliqué ici . A lire ABSOLUMENT !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
15 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile  Par "catherinemattei" le 17 juin 2004
Format: Poche
ce livre bouleversant et très fort nous entraine au Congo belge dans les années 60 sur les pas d'une famille américaine,celle d'un pasteur venu évangeliser un village perdu dans la brousse.Le fanatisme religieux du père l'entrainera dans une folie destructrice dont pas un membre de la famille ne sortira indemne:pour ceux qui croiraient que l'intégrisme et ses ravages ne sont que musulmans!et pour ceux que l'Afrique envoûte.Et tout simplement pour tous ceux qui aiment les belles histoires.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par l'ivre libre COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 13 juin 2011
Format: Poche
J'ai lu plusieurs livres
de Barbara Kingsolver et les ai beaucoup aimés ; celui-ci, je n'en avais pas envie ; simplement, j'avais peur qu'il ne me restitue pas les souvenirs que j'ai de l'Afrique, qu'il les trahisse. Et puis, on me l `a donné. Et là, j'ai été emballée par cette histoire des 4 filles et leurs parents dans un Congo qui se construit et se déconstruit entre tradition des villages et violences, exactions.......
Les voix se succèdent différentes, j'adore les pages d'Adah, ses jeux de mots, cette identification en milieu de livre à Emily Dickinson, ses jeux de langage!
Chaque voix apporte une pierre de plus à l'édifice qui se construit, raconte un évènement qui fait avancer l'action.
C'est le travail de l'écrivain que de préparer sa documentation, l'auteur l'a fait -et bien fait, mais en plus, elle est cultivée et fine analyste, elle qui arrive à voir clair dans des évènements terribles dont la mécanique n'est pourtant pas si simple.
Au milieu du livre, la situation familiale se double d'une situation politique violente ( arrestation de Lumumba ,jeu des américains.) La déliquescence familiale est le reflet intime d'une autre à l'échelle d'un pays.
Un souffle et un style soufflent dans ce roman : de l'humour, une analyse des jeunes filles, des familles, de la religion, de l'Afrique, de la politique, c'est magnifique, original et passionnant
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par Miss_Plumette le 3 août 2008
Format: Poche
Que dire, ce livre est simplement magnifique et bouleversant. On se prend une vraie claque à suivre l'histoire de cet évangélisateur fanatique, qui, dans sa folie, va entraîner sa famille à la ruine au fin fond d'un Congo déchiré par les troubles de la (dé?)colonisation. Le style fluide et les chapitres rythmés par les regards croisés de chacune des 4 filles et de la femme du pasteur en font un récit vraiment très original et attachant. Un vrai GRAND livre.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile  Par "catym" le 31 janvier 2003
Format: Poche
Un livre magnifique sur les destins croisés d'une mère brisée et de ses quatre filles, toutes plongées dans la turbulence politique de l'ancien Congo Belge par la faute de leur mari et père, missionnaire baptiste venu dans ce coin d'Afrique pour convertir, toujours, tout le monde et à tout prix.
Le style de Barbara Kingsolver, empreint de poésie, l'alternance des points de vue et des niveaux de langue nous enchantent tout au long de ce récit si profondèment ancré dans la réalité africaine et l'interventionisme destructeur des Américains ...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par jay TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 26 mai 2010
Format: Poche
Quatre filles et leur mère racontent leur histoire. Barbara Kingsolver semble leur donner la parole comme une revanche face à la vie imposée par la folie d'un père et mari. Nathan Price, pasteur baptiste, part en Afrique colonisée évangéliser les foules avec tout l'aveuglement de l'Occidental et du fanatique. Un tel hermétisme génère des situations à la fois cocasses et tragiques et voue la famille Price à sa perte.

« Les yeux dans les arbres » s'enrichit des différents points de vue de ces femmes sur leur vie de famille, l'Afrique, la foi,... Avec une belle écriture, l'auteur nous livre des parcours de vie foisonnants et touchants.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par chris le 24 avril 2012
Format: Poche Achat vérifié
Un des meilleurs livres de Barbara Kingsolver que j'ai lus. On s'attache très vite aux personnages, sûrement parce qu'il y a toujours une de leurs facettes à laquelle on peut s'identifier, ou reconnaître des proches.
Il y a différents niveaux de lecture dans ce livre, ce qui fait que chacun y puise ce qu'il veut.
Un écrivain (ou une écrivaine si l'on veut féminiser) à recommander, et plus particulièrement ce livre qui se dévore.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?