Cliquez ici Cliquez ici cliquez_ici. NEWNEEEW Cloud Drive Photos En savoir plus cliquez_ici nav_Renewed cliquez_ici En savoir plus En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici



le 6 février 2012
Plus les emplois de bureau (services, consulting, fonction publique') sont nombreux dans un pays, mieux les économistes notent son « niveau de développement ». Paradoxal, tant le modèle semble atteindre ses limites !
La démonstration de Crawford vaut chez nous en France (même si la dimension historique du problème n'y est pas traitée): ces troupeaux de jeunes à qui on donne le BAC, qui suivent mollement des études universitaires sans maîtrise de la langue ni capacité à développer un esprit scientifique, déconnectés du réel, et qui rêvent de percer dans la fonction publique (lol), la communication, le cinéma ou les médias, n'ont aujourd'hui pour seul avenir que le chômage ou des emplois de bureau mal payés et décérébrants (et pour combien de temps ?). Quant à l'entreprise productive, les métiers manuels et/ou de proximité, agriculture, métiers de bouche, artisanat, construction, mécanique/réparation, ils continuent de péricliter faute de candidats (tandis que les grands groupes de la restauration et du bâtiment exploitent des immigrés souvent clandestins).
Education et instruction déficientes, diplômes démonétisés, mondialisation de la production et des métiers, économie instable saturée de bulles artificielles prêtes à exploser, jeunes privés d'avenir... Ce livre explique pourquoi notre société de "cols blancs" connait des difficultés, alors que la simple revalorisation du travail dit "manuel" (et des moult branches techniques) pourrait sauver notre économie. Crawford slalome entre anecdotes édifiantes et savoureuses, sociolologie, philosophie, économie, avec les deux pieds (ou plutôt les deux roues) sur terre, grâce à son parcours : ce penseur surdiplômé a quitté un emploi de bureau bien rémunéré pour ouvrir... un shop de réparations de motos anciennes, et retrouver le "sens de la valeur travail".
Best-seller aux USA. Bémol, la traduction française approximative, mais je mets 5 étoiles quand même.
13 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
J'en ai acheté un second car j'ai "prêté" le premier. Jene souhaite pas le récupérer mais souhaite plutôt qu'il tourne un peu et passe de mains en mains.
Ce bouquin aborde un questionnement sur le travail qui est vraiment actuel et partagé par plein de gens et c'est bien écrit / traduit. Me reste plus qu'a acheter "La révolte des premiers de la classe" pour compléter.
2 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 11 janvier 2018
A la fin du XIXe siècle, l'anglais William Morris rendait sa dignité à l'artisanat à une époque où l'art et l'architecture accomplissaient de façon définitive leur tournant industriel; un peu plus d'un siècle plus tard, Crawford redonne sa dignité culturelle au bricolage, au rafistolage, bref, à la marge de manoeuvre humaine appliquée aux produits industriels de première génération, alors que le tournant actuel semble favoriser l'hyper-programmation, l'irréparabilité des produits jusqu'à l'obsolescence.
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 21 avril 2017
Ouvrage vraiment très intéressant dans le contexte actuel. Les diplômes font l'apologie d'une réussite sociale, sans nécessairement considérer la satisfaction que l'on peut éprouver à l'égard du travail manuel. Cet ouvrage nous montre comment et pourquoi l'activité manuelle donne du sens à notre vie quotidienne. Faire c'est réaliser et défaire pour refaire et tout contribue à notre équilibre. On peut juste regretter que l'auteur ne considère pas certaines activités intellectuelles de manière similaire au regard de la satisfaction qu'elles sont susceptibles de procurer.
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 2 mai 2018
Où on comprend pourquoi le monde dit virtuel (né de nos artifices il est en réalité artificiel) est aussi désolant, pourquoi le contact avec la matière remet les pieds sur terre et les idées à leur place, pourquoi le travail manuel fait tant de bien aux "travailleurs de l'intelligence". Pour transformer la matière inutile de causer ou d'écrire, il faut composer avec elle, ce qui demande beaucoup d'intelligence, et enseigne patience, courage et humilité. A se demander qui sont les vrais "travailleurs de l'intelligence."
|0Commentaire|Signaler un abus
le 12 janvier 2016
Ca donne à réfléchir sur notre condition de travailleur, d'entrepreneur, de passionné dans notre société actuelle. Ce livre se parcours avec une facilité déconcertante. On y parle de beaucoup de chose, c'est bien formulé, justement posé, pas (trop) prosélyte, et ça ouvre l'esprit. Certains passages restes encrés dans leurs contextes, l'auteur est américain, et l'auteur se réfère particulièrement à sa société, mais les parallèles avec nos sociétés européennes se fait sans trop de difficulté.
Une vraie référence pour moi.
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 2 décembre 2013
Notre système d'éducation fait la part belle à la théorie (comme dans beaucoup d'autres nations). A mon sens ce n'est pas une raison suffisante pour poursuivre dans cette voie qui forme des gens à la tête bien pleine mais privé du plus élémentaire bon sens. La lecture de ce livre, met le lecteur devant ''l'achronie'' du ''réalisme'' de la vie et non ''l'utopie'' qui enveloppe beaucoup trop les dirigeants de nos nations qui campent sur leurs certitudes et les dogmes enseignés à coup d'algorithmes dans leurs prestigieuses écoles et universités. La césure avec le citoyen, qui n'appartient pas à cette catégorie protégée, vu comme incapable de comprendre (parce que n'étant pas issu sortant de ces filières d'enseignement) est voyante. Les références à différents auteurs est appréciable.
Enfin et c'est ce qui risque de ce produire dans un avenir proche, la course à l'argent ne fait pas obligatoirement le bonheur, l'auteur retourne vers le travail manuel qui comble le vide laissé par ses brillantes études.
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 15 octobre 2017
Un bon livre, qui prête à réfléchir. J'ai de tout de même l'impression à la répétition, ce qui m'empêche de mettre la cinquième étoile.
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 4 août 2016
Un livre que nous devrions tous lire. IL vous aidera a comprendre comment être heureux dans la vie en utilisant non seulement
votre intellect mais également si pas surtout vos mains avec votre intelligence : c'est le travail manuel réalisé avec conscience et
l'expertise acquise qui rend vraiment heureux.
|0Commentaire|Signaler un abus
le 12 juillet 2013
Le récit de cet ancien cadre de think-tank ayant effectué un retour aux métiers manuels est simplement passionnant. Tout y est : la désindustrialisation occidentale des années 2000, le dénigrement des activités techniques dans les établissements scolaires... Un véritable diagnostic de ces maux pour lesquels les USA nous ont précédés.

A tous ceux tracassés par la crise de la formation professionnelle et par le rapport de l'être humain à l'objet manufacturé : ce livre vous est directement destiné.

Une petite critique tout de même : la traduction en français peut parfois patiner un peu, mais, à la décharge du traducteur, le style littéraire de la version original n'est pas forcément toujours au rendez-vous non plus...
|0Commentaire|Signaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

Contact
21,00 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici