Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici Levy Cloud Drive Photos cliquez_ici. Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles
400
4,3 sur 5 étoiles
Format: Format Kindle|Modifier
Prix:5,49 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 9 avril 2013
J'ai commencé ce livre en haussant les épaules sur cette histoire de faille temporelle.
Mais j'ai très vite été charmé par le personnage principal, puis convaincu par la solide cohérence du scénario, et attrapé par la spirale du suspense. Je n'ai rien vu venir, je l'ai dévoré déraisonnablement et je le quitte à regrets.
Du grand art. Je le recommande sans hésiter.
11 commentaire| 53 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Sous sa plume légendaire, Stephen King développe des atmosphères absolument saisissantes pour nous plonger corps et âmes dans cet univers américain fin des années 50 et début des années 60. J'adore!
Le soin et la précision d'écriture nous immerge entièrement dans cette époque , les rues s'animent, l'air se rempli d'odeurs, de sons et de musique Oldies, on s'arrête dans un bar pour manger un délicieux hamburger, on prend le volant d'une vieille voiture américaine surdimensionnée, on entre totalement dans son univers. King est un véritable magicien. (J'ai écouté de la musique de l'époque pour renforcer encore ce sentiment d'être transporté.) Un sublime tour de force.

Un travail très soigné au développement des personnages principaux, originaux sans être caricaturaux et d'une profondeur psychologique très attachante.
L'histoire pourrait sembler à priori simpliste: Retour dans le passé, assassinat de JFK...Détrompez-vous!
Toute l'extraordinaire ingéniosité va se développer autour de questionnements sur la destinée, la possibilité de changer le cours des événements, nos libres choix et leurs conséquences...
Stephen King développe une idée extrêmement intéressante sur ces question (que je vous laisse découvrir...).
La construction de la narration est également magnifique et il n'est pas rares qu'il nous emmène sur des fausses pistes.

De la douzaine de romans de Stephen King que j'ai lu, 22/11/63 remporte clairement ma préférence.
J'ai été emporté pendant des heures de lecture délicieuse dans des ambiances puissantes de réalisme avec une intrigue très intelligement construite et palpitante.
Bien entendu ce livre plaira plus à tous ceux qui apprécient les auteurs qui nous emportent dans leur univers, dans des ambiances, nous faisant vivre des instants quasiment palpables de sensations et d'émotions plutôt que les auteurs qui privilégient le rythme et l'action. Si vous appréciez ces premiers: n'hésitez pas, vous allez vous régaler. Si vous n'aimez que les seconds vous risquez l'indigestion car le livre pèse un millier de pages.

BRAVO et MERCI Monsieur King.
11 commentaire| 72 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
"11/22/63" est la date où JFK se fait assassiner à Dallas. C'est en théorie le sujet principal du livre et en fait, d'après moi, plus un prétexte à raconter une histoire à la Benjamin Button.

Nous faisons connaissance, dans le verdoyant et paisible état du Maine cher à S. King, de Jake, un tranquille professeur d'anglais. Jake part s'acheter un burger dans sa sandwicherie préférée quand il s'aperçoit que son propriétaire, Al, semble avoir considérablement vieilli en une journée. Al, qui va bientôt mourir, lui confie son secret: son débarras mène dans le passé. A 11h58 du matin, un jour de 1958 très précis. Et Al aimerait bien que Jake mène son grand projet: aller dans le passé et y vivre jusqu'à neutraliser Lee Oswald, avant qu'il ne tue Kennedy.

Le premier voyage dans le passé se déroule dès la fin du premier chapitre et dès ce moment, j'étais complètement happée dans l'histoire. C'est à la fois ludique (à chaque fois qu'on repasse par le débarras, on remet l'histoire à zéro, et quand le personnage revient dans le passé, il doit rejouer les scènes comme dans Un Jour sans fin) et tragique (les personnages du passé oublient Jake et si celui-ci oublie quelque chose, cela peut avoir des conséquences catastrophiques).

Le fantastique est léger: le récit est essentiellement, comme souvent chez King, une histoire humaine, dans le cas présent une très belle histoire d'amour. Malgré cette légère touche de fantastique (mais insistante, car livrer un élément du futur dans le passé peut contribuer à dérégler le temps), je n'ai pas vu le temps passer. Comme Jake, on s'émerveille de ce retour au temps passé. On s'en désole aussi, en voyant la ségrégation raciale aux toilettes ou dans une bien moindre mesure le règne de la cigarette. Mais finalement il n'y a guère de différences avec 2011: "people pay more for gasoline and have more buttons to push. Otherwise, it's about the same".

On découvre aussi, comme d'habitude, des personnages haut en couleurs (les personnages féminins m'ont semblé particulièrement réussis et marquants). Et on retrouve les marottes habituelles de S. King: un personnage principal écrivain à ses heures, la bonne vieille ville de Derry (qui depuis tous ces livres en a vu des vertes et des pas mûres), le clown près des enfants comme dans Ça, le mari tabasseur, la folie, le Monstre...

Finalement, c'est l'histoire qui était censée être la plus importante, celle visant à stopper l'assassinat de JFK, qui m'a la moins intéressée (mais qui doit j'imagine beaucoup "parler" aux lecteurs américains et qui paraît monstrueusement documentée). Heureusement pour moi, elle n'arrive que tardivement et brièvement au premier plan. Ce livre reste surtout le voyage personnel d'un homme, le récit d'amours et de renoncements nécessaires. Cela faisait 15 ans que je n'avais pas lu un S. King, j'ai lu celui-ci aussi voracement que ses autres livres quand j'étais ado et j'ai de plus été très émue par la fin. Dans mes souvenirs ses livres étaient divertissants et imaginatifs, mais je ne me souvenais pas qu'ils parlaient aussi bien au coeur humain.

(lu en anglais)
99 commentaires| 17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 décembre 2014
Une écriture sublime, une histoire d'une rare beauté, quelle intelligence, quelle construction ! Des personnages attachants. Une fois que vous aurez terminé ce livre, aussi incroyable que cela puisse paraître....ils vous manqueront !
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 juillet 2016
Après tous les éloges lus sur ce livre, j’ai finalement été un peu déçu.

C’est un Stephen King très correct (voire au-dessus de la moyenne de l’auteur), mais pas du tout un *chef-d’œuvre*.
Sur le style et la forme, on est en plein Stephen King classique : un peu d'immaturité/naïveté ; des personnages très clichés et très S. King, avec les "qui-ont-bon-coeur" (dont les vieux-sages-compréhensifs-et-sympas-qui-comprennent-tout-à-demi-mot), les méchants-sans-aucune-morale et les figures des villages (le pharmacien, le tenant du troquet...) ; une foison de détails (noms de marques, odeurs, agencement des rues et des maisons, description des voitures, paroles de chansons...), allusions à ses autres ouvrages (Ça, Christine...), la puritanisme de façade des villes de province...

Sur le fond, on un début franchement prometteur et une fin que j’ai trouvée haletante. L’histoire, sur un sujet pourtant éculé, est originale ; les détails logiques, loin d’être escamotés comme souvent dans ce genre de récits, sont bien explicités. La cohérence n’était pas simple à obtenir, mais cette sorte de renouveau de l’idée en question est bien réussie.

Le réalisme historique (je ne pense pas trop spoiler, la quatrième de couverture le fera bien mieux que moi, en une énorme phrase) est clairement fouillé, et on s’y croirait : on vit avec les personnages de l’époque, c’est très bien fait. Bon, en revanche, le formidable "effort de documentation" loué par tant de critiques pourrait se résumer en fait à quelques recherches sur Wikipedia (pour moi, profane du sujet, quelques recherches Web m'ont permis de retrouver tous les éléments du livre, et plus).

Surtout, j’ai un très gros reproche, sur le ventre mou de ce roman de 1000 pages : on a des centaines de page qui partent sur du Douglas Kennedy (coïncidence des noms !) et continuent rapidement (et longuement) façon roman Harlequin, pas moins que ça. On a des centaines de pages franchement ridicules (et franchement inutiles), qui arrivent un peu de nulle part, comme pour gagner un pari sur l’insertion de scènes à-l'eau-de-rose à souhait. Le roman aurait pu être facilement raccourci pour son plus grand bénéfice.

Je vais tâcher de ne toujours pas spoiler, mais y’a aussi cette scène, vers la fin, façon "un bon film, épisode II" (pour ceux qui veulent savoir, un indice : Zemeckis) qui me semble un peu copiée, mais bon !

Quant à la traduction que certains critiquent, je ne vois pas trop de problème ; c'est plutôt le style de départ (du pur S. King pas toujours grandiose dans son style) qui est approximatif (mais vraiment rien de grave). Je n'ai pas vraiment noté de mots manquants ou de faute d'orthographe (à part une ou deux phrases peu claires). Ha si, tout de même : les concordances de temps incorrectes (ou la mode est-elle d'aligner la langue française sur l'anglais ?)
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 mai 2016
Très bonne surprise,

Pensant lire un bon livre de Science Fiction, j'ai finalement lu un très bon livre tout court: bien écrit, personnages attachants, bonne restitution du contexte historique. A conseiller, et pas seulement aux amateurs de sciences fiction.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 avril 2016
22 11 63 : Une date mémorable pour tous les américains mais aussi pour beaucoup d'autres personnes de cette planète. Comment JFK a pu se faire assassiner ? Est-ce un complot ? Un acte isolé ?
Oliver Stone avait tenté de répondre à cette question avec son film "JFK", film que j'avais par ailleurs plus qu'apprécié. Alors, quand j'ai su que Stephen King se lançait aussi ce défi, j'ai tout de suite eu envie de lire son Oeuvre, avec un grand O. 1000 pages ! Quel pavé ! Vais-je y arriver ?
A force de lire des commentaires positifs, je me suis lancée. Et je me suis laissée entrainée par les aventures de Jake Epping alias George Amberson, Al Templeton, et Sadie Dunhill (entres autres), et j'y suis arrivée !
J'ai pris énormément de plaisir à voir comment Stephen King a su recréer l'ambiance des années 60, avec les voitures, les musiques, les vêtements ... Mais surtout, l'intrigue nous tient en haleine du début à la fin. Jake / George veut absolument sauver la vie de Kennedy ! Y parviendra t-il ? A quel prix ? Les résultats seront à la hauteur de ses espérances ?
Je vous laisse découvrir toutes les réponses à ces questions ! Je vous souhaite une bonne lecture.
A noter quand même quelques fautes de traduction mais qui n'enlèvent rien à la qualité de l'intrigue.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 mars 2017
J'ai d'abord vu la série TV de JJ Abrams mais je fus déçue par cette série TV , non pas par l'interprétation de James Franco (quoique parfois peut être un peu trop romanesque) mais plutôt par l'enchainement des évènements dans la série. Il y a beaucoup trop d'éléments, à mon gout, qui sortent de nul part. Je ne comprenais pas les excellentes critiques du livre. Il fallait que je me fasse ma propre opinion !
Alors j'ai acheté le livre ! N'ayant pas le temps de lire ce sublime pavé, j'ai opté pour audiolib. Et là je me suis régalée, j'ai enchainée des heures d'écoute, en voiture, en faisant la cuisine, le midi au travail, dans les salles d'attentes chez le médecin, à la Poste... partout dès que je le pouvais ...
Ce fut une vraie révélation. J AI ADORé. On retrouve complément l'atmosphère de Stephen King, ses majestueuses et longues descriptions, plein de clins d'œil à ses précédents ouvrages, une évolution des personnages, une histoire sans faille, bien rédigée, et très documentée. Pour moi aussi c'est une totale réussite. On s'attache aux personnages, on se fond au décor, on est imprégné de l'ambiance des années 1960.
C'est une prouesse et une joie de retrouver Stephen King dans ce registre. Je regrette que JJ Abrams ne se soit pas calqué à l'ouvrage. Sadie de la série TV n'est pas la Sadie du livre. JJ Abrams a inventé de nouveaux personnages dont le faux frère de Georges (Jake), et il en a supprimé (carton ocre...). Plein de différences qui font la différence! Pourtant JJ Abrams n'a pas opté pour un long métrage mais pour une série tv, il avait donc le temps de prendre le temps comme l'a fait Stephen King dans son ouvrage et adapter le roman à la TV.
Bref le livre est très bon. Quant aux recherches de Stephen King sur JFK et Oswald, son travail est titanesque. Ceci dit de mémoire Stephen King a commencé à réfléchir à la rédaction de ce livre à partir de 1972. Ce sont donc plusieurs années d'archives qui ont permis d'atteindre cette excellence.
Quant à la lecture de Mr Montagut (Audiolib), je l'ai trouvé formidable. C'est une vraie réussite également; ce fut très agréable de partager ces 36h d'écoute ! Tout est bien pensé (les voix des appels téléphoniques, des microphones, les différentes intonations des différents personnages, on s'y croit, on se laisse bercer par l'écoute et engloutir dans la ville de Jodie..)
Bref un chef d'œuvre sur toute la ligne. Pour ma part, c'est vraiment très réussi.
Je recommande vivement
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Curieusement, ce bourreau de travail qu'est Stephen King n'avait pas, jusqu'à maintenant, abordé le thème du voyage dans le temps. Il le fait ici en y injectant son talent de conteur et son humour : la faille temporelle est située dans l'arrière-cuisine d'un snack et quand on demande au héros "Que se passerait-il si tu tuais ton grand-père ?", il se contente de répondre "Mais pourquoi ferais-je une chose pareille ?".

Le récit est mené tambour battant et la reconstitution minutieuse des années 60, bien que teintée de nostalgie, ne verse pas pour autant dans l'angélisme. Grâce aux conseils de son fils Joe Hill, Stephen King a même trouvé un excellent dénouement, ce qu'il ne réussit pas toujours, il faut le reconnaître. Enfin, la romance n'est pas négligée et certains passages sont réellement émouvants. Que demander de plus ?

Au fil des pages, les connaisseurs reconnaîtront une certaine Plymouth Fury 58 et ils auront surtout le plaisir de voir danser deux préadolescents soulagés d'avoir libéré leur ville d'une entité malfaisante. De Derry à Dallas, le Mal change de forme et parfois il se défend bien...
44 commentaires| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Format: Broché|Commentaire d‘un membre du Club des Testeurs( Qu'est-ce que c'est ? )
Pari réussi pour Stephen King : le lecteur est tout de suite captivé par l'intrigue, pourtant ce livre qui compte près de 950 pages pourrait en rebuter plus d'un ! On plonge néanmoins tête baissée dans cette histoire politico-fantastique avec l'envie de connaître ce qui attend le héros/narrateur Jake Epping/George Amberson. Son parcours sera semé d'embûches (le passé est tenace) et il vivra aussi une poignante histoire d'amour avec Sadie, une jeune enseignante. Pour autant, il n'oubliera pas l'objet premier de sa quête : empêcher un assassinat qui a bouleversé le monde entier 48 ans auparavant. Quelles seront les conséquences sur le futur s'il réussit ?

Le style est très vivant, l'intrigue prend forme d'autant plus facilement. Certes, le livre comporte quelques longueurs et quelques digressions, notamment au milieu du roman, mais en général ces "parenthèses" s'avèrent être très à propos et témoignent du formidable effort de documentation entrepris par Stephen King. Quant aux personnages, ils sont tous très attachants et sont le pilier du roman.

L'auteur nous démontre à quel point le passé est résistant aux changements (même si les occasions de le constater sont rares en réalité !). Il reprend et développe de façon convaincante la fameuse thèse de l'effet papillon, selon laquelle on ne peut changer le cours de l'histoire impunément.

Le dénouement, incertain tout au long du livre, est aussi inévitable qu'émouvant. Alors, n'hésitez pas, ce roman vaut le détour...
0Commentaire| 21 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

11,99 €
6,99 €
9,99 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici