EUR 23,59
  • Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats en France métropolitaine. Détails
Il ne reste plus que 5 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 8,99

13 Import

4.7 étoiles sur 5 10 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
4 neufs à partir de EUR 23,59 4 d'occasion à partir de EUR 29,36
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Suicidal Tendencies


Produits fréquemment achetés ensemble

  • 13
  • +
  • World Gone Mad
Prix total: EUR 42,59
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (26 mars 2013)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: Mis
  • ASIN : B00BECFYYU
  • Autres éditions : CD  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.7 étoiles sur 5 10 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 75.148 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?


Commentaires en ligne

4.7 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Excellent retour des cycos après une si longue attente. Quand on est ouvert d'esprit sur les musiques saturées et qu'on aime toutes les époques de suicidal, ce disque est une tuerie ! Un album qui mixe tout ce qui est bon chez Muir et sa bande : du hardcore, du punk, du métal, et de la funk, le tout servi avec un son clair, chaud et vivant. De la puissance, de l'énergie, et un GROOOOOOOOOOVVVVVVVEEEE de folie, le tout servi comme d'habitude par des musiciens virtuoses (eric moore et sa batterie !) !!!
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Vincent VZT MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 2 mai 2013
Format: CD Achat vérifié
pour planter le décor, je dirai que mes albums favoris de suicidal sont les disques parus entre 1988 et 1993, soit how will I laugh tomorrow..., le maxi feel like shit/deja vu, lights camera revolution, the art of rebellion, et enfin still cyco after all these years (le réenregistrement du premier album avec le son de lights camera revolution.
ce que j'apprécie chez suicidal, c'est sa musique et le son de ses albums, un son metal. quand suicidal tendencies et infectious groove ont commencé à déteindre l'un sur l'autre, j'ai décroché, même si j'ai suivi un peu ce que faisait le(s) groupe(s) au travers de prime cuts, freedumb et save my soul.
alors, que penser de ce 13? eh bien pour ma part, j'y retrouve un peu de ce qui caractérise les dernières productions, à savoir des riffs et rythmiques funky et sautillants, mais aussi des relents punk rock qui me rappellent join the army.
la mise en son est un peu plus "méchante" que sur les derniers albums, mais je reste sur ma faim car si le son est bon, il manque de patate! pas assez metal à mon goût!
la faute peut-être au batteur qui, s'il est bon, n'utilise pas la double pédale! dommage pour un groupe comme suicidal tendencies! la faute aussi à un son de guitare qui manque de mordant et de distortion.
bref, un album que je préfère à ceux sortis depuis suicidal for life mais qui ne tient pas la distance par rapport à mes classiques préférés.
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Come back réussie, exit le coté funk metal qui avait partagé les fans de punk a l'époque et conquis des fans metal. Place au punk rock brut du début, s/t, join the army. Cet album fait donc l'effet inverse et partage les fans de heavy metal pour reconquérir les punk rocker. Sincérité, énergie, engagement musical sont bien présent. Pour ma part étant un fan des premiers albums, c'est une bonne surprise.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Depuis le temps que l'on attendait (au moins 10 ans), qu'ils l'annonçaient (depuis 2002, et puis 2006, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, et bah c pour 2013 !!!!).
Très longue attente surtout dû aux problèmes physiques du chanteur Mike Muir pendant la période 2005 à 2007.
Même si ces dernières années on a eu droit à quelques inédits sur divers projets et compilations (Years Of Cycos-2008, Suicidal Family-2010 et Mad Muir Musical Tour-2011), l'attente de la sortie d'un album complet mainte fois repoussée devenait pénible.
Bref, l'album est enfin sorti, et on peut dire que ça valait le coup d'attendre, peu être pas autant mais bon...
Un album vraiment complet, violent, heavy, punk, parfois posé, et très rarement funky. On est à des années lumières de Freedumb et Free Your Soul...
On retrouve vraiment l'entité ST qui se perdait depuis une 15aine d'années dans l'Infectious Grooves (perso j'aimais bien le mix des 2 groupes).
Mike Muir s'en tire très bien, Dean Pleasants aussi et n'abuse pas trop de whawha, la rythmique surtout la batterie c'est de la pure démo, la basse est présente mais pas spécialement démonstrative comme l'on connaissait Steve Bruner, il claque malgré tout quelques slap sur un morceau et quelques envolées par ci par là.
Les bassistes Josh Paul (ST et IG de 1996 à 2001) et Tim Williams (2011 à ....pour les tournées) sont crédités chacun d'un morceau.
Lire la suite ›
2 commentaires 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par FeydRAUTHA COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 19 juillet 2016
Format: Téléchargement MP3 Achat vérifié
13 titres pour le 10ème album de Suicidal Tendencies, sorti en 2013 soit 13 ans après le précédent album, cela justifiait bien le nom. 30 ans après le premier album au titre éponyme de la bande à Cyco Miko (Mike Muir), comment se présente Suicidal Tendencies, mythique groupe à géométrie variable qui fut autant adulé que décrié au cours de leur carrière ?

Après le punk hardcore des deux premiers albums, puis le virage thrash (sous l'influence du guitarsite Rocky George) sur How Will I Laugh Tomorrow When I Can't Even Smile Today (1988) et Controlled by Hatred/Feel Like Shit...Déjà Vu (1989), puis le metal funk (sous l'influence du bassiste Rober Trujillo) de Lights...Camera...Revolution! (1990) et The Art of Rebellion (1992), avec en parallèle l'expérience fusion funk/metal d'Infectious Groove, et quelques années d'errance plus tard, on pouvait se demander dans quelle direction le groupe allait se réinventer.

13 est incontestablement un album de Suicidal Tendencies de la première à la dernière mesure qui invoque toutes les expériences passées de groupe, dans lequel on entend l'auto-fertilisation d'Infectious Groove, pour un résultat un poil plus funk, un poil moins thrash, mais toujours aussi efficace dans ce crossover qu'ils auront créé et popularisé. Si le mix est moins original qu'à l'époque, les musiciens de ST montrent qu'ils sont toujours capables de tout jouer et bien souvent mieux que le autres. C'est ce qui a toujours défini ST : que cela déplaise aux puristes d'un genre ou d'un autre, ces musiciens sont des monstres.
Lire la suite ›
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Rechercher des articles similaires par rubrique