undrgrnd Cliquez ici Litte Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

3,5 sur 5 étoiles
138
3,5 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:9,60 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

La quatrième de couverture résume bien les bases de cette histoire qui nous entraîne dès les premières lignes dans un monde et dans une atmosphère qui n'appartiennent qu'à Haruki Murakami. A cause du titre, on pense à Orwell et son livre d'anticipation 1984, mais ici l'action se déroule dans le passé. Dans deux dimensions exactement car on passe d'une époque: 1984 à une autre, 1Q84, qui est celle du questionnement. Mais je fais table rase de toute explication rationnelle pour simplement m'attacher aux protagonistes, amis d'enfance, qui suivent leur propre existence, Aomamé comme tueuse à gages et Tengo comme nègre pour une maison d'édition. Comme dans tous les livres de Murakami où le conte et le surnaturel ne sont jamais loin, en filigrane il est question d'amour, de mélancolie, de musique, d'Histoire, sans oublier le sexe, la violence et la religion, le tout saupoudré d'un suspense sans faille. Dévoré en 2 jours j'ai attaqué aussitôt le livre 2 afin de rester sur la vague du plaisir de lire un excellent auteur qui nous enchante. Il faudra ensuite attendre l'année prochaine pour lire la suite de cette saga nippone.
0Commentaire| 137 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 décembre 2013
Même s' il y a une - petite - poignée d'auteurs contemporains que je considère supérieurs à Murakami (Roth, Houellebecq, Ellis), je dois dire qu'aucun ne me procure autant de plaisir à la lecture... et ce premier volume de son ultra-fameux et ultra célébré "1Q84" m'aura même aspiré dans le genre de tourbillon heureux de lecture frénétique qu'on considère généralement réservé aux thrillers US les plus racoleurs. C'est qu'ici Murakami conjugue comme jamais auparavant élégance bouleversante du style, fiction passionnante (un double récit légèrement qui progresse de manière ludique comme un thriller, justement) autour de personnages fascinants, et - c'est le moins qu'on attende d'un GRAND écrivain - complexité et profondeur thématiques. Plus de 500 pages de plaisir exquis, de surprises raffinées, de jeux intellectuels un peu pervers, de sensualité et de sentiments d'une finesse magnifique (En lisant quelques critiques négatives sur ce livre, je me suis d'ailleurs rendu compte que ce qui indispose le plus les détracteurs de Murakami, c'est l'aisance qui semble presque exagérée avec laquelle il construit ses univers enchassés et ses personnages à la dérive...). On comprend en refermant ce premier volume, qui nous laisse pourtant en plan en pleine montée d'adrenaline, les raisons du succès populaire planétaire d'une oeuvre aussi magistrale.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Il aura fallu attendre deux ans pour que les deux premiers livres de la saga 1Q84 soient enfin publiés. C'est là un livre qui m'a longtemps intrigué, d'une part parce que j'apprécie grandement les romans de cet auteur et aussi parce que l'ouvrage d'Orwell auquel il fait référence reste mon roman préféré.

Je n'attendais cependant pas que Murakami n'en fasse une relecture abusive, chose à laquelle il s'est heureusement abstenue en préférant créer une année 84 où l'étrange survient cette fois-ci des détails par opposition. Le livre flirte bien sûre avec le fantastique sans que le roman ne soit étouffé par les éléments surnaturels qui surviennent. C'est une qualité fréquente dans l'oeuvre de Murakami et 1Q84 n'y fait pas défaut, mais ce nouveau roman manque d'équilibre, et là où ses plus grands romans jonglent parfaitement entre des passages mélancoliques retranscrit tout en légèreté et d'autres passages beaucoup plus dense et beaucoup plus sombre, 1Q84 peine à retranscrire ce rythme unique qui garantissait la qualité des récits.

Non pas que le livre soit mauvais, loin de là, mais il manque au roman une certaine force qui ne transperce le récit que dans ses 150 dernières pages (le livre en compte 500) et aussi une cohérence dans un récit qui se perd dans d'éternelles digressions. Certes, un tel procédé est récurrent chez l'auteur mais on assiste ici à quelque chose de tout à fait disproportionné alors qu'il n'est pas rare qu'un flash-back compose 70 à 80% d'un chapitre. En interview Murakami discutait de l'influence des séries sur cette oeuvre très feulletonante et déclarait sa passion pour Lost, une série qui semble avoir influencé son oeuvre au moins dans sa narration et dans sa façon de lier les protagonistes les uns aux autres, il n'empêche que Murakami n'est pas parvenu à rétablir cet équilibre entre flash-back et scènes du présent qui avait fait la qualité de la série.

Reste que les deux histoires de 1Q84 sont toutes les deux intrigantes. J'ai apprécié le traitement d'un personnage féminin différent, fragile et forte à la fois mais surtout libéré sur un plan sexuel. Quoiqu'il en dise son récit à quelque chose de féministe mais la question est traité de manière juste et intéressante. Le personnage masculin est plus commun dans son oeuvre mais l'intrigue est souvent mieux rythmé que celle de son homologue féminin et Eri, mystérieuse adolescente qui gravite autour de lui, est un personnage fascinant.

J'ai senti qu'il y avait donc beaucoup de potentiel dans cette histoire pourtant mal-équilibré et si la lecture n'a pas été désagréable et ne devrait pas l'être pour quiconque apprécie l'auteur j'ai lu 1Q84 avec un léger sentiment d'ennuie, un peu comme si j'avais eu l'étrange sensation de lire une longue introduction de 500 pages à un livre 2 qui, je l'espère, sera mieux construit, mieux raconté et mieux équilibré.
44 commentaires| 78 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 novembre 2011
je me faisais un plaisir de découvrir le nouveau Murakami , son monde décalé et son imagination débordante . On a du mal à imaginer que ce 1Q84 est ecrit par le même auteur que Kafka sur le rivage . Des répétitions à la chaine , une histoire bancale ; il reste un peu de poésie qui amène à lire les 2 tomes jusqu'à la fin mais il faut queque peu se forcer...
0Commentaire| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 novembre 2011
Quelle déception que ce 1° tome! J'ai tenté de le reprendre plusieurs fois, de me "forcer" (quelle horreur) mais j'ai fini par laisser tomber. Le style de Murakami n'est pas au rendez-vous, peut-être à cause de l'emploi de la 3° personne du singulier, dont il n'est pas coutumier. Je me suis moi aussi posé la question de la traduction mais je ne crois pas qu'on puisse rendre celle-ci responsable de cette infinie platitude. Nous sommes loin de la langue poétique et de l'atmosphère subtilement décalée de "Kafka sur le rivage", "La fin des temps" ou "La course au mouton sauvage". Une chose est certaine: j'aurais eu l'occasion de feuilleter le livre avant de l'acheter, il serait resté en rayon. Dommage :-)
0Commentaire| 18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 décembre 2011
Je viens de trouver, à Tokyo chez Kinokuniya (sans doute la plus grande librairie au monde) les versions en anglais (US et UK) de 1Q84, et en Hardback svp : les trois "tomes" du livre sont ici regroupés en un seul volume qui coûte environ 22 €. Honte donc à Belfond qui nous vend trois volumes pour chacun ce prix, et qui, fait plus grave encore, force les francophones à attendre le tome 3 jusqu'en 2012 !
Ce coup de gueule mis à part, j'ai beaucoup apprécié les tomes 1 er 2 et les destins croisés et romantiques de Aomame et Tengo. On retrouve tout ce qui fait le charme de Murakami Hakuri. Toutefois, vu certaines digressions un peu longuettes, je place 1Q84 un cran au-dessous des grands Murakami, tels Kafka sur le Rivage, la Fin des Temps, la Ballade de l'Impossible, les Amants du Spoutnik ou Au Sud de la Frontière, à l'Ouest du Soleil. Plutôt selon mon goût du niveau de la Course au Mouton sauvage, donc méritant 4 étoiles quand même.
0Commentaire| 50 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 août 2014
Premier tome d'une trilogie d'un auteur japonais célèbre, au point d'avoir été envisagé pour le nobel (j'aurais au moins appris quelque chose). La barre est haute.

Aomame, 29 ans, enseignante en arts martiaux, discrète, ascète et célibataire, exerce à ses heures perdues, pour le compte d'une charmante, riche et philanthrope vieille dame, le métier de tueur professionnel. Mais la morale est sauve car ses victimes (par ailleurs, très peu nombreuses) sont des monstres pervers ayant détruit la vie de leur femme. Sa vie, ses émois, ses désirs sexuels.
En parallèle nous suivons, Tengo, la trentaine, vieil ours un peu solitaire, professeur charismatique de math le jour et écrivain à ses heures perdues, qui se trouve embarqué par son éditeur, dans la réécriture d'un troublant premier roman d'un énigmatique jeune fille.

Non. Si l'on perçoit les fils qui sous-tendent ces deux histoires et les relient, ce n'est pas pour ce tome. Ils ne se rencontreront pas.
Classé science-fiction ? Oui très légèrement catégorie uchronie ou monde parallèle, bien qu'à mon sens, on verse plus dans le fantastique très très léger. On se doute que nos mystérieux Little People vont prendre de l'importance et qu'ils seront probablement la clé de cette histoire.
Je me suis demandé au début, devant le style, si c'était une catégorie jeunesse. Mais non, vu les nombreuses scènes explicitement sexuelles (assez émoustillantes d'ailleurs, mais sans aucune vulgarité), on vise un public adulte. Un style simple donc mais qui possède une indéniable poésie, très agréable à lire. Des digressions, longueurs et quelques redites (que l'on soupçonne très fortement d'être volontaires) nuisent un peu à la fluidité du texte, mais ce n'est pas rédhibitoire.

Une lente, très lente construction. Des personnages très bien dessinés, (et j'ai eu une nette préférence pour l'histoire de Aomame) heureusement d'ailleurs, car en matière d'histoire, il faut avouer qu'il ne se passe que peu de chose.
Un roman, lent, un brin cérébral où l'on a l'impression que l'écrit est plus important que ce qu'il raconte.
Est-ce un premier tome réussi ? En tout cas, il m'a donné envie de lire (ou tout du moins connaître - et il faut avouer que ce n'est pas la même chose -) la suite.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 août 2012
Ce roman est un best-seller au Japon et probablement en Europe aussi. J'ignore si tous les lecteurs ont aimé mais de nombreux blogueurs sont enthousiastes. Je ne partage hélas pas cet engouement. Après la moitié, j'ai passé de longs passages descriptifs, lassée d'abord par la cruauté et la crudité, par les métaphores à répétitions et les digressions ensuite.

Dans ce récit fantastique, Murakami nous tricote une histoire passant du rêve à la réalité, du merveilleux à l'horreur, nous contant en alternance l'histoire d'Aomané et celle de Tengo.

Ces êtres qui se rencontrent dans l'ultra moderne solitude pourraient avoir quelque chose d'émouvant. Mais le monde hyper violent de Murakami, sur fond de secte offrant à son gourou des fillettes en sacrifice sexuel, c'était trop pour moi. Le début est alléchant bien que cela démarre lentement et la scène de l'autoroute intéressante. Mais les répétitions sont légion, le style trop travaillé et les créatures fantastiques peu à mon goût. La tâche que mène Aonamé comme si elle était prédestinée, ne m'a pas convaincue non plus... et c'est loooong...

Le monde parallèle que se crée Aonamé, 1Q84, où brillent deux lunes et règnent d'étranges lutins, m'a laissée indifférente. Quant aux thèmes (solitude, violence faite aux femmes, soumission...) ils n'ont rien de neuf. Bref, je ne suis pas entrée dans cette histoire (cette introduction devrais-je dire). Peut-être ne l'ai-je pas comprise. Toujours est-il que je m'en tiendrai là. 1500 pages c'est beaucoup trop quand on n'accroche pas.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 janvier 2012
J'ai attendu avec une grande impatience la parution de cette trilogie et suis vraiment déçue, en tout cas par les deux premiers volumes. Je ne retrouve pas dans ce texte la magie, l'envoûtement des autres livres de Murakami.
Il comporte, entre autres, beaucoup trop d'explications (notamment celles du leader de la secte), qui sont en fait des tentatives d'explications se terminant en gros toujours par "mais de toute façon, on ne peut pas comprendre" - alors, comment se laisser tout simplement porter par l'étrangeté de l'atmosphère, chose que je faisais jusqu'ici avec délices dans les livres de cet auteur ?
Par ailleurs, et même s'il est toujours extrêmement délicat de juger d'un ouvrage traduit d'une langue à la structure si éloignée de la nôtre, l'édition française a été établie de manière honteusement négligée. Elle comporte un grand nombre d'erreurs typographiques qui gênent beaucoup la lecture (tirets d'incises de toutes les tailles, sauf la bonne, guillemets manquants ou à des places fantaisistes, point là où il faudrait deux points et inversement...), et de très nombreuses phrases ont des tournures approximatives (relatifs mal employés, du genre "où" à la place de "à laquelle", phrases hachées qui veulent peut-être rendre un certain style japonais mais tombent vraiment à plat, manque de rythme flagrant...). Un livre, cela se traduit, mais cela s'édite, aussi - cette étape semble avoir été négligée ici, ce qui est un scandale pour n'importe quel ouvrage de toute manière et pour un auteur de ce calibre en particulier. Dommage !
0Commentaire| 20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 mars 2012
Grand lecteur de roman d'anticipation, ce livre m'a été conseillé à de multiples reprises. « C'était LE LIVRE à lire absolument !!! ». Très franchement, j'ai été très déçu. Le début semble prometteur et commencer de façon originale, mais rapidement la lecture en devient très ennuyeuse. Toujours les mêmes rengaines de chaque protagoniste, une histoire qui n'en fini pas et se répète sans cesse, très peu d'avancement dans l'intrigue... Bref, on finit par lire une ligne sur deux, un paragraphe sur deux, une page sur deux..., et au final, on reste sur sa faim : le roman aurait tout aussi bien remplir quelques feuillets, cela aurait amplement suffit... Bon, à mon tour, j'arrête mon « Blabla », je le laisse volontiers à l'auteur !
11 commentaire| 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

9,60 €
9,60 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)