• Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats en France métropolitaine. Détails
Il ne reste plus que 13 exemplaires en stock - passez vite votre commande.
Vendu par MEDIA PRO et expédié par Amazon. Emballage cadeau disponible.
8 1/2 a été ajouté à votre Panier
Livraison à EUR 0,01 sur les livres et gratuite dès EUR 25 d'achats sur tout autre article Détails
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par pb ReCommerce FR
État: D'occasion: Bon
Commentaire: See item-Condition. Fulfillment by amazon
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 9,99
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : Amazon
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

8 1/2

4.4 étoiles sur 5 28 commentaires client

Vendu par MEDIA PRO et expédié par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
11 neufs à partir de EUR 8,35 5 d'occasion à partir de EUR 8,00
Logan
Cars 3
(Re)Découvrez la boutique Cars sur Amazon.fr.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • 8 1/2
  • +
  • La Dolce vita
  • +
  • Roma
Prix total: EUR 22,20
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : Marcello Mastroianni, Claudia Cardinale, Anouk Aimée, Sandra Milo, Rossella Falk
  • Réalisateurs : Federico Fellini
  • Format : Noir et blanc, Plein écran, Son HiFi, Mono, Cinémascope, PAL
  • Audio : Italien (Dolby Digital 2.0 Mono), Français (Dolby Digital 2.0 Mono)
  • Sous-titres : Français
  • Sous-titres pour sourds et malentendants : Français
  • Région : Région 2 (Ce DVD ne pourra probablement pas être visualisé en dehors de l'Europe. Plus d'informations sur les formats DVD/Blu-ray.).
  • Rapport de forme : 1.85:1
  • Nombre de disques : 2
  • Studio : Gaumont
  • Date de sortie du DVD : 15 octobre 2009
  • Durée : 132 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 4.4 étoiles sur 5 28 commentaires client
  • ASIN: B002JP9X8O
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 6.264 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?


Contenu additionnel

DVD 1 :
Présentation du film par Dominique Delouche (assistant de Fellini) (5')
Commentaire audio de Jean-Max Méjean
DVD 2 :
Documentaire : "8 1/2 en 6 mémos" (30')
Entretien thématique avec Fellini sur 8 1/2 (20')

Description du produit

Description du produit

Master original en haute définition

Synopsis

Guido est un cinéaste en panne d'idées. Il cherche, en vain, l'inspiration dans une cure thermale, dans ses souvenirs d'enfance, dans ses problèmes sentimentaux, dans ses rêves... Son épouse, sa maîtresse, ses amis, ses acteurs et producteurs viennent le visiter pour qu'enfin soit réalisé le grand film qu'il a annoncé.

Voir l'ensemble des Description du produit

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: DVD Achat vérifié
Mais il faut sans doute être un cinéphile averti pour s'en être agréablement distrait. Je m'y suis ennuyé faute d'en être.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD Achat vérifié
Après ses années comme scénariste/assistant et des premiers films souvent très réussis en tant que réalisateur venu du néo-réalisme, Fellini signe "La Dolce vita"en 1960 qui en fait LE réalisateur italien le plus coté à l'international : un film brillantissime qui conserve encore une trame narrative lisible. Avec son film suivant, ce "Huit et demi" si complexe sorti en 1963, il fait son "nouveau roman", casse les lois du récit linéaire et lâche la bride à sa fantaisie, à son inconscient. Déroutant, fascinant, tourmenté et torturé--il fait de l'ami Mastroianni son double, son "Snaporaz". Film largement autobiographique, onirique, nostalgique et mélancolique, il est servi par une direction artistique d'anthologie (décors, photo, lumière) et une musique géniale (Nino Rota). Les affres de la création, les crises d'angoisse, la confrontation entre le vrai et le faux, l'art et la vie, toute une fantasmagorie très personnelle qui mêle enfance, sexe et mort--celle des parents avant la sienne. Adultère, fantasmes de satrape, brouhaha des conversations, assaut des questions restées sans réponses : tout un chaos cosmopolite et linguistique, une confusion quasi babélienne ("asa nisi masa") où l'élément liquide revient comme en leitmotiv de la volupté : bain de l'enfance, thermes de la ville d'eaux avec les curistes comme emmitouflés dans des toges, domptage des femelles du harem à grand renfort de chambrière.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD Achat vérifié
Ambiance nostalgique, dans laquelle le cinéaste, erre sur les plateaux de tournage sans but précis. "Huit et demi" est un film sur la dépression d'un cinéaste las et fatigué, côtoyant des pingres, soucieux de leur popularité au sein du business. C'est un coup de gueule que lance Fellini, il clame son dégoût concernant les liens sociaux effectués dans l'industrie
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Blu-ray Achat vérifié
Il n'y a pas possibilité de voir le film en version original sans sous-titres français.
Cela est honteux et pas acceptable au niveau de DVD et BR.
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD Achat vérifié
Je tiens Fellini pour le plus grand des cinéastes et, dans son oeuvre foisonnante et toujours renouvelée, j'aime autant le néo-réalisme aux préoccupations morales de la trilogie la Strada-Il Bidone-les Nuits de Cabiria, que la re-création magnifiée de l'enfance qui culmine dans Roma et Amarcord et ces expériences totalement folles et sublimes que sont le Satyricon et Casanova. Comme la Dolce vita, Otto et mezzo est un film charnière : on y retrouve les angoisses morales de la première période et la folie onirique des oeuvres de la maturité. A ce titre, c'est une admirable synthèse et un bon point d'entrée pour les néophytes.
Mastroianni est un cinéaste en panne d'inspiration et déprimé. Il se rend dans une clinique pour se reposer et échapper à sa femme comme à sa maîtresse. Il vieillit. Il a des angoisses (admirable scène d'ouverture avec une crise de panique dans un embouteillage). Il ne sait plus quoi dire et comment le dire. Il commence à rêver, se souvient de son enfance, passe en revue les femmes de sa vie (séquence fameuse du harem avec la chevauchée des walkyries de Wagner), fantasme sur celles qui viendront. Et le film se fait sous nos yeux avec ces interrogations vieilles comme le monde (cette femme est-elle celle qu'il me faut ? pourquoi étais-je si heureux quand j'étais un enfant ? comment vais-je vieillir ? ma vie est vraiment celle qu'elle pourrait être ?), transformées par l'Artiste en un spectacle total, festival de couleurs, de sons, d'émotions.
Lire la suite ›
1 commentaire 26 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Kasis le 10 décembre 2009
Format: DVD
Je n'ai rien à ajouter aux quatre excellents commentaires précédents sinon ceci: depuis les années soixante, Huit et demi est le seul film que j'ai vu au moins dix fois, donc à des époques différentes de ma vie, et à chaque fois avec le même plaisir, la même émotion, la même intensité.
Remarque sur ce commentaire 13 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD
A l'heure où la "civilisation des loisirs" renvoie le cinéma à la niche, où la technologie s'amuse avec filtres à gogo et spécieux effets spéciaux, revient le chiffre magique qui peut conjurer ces maléfices : 8 1/2.
Au diable les parallèles entre La Divine Comédie et 8 1/2(Dante/Guido ; Virgile/Daumier ; Béatrice/Claudia, etc.), au diable les rapprochements avec le Tasse, Sterne, Joyce, Svevo, Gide, ou Proust, au diable les références du genre « catoblépas » ou « potamogétons », au diable les crétineries de Jean-Louis Bory. 8 1/2 est surtout « una bella confusione » : premier titre envisagé, pour dire la confusion mentale. Et il aura fallu du courage à Fellini pour s'en sortir ! Il n'est que de se souvenir de l'article de Moravia dans Le Nouveau Candide (du 6 au 13 juin 1963) : « Le film qui a empêché Fellini de se suicider ». Au plus fort de la tempête qui secouait sa boîte crânienne, réfugié piteusement dans les bas-fonds de l'impuissance, il captura et ordonna un reste de force pour interroger son art de cinéaste : « À quoi bon tenter d'y mettre de l'ordre ? Le véritable sens en tout ne consisterait-il pas à s'insérer, avec toute la vitalité dont on dispose, dans cette sorte de ballet fantastique en ne cherchant qu'à en devenir le rythme ? ».
Fellini avait eu l'idée de 8 1/2 bien avant de réaliser la Dolce Vita. L'histoire de la crise d'une société devait pourtant précéder celle d'une « âme en crise », ce qui paraît logique quand on sait les réticences ou les difficultés qu'il peut y avoir à parler de soi.
Lire la suite ›
4 commentaires 30 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Rechercher des articles similaires par rubrique