Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Prime, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).

  
D'occasion:
EUR 1,55
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par ZOverstocksFR
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Entièrement garanti. Expédié à partir du Royaume-Uni, veuillez noter que les délais de livraison peuvent atteindre 18 jours.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

808s & Heartbreak [Import anglais] Import

3.8 étoiles sur 5 10 commentaires client

Voir les 4 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Écoutez maintenant avec Amazon Music
808s & Heartbreak (Softpak) Amazon Music Unlimited
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
CD, Import, 24 novembre 2008
EUR 18,17 EUR 1,55
Voir les offres de ces vendeurs.
2 neufs à partir de EUR 18,17 7 d'occasion à partir de EUR 1,55
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Kanye West



Détails sur le produit

  • CD (24 novembre 2008)
  • Date de sortie d'origine: 1 décembre 2008
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: Mis
  • ASIN : B001IA46CO
  • Autres éditions : CD |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 3.8 étoiles sur 5 10 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 67.389 en CD & Vinyles (Voir les 100 premiers en CD & Vinyles)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

Description du produit

Description du produit

1 x CD Album, Enhanced
Europe 2008

1 - Say You Will (6:17)
2 - Welcome To Heartbreak (4:23)
3 - Heartless (3:31)
4 - Amazing (3:58)
5 - Love Lockdown (4:30)
6 - Paranoid (4:37)
7 - RoboCop (4:34)
8 - Street Lights (3:09)
9 - Bad News (3:58)
10 - See You In My Nightmares (4:18)
11 - Coldest Winter (2:45)
Hidden Track
12 - Pinocchio Story (Live From Singapore) (6:01)

Critique

Pour son quatrième album, le producteur rappeur qui a illuminé la récente histoire du rap américain prend tout le monde à contre-pied. Après s’être fait le champion du rap efficace, créatif et rentre dedans, il propose ici un album pop, principalement chanté, et sous totale influence sentimentale.

Entre sa séparation d’avec sa fiancée, la styliste Alexis Phifer, et la mort brutale de sa mère, d’un accident lors d’une opération de chirurgie esthétique, Kanye West, l’arrogant, le matamore, a durement appris de la vie. Nouvellement fasciné par l’Auto-Tune, cette version moderne du vocoder, abondamment utilisé avec succès par T-Pain, il se sert du gadget tout au long d’un disque où finalement, le rap a peu de place. Et s’il est entré comme les dernières fois directement à la première place des charts américains, il en a rapidement été délogé, tant le produit surprend.

Avec une production plutôt minimale, très électronique, et cette constance à chanter plutôt que rapper, le rappeur adulé par les uns, haï par les autres, fait néanmoins avancer d’un grand pas son art vers autre chose. La pop star élégante a décidé de nier le pouvoir commercial du rap du moment, son obsession de la danse, ses gimmicks accrocheurs, son gros son vulgaire, pour se concentrer sur des mélodies. Mais l’homme a un talent phénoménal, et quand il s’attaque au genre pop électronique, il livre une collection de chansons abouties, addictives et séduisantes.

À commencer par le surprenant « Love Lockdown », premier single en forme d’expérimentation rythmique dépouillée enluminant une mélodie intime. Peu de featurings sont au programme : Lil Wayne se glisse sur « See You In My Nightmares », aux vocaux totalement déformés par l’Auto-Tune, Young Jeezy contribue d’une brève apparition sur « Amazing ». Kid Cudi, inconnu mais signé par West, apporte sa présence sur un titre, et Mr Hudson sur un autre. Les violons font un contrepoint récurent aux bleeps, et le son plastico-tribal de la boîte à rythme Roland TR-808, introduite en 1980, et qui donne son titre à l’album. On pourra se gausser de l’entreprise, et déplorer que cet inventeur se contente ici de récupérer une mode qui commence déjà à lasser (T-Pain ayant posé ses refrains vocodés sur 80% des hits raps de 2007/2008). On rira éventuellement du morceau caché (gravé à la demande de Beyoncé), sorte de pleurnicherie intitulée « Pinocchio Story », une sorte de freestyle enregistré live à Singapour). Mais Kanye West a un savoir-faire qui lui autorise ce genre de déviance temporaire (un nouvel album est annoncé pour juin 2009), comme un Neil Young en pleine Trans. 808’s & Heartbreak est un disque qui interroge et surprend. Voire dérange. C’est une qualité intrinsèque, en ces temps de formatage rigide.



Jean-Eric Perrin - Copyright 2018 Music Story


Commentaires client

Meilleurs commentaires des clients

MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS
12 décembre 2008
Format: CD
27 novembre 2008
Format: CD
8 personnes ont trouvé cela utile
|Commentaire|Signaler un abus
27 novembre 2008
Format: CD
Une personne a trouvé cela utile
|Commentaire|Signaler un abus
27 novembre 2008
Format: CD
Une personne a trouvé cela utile
|Commentaire|Signaler un abus
27 novembre 2008
Format: CD
4 personnes ont trouvé cela utile
|Commentaire|Signaler un abus
1000 PREMIERS REDACTEURS D'AVIS
27 novembre 2008
Format: CD
4 personnes ont trouvé cela utile
|Commentaire|Signaler un abus
7 septembre 2009
Format: CD
2 février 2009
Format: CD

Vous voulez voir plus de commentaires sur cet article ?

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?