Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Abraham le Poivrot : (Loin de Tolède) Poche – 18 octobre 2007

Découvrez en premier les 10 livres les plus attendus du moment, que nous avons sélectionnés spécialement pour vous !

5.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 4,59
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 17,00

nouveautés livres nouveautés livres


Boutique 10/18
Retrouvez tous les titres dans notre boutique dédiée
click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iPhone, iPad, Android ou Windows Phone ou découvrez la nouvelle application Amazon pour Tablette Android !

  • Rentrée scolaire et universitaire : Livres, agendas, fournitures, sacs à dos, ordinateurs, ameublement …Profitez-en !

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .

  • Découvrez notre boutique 10/18 sur Amazon.fr !


Description du produit

Extrait

Extrait du prologue :

QUELQUES PRÉCISIONS HISTORIQUES PRÉALABLES SUR LES RACINES DE MA GRAND-MÈRE MAZAL, LES PARTICULARITÉS DE MON GRAND-PÈRE ABRAHAM LE POIVROT ET, ENTRE AUTRES CHOSES, LES HABITANTS DU QUARTIER DU CIMETIÈRE DU MILIEU.

Je couperais volontiers court aux banalités et aux vérités universellement éprouvées, mais le fait est que l'arbre naît de ses racines et que son existence dépend étroitement de celles-ci. Certains arbres sont du bois dont on ne peut faire que des battoirs ou des gourdins, d'autres servent à la fabrication d'objets aussi utiles que des baquets, des balançoires pour les enfants ou des trépieds, d'autres encore donnent des pipeaux ou même des violons. Il en va ainsi, dans une certaine mesure, non seulement des arbres mais aussi des hommes. Il vaut donc la peine de méditer ce dicton qui veut que «le fruit ne tombe jamais loin de l'arbre».
Pour ce qui concerne ma grand-mère Mazal, je la comparerais à un arbre pourvu de fortes racines profondément enfouies dont on ne tire que des choses utiles, tandis que de l'arbre de mon grand-père, plus connu sous le nom d'Abraham le Poivrot, on n'obtiendrait rien d'autre qu'un tonneau destiné à conserver du bon et vieux vin. Ainsi donc, les racines.

La grand-mère de ma grand-mère Mazal avait bien entendu elle-même une grand-mère. Celle-ci, de son côté, en avait également une, et ainsi de suite. Cette loi génétique engendra une ronde de grands-mères, main dans la main à travers les siècles, qui commence à Tolède, sur les rives du Tage, et tra­verse toute l'Europe jusqu'à Plovdiv, sur les berges de la Maritza. Mes grands-mères furent tout d'abord de jeunes et jolies Juives. Mais sans qu'elles en prissent conscience, à mesure que faisait irruption une bruyante foule de petits-fils et arrière-petits-fils aux pieds nus, elles finirent bel et bien par devenir de vieilles Juives.

La kyrielle de mes grands-mères débute avec une jeune femme aux cheveux bouclés et noirs comme jais, aux yeux pleins de larmes, sombres et profonds comme le premier sommeil. Elle s'accrochait des deux mains au lourd heurtoir des portes de la Juderia, le quartier juif fortifié. Animée d'une silencieuse obstination, elle refusait de le lâcher. Mais il lui fera en définitive lâcher prise, et comment ! son propre père, le vieux forgeron Yohanan ben David al-Maleh, de la lignée des Ibn Daud, célèbres fabricants de bougeoirs, balcons et fenêtres à claire-voie au temps du califat. Et ce respectable et respecté Yohanan, membre du conseil des Anciens, finira par jucher sa fille sur un âne, en usant de quelque contrainte, il nous faut bien le reconnaître, non dénuée cependant d'une certaine tendresse paternelle. Bien que les chroniques ne mentionnent pas le nom de l'animal, prenons cependant le temps de préciser qu'il lui sera donné de perpétuer la race des ânes andalous à l'autre bout du monde.
Ceci se passait, ainsi que vous vous en souvenez, vers la fin du mois de juin 1492, lorsque leurs très catholiques majestés Ferdinand II et Isabelle Ire édictèrent que tous les Juifs qui refusaient d'embrasser la foi chrétienne devaient sans délai abandonner leurs terres et partir au diable ou en tout autre lieu à leur convenance. Si on ajoute qu'à ce moment décisif, le mentor spirituel du royal couple, le grand Inquisiteur et pieux dominicain Thomas de Torquemada, avait déjà envoyé sur le bûcher huit mille personnes - juives pour la plupart - sans compter les sorcières, les hérétiques, les suppôts de Satan et les sectateurs de Mahomet, on comprendra sans peine que le père de cette lointaine grand-mère, à savoir le respectable et respecté Yohanan, ait jugé préférable de prendre ses cliques et ses claques puis de quitter les terres bénies des dieux de ses ancêtres, en compagnie de sa progéniture et de sa domesticité, pour se jeter sur les chemins d'un avenir incertain.

Biographie de l'auteur

Angel Wagenstein est né en 1922 dans une famille juive de Plovdiv (Bulgarie) et a passé son enfance en exil à Paris. Il retourne dans son pays à la faveur d'une amnistie mais, durant la guerre, des actes de sabotage lui valent d'être interné dans un camp de travail d'où il s'évade pour rejoindre les rangs des partisans. Dénoncé, arrêté, torturé et condamné à mort en 1944, il ne doit son salut qu'à l'arrivée de l'Armée rouge. A la fin de la guerre, il entreprend des études cinématographiques à Moscou et entame une brillante carrière de scénariste et de réalisateur. Il a notamment été récompensé en 1959 par le Prix Spécial du Jury à Cannes pour Etoiles. Angel Wagenstein vit aujourd'hui à Sofia et se consacre désormais à l'écriture. Le Pentateuque ou les cinq livres d'Isaac est le premier volume d'un triptyque qui se poursuit avec Abraham le Poivrot (prix Alberto Benveniste 2003 et prix des Mots d'or de la traduction en 2004) et Adieu Shanghai (prix Jean Monnet de littérature européenne 2004).

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Partagez votre opinion avec les autres clients
Voir les 1 commentaires client

Meilleurs commentaires des clients

le 10 juillet 2011
Format: Poche|Achat vérifié
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Vous souhaitez découvrir plus de produits ? Consultez cets pages pour voir plus : dc collectibles, action figure

Rechercher des articles similaires par rubrique

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?