• Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Il ne reste plus que 10 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Aladdin Sane a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Comme neuf | Détails
Vendu par marvelio-france
État: D'occasion: Comme neuf
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Aladdin Sane

4.5 étoiles sur 5 32 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
14 neufs à partir de EUR 12,33 4 d'occasion à partir de EUR 12,25
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste David Bowie


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Aladdin Sane
  • +
  • Hunky Dory
  • +
  • The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars
Prix total: EUR 35,99
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (10 avril 2013)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Parlophone
  • ASIN : B00BFPX1B4
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.5 étoiles sur 5 32 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 46.295 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Watch that man (2013 - remaster)
  2. Aladdin sane (2013 - remaster)
  3. Drive in saturday (2013 - remaster)
  4. Panic in detroit (2013 - remaster)
  5. Cracked actor (2013 - remaster)
  6. Time (2013 - remaster)
  7. The prettiest star (2013 - remaster)
  8. Let's spend the night together (2013 - remaster)
  9. The jean génie (2013 - remaster)
  10. Lady grinning soul (2013 - remaster)

Descriptions du produit

Descriptions du produit

CD .. -40Th Ann.-

Critique

Dans Aladdin Sane,  David Bowie relate « les aventures de Ziggy aux Etats-Unis » et le choc culturel immense qu’il ressentit durant sa tournée américaine spécialement à Detroit dont la violence lui évoqua l’ambiance délétère du film Orange mécanique. La coupe en brosse de couleur orange et l’éclair bicolore découpant le visage de Bowie posera la pochette en canon indépassable de l’esthétique du mouvement « glam ». La physionomie androgyne de Bowie provoque fascination, peur ou adulation. Les Spiders from Mars furent renforcé par Mike Garson pianiste d’avant garde jazz et Ken Fordham au saxo. Des chœurs féminins fusent sur « Watch That Man »,  morceau qui ouvre l’album. Ken Scott est reconduit à la production. Pour enrichir le son, des claviers, des mellotrons et un synthétiseur Moog furent joints au piano. « Watch That Man » s’ouvre sur un riff cinglant contant une soirée où tout dégénère. C’est une chanson sur la drogue car « the man » serait le dealer et le narrateur la proie convoitée. La puissance du morceau est due au mixage : le chant de David Bowie est relégué à l’arrière-plan pour que la musique claque. « Aladdin Sane » qui donne le titre à l’album, est la révélation d’un nouveau personnage « A lad insane » « un gars un peu frappé ». Le solo de piano halluciné de Mike Garson, concasse plusieurs thèmes allait du « cocktail jazz » à la musique atonale. Le jeu de guitare de Mick Ronson, par sa progression subtile, maintient l’aspect rock à merveille faisant d’ « Aladdin Sane » un classique rejoué dans ses concerts. Le thème de« Drive In Saturday », évoque une campagne dévastée après une catastrophe nucléaire qui a altéré les esprits et fonctions reproductrices des humains transformés en mutants. Un couple se rend à un « Drive in » voir des films pornographiques pour se remémorer comment on faisait l’amour dans les années 70». Les délicieux chœurs doo-wop mariés au refrain « glam rock » en font l’un des sommets du disque. « Panic In Detroit » fut écrit après le récit d’Iggy Pop des émeutes des années 60 qui s’y déroulèrent, David Bowie décrit un climat d’insurrection épargnant quelques survivants. C’est l’un des rock les plus durs du disque magnifiquement porté par un riff tranchant de Mick Ronson. « Cracked Actor » est l’histoire décadente d’un vieil acteur sur le déclin qui veut faire l’amour à une jeune groupie. Elle lui propose de la drogue mais la star refuse se déclarant  le plus clean de tous. Pour salir le morceau, Ken Scott fit passer le son de l’harmonica à travers un ampli trop fort.« Time », un des sommets de Bowie est une innovation majeure dans sa musique. L’audace est d’avoir accentué l’aspect cabaret en ajoutant (génial Mike Garson) une mélodie réminiscence de Kurt Weil, et en incorporant dans le jeu de guitare de Mick Ronson des fragments de la 9ème symphonie de Beethoven.

Dans la tonitruante reprise de « Let’s Spend The Night Together », le piano bastringue de Mike Garson se la joue Jerry Lee Lewis tandis que Mick Ronson re-dope le riff stonien avec conviction. Pour que la version décape encore plus, David Bowie rajoute des synthés intergalactiques à la Parliament. Hommage à Iggy Pop « The Jean Genie », un des plus gros hits du chanteur ( n° 2 en Angleterre) est sous influence « Rolling Stones » marqué par un riff obsédant de Mick Ronson David Bowie avoua qu’il voulait reproduire le son « blues crasseux » du premier album du groupe. La délicate ballade « Lady For Another Grinning Soul » termine l’album  écrite à propos de Claudia Lennear, chanteuse américaine qui travailla pour Ike et Tina Turner. Une merveilleuse mélodie, un solo de guitare flamenco et le piano magistral de Mike Garson en font un des classiques de David Bowie. Une jeune femme très séduisante  ensorcelle le narrateur mais le piège de la séduction cache un fond noir : «Elle sera à l’origine de ta fin ».

Aladdin Sane  album percutant est préféré à Ziggy Stardust par Bowie qui le trouve plus aux faits de l’évolution du rock’n’roll. - Copyright 2016 Music Story


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.5 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par zybine, amateur éclairé TOP 100 COMMENTATEURS le 22 novembre 2000
Format: CD
Dernier fruit de la collaboration avec Mick Ronson, Aladdin Sane est, comme Diamond Dogs, un album de transition entre le glam-rock de Ziggy Stardust et le tournant soul de Young Americans et Station to Station. Album d'une simplicité et d'une invention constantes, Aladdin Sane lorgne vers le rock dur (Cracked Actor), fait un détour par la pop black des 60es (Drive-In Saturday), part vers Kurt Weil et la musique de cabaret (Time), revient vers des ballades psychédéliques (lady grinning soul) et parfois se permet des effets jamais entendus auparavant (Aladdin Sane). Relecture esthète, décalée et expérimentale des formes de musique populaire, comme toujours chez Bowie, cet album est un bonheur constant et toujours renouvelé.
Remarque sur ce commentaire 12 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par jepiro MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 15 avril 2013
Format: CD
Dernier album original avec les Spiders From Mars (Pinups étant un album de reprises) Aladdin Sane est de loin mon enregistrement préféré, ici point de fioritures, que du rock qui vous frappe comme un uppercut (à l’exception de "Lady Grinning Soul" dont je me demande ce que ce morceau vient faire là tellement il dénote avec le reste de ce brulot)
J'ai les éditions Ryko, 30ème anniversaire et japonaise, mais cette nouvelle édition des surclasse toutes car la son est PARFAIT comme pour le Ziggy Stardust de l'an dernier, clarté du son limpide, équilibre parfait des cymbales à la grosse caisse et comme pour ce dernier on retrouve la chaleur d'un vinyle pour un enregistrement analogique et chaque détail est tout à fait audible, écoute faite au casque
Dans cet enregistrement Rono s'en donne à cœur joie il est partout à la fois à gauche à droite et au centre, la guitare est doublée/triplée tout l'album sans compter ses solos en plus, avec des riffs dont lui seul à le secret, le piano que Mike Carson fait des merveilles notamment dans "Aladdin Sane" ou encore "Time" dans "Drive in Saturday" on distingue parfaitement les mains qui tapent pour donner la mesure, dans "Panic In Detroit" les percussions, dans "Cracked Actor" l'harmonica, dans "Time" David qui reprend son souffle, même pour "Let's Spend The Night Together" DB a réussit le tour de force de nous faire oublier le morceau original, tous ces détails qui étaient moins perceptibles sur les éditions précédentes et toujours ces guitares...
Lire la suite ›
1 commentaire 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Pour fêter dignement les 30 ans de cet album référence dans la carrière du caméléon David, voci une édition luxe remasterisée avec pochette cartonnée et livret intérieur, truffé de photos inédites, de commentaires avisés des musiciens de l'album ; une mine d'informations pour les fans. Le premier CD contient tout les titres de la galette originale et c'est là que l'on redécouvre toute la puissance créatrice de BOWIE : "Time" et sa mélodie mélancolique, "Panic in Detroit" et sa rythmique funky très avant-gardiste pour l'époque (72-73), "Jean Genie" et son riff entêtant, "Let's spend the night together", reprise speedée et déjantée du morceau des Stones, "Aladin Sane" et son hallucinant solo de piano par Mike Garson. Le dit Garson qui tout au long de cet album met son empreinte si particulière sur la plupart des titres, si différents de l'album précédent. Le second CD comporte principalement des morceaux lives à la qualité sonore inégale, mais qui reste un témoignage unique de cette époque glitter. C'est bientôt la fin de Ziggy et cette galette en est le testament émouvant. A posséder pour tous les aficionados et les amoureux de la belle mélodie, en général.
1 commentaire 15 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
En pleine période de glam-rock, BOWIE et son acolyte RONSON, produisent cette galette sauvage avec quelques brûlots tels que la sulfureuse reprise de stones ("let's spend the night together"), les heavys "CRACKED ACTOR" ou "PANIC IN DETROIT", le superbe et mélancolique "TIME" ou bien encore le punky "JEAN GENIE". De la pêche, du telent, de la musicalité, une belle pochette ; toute l'ambiguité du caméléon est présente, après ZIGGY, avant DIAMOND DOGS et bien d'autres encore...
Remarque sur ce commentaire 14 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
On se réjouit quand apparait une édition "remastérisée" d'un CD phare de David Bowie à l'occasion du quarantième anniversaire de la sortie de l'album : ici il faut se rendre à l'évidence, le travail à été bâclé . D'abord le contenant : ces satanées pochettes pochettes cartonnées font regretter les boîtiers "jewel-box" des débuts du CD. Ici, pas de brochure de quelques pages relatant l'historique de l'album , les conditions de sa remastérisation, ou même les textes des morceaux imprimés de façon lisible ce qui est loin d'être le cas sur le cartonnage de la présente publication (prévoir une très bonne loupe pour déchiffrer les paroles)...Très cheap !
Ensuite , la remastérisation elle-même ; j'ai trouvé le son agressif , dur, même si l'on doit concéder un surcroît de définition par rapport aux premières ré-éditions CD dont le son était comparativement plutôt brumeux, mais je ne pense pas que c'était là le son entendu aux Studios Trident lors de l'écoute des masters en 1973... Le piano, la guitare dans " Lady Grinning Soul" par exemple sonnent d'une façon très métallique peu naturelle... J'ai pourtant fait l'écoute sur du matériel plutôt doux : ampli à lampes, enceintes B&W série 800, lecteur Nagra.
En fin de compte, on est bien déçu par ce travail...
2 commentaires 10 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?