undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles
58
4,2 sur 5 étoiles
Prix:16,95 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 31 juillet 2009
Tout d'abord, je tiens à saluer l'effort de Déclic Images pour proposer un coffret véritablement luxueux à un prix abordable. Le design est vraiment très séduisant.

Concernant les animés eux-mêmes, le coffret contient le film L'Arcadia de ma Jeunesse et la série qui en est dérivée, connue chez nous sous le nom d'Albator 84.

L'Arcadia de ma Jeunesse:

A l'aube du 31ème siècle, la Terre a perdu la grande guerre qui l'opposait aux humanoïdes. Désormais occupée par l'envahisseur, la population vit dans la misère et la famine.
Le jeune capitaine Albator, un héros de la guerre, n'est plus que l'ombre de lui-même. A bord de son vaisseau, le Deathshadow, transportant des réfugiés, il est démis de ses fonctions et fait l'objet d'une enquête par les forces d'occupation (Albator étant l'amant de La Rose, la voix de la résistance, d'évidents soupçons pèsent à son égard).
C'est dans ce climat qu'il rencontre Tochiro, un inventeur de génie, et Emeraldas, une commerçante aux activités illégales. Tous trois sont habités par le même désir de s'envoler vers la mer d'étoiles pour échapper à l'occupation.
Désormais aux commandes du vaisseau révolutionnaire de Tochiro, l'Arcadia, hissant le pavillon de la liberté, la légende du pirate de l'espace est née.

Ce film traite donc des origines d'Albator et de son amitié avec Tochiro (il serait toutefois incorrect de le considérer, ainsi que la série, comme une préquelle à Albator 78, de nombreux événements et les origines de plusieurs personnages étant présentés différemment entre les deux séries). Le film est hanté par un parallèle évident avec la seconde guerre mondiale et l'occupation de la France, parallèle renforcé par des flash-back montrant les ancêtres d'Albator et de Tochiro à cette époque (ce qui renforce le thème de la destinée). Ce film est au final assez adulte et avec une vraie profondeur émotionnelle.

La série:

Désormais bannis de la Terre, Albator et Tochiro, ainsi qu'Emeraldas, naviguent dans la mer d'étoiles à la recherche d'Arcadia, la planète utopique où les gens vivront libres, la terre promise.
De nombreux membres d'équipages, armés des mêmes convictions, les rejoignent dans leur quête, le jeune Tadashi Monono et Kei Yuki entre autres.
Toutefois, l'occupation humanoïde s'est étendue à une bonne partie de l'univers et ces derniers ne semblent pas prêts à laisser cette révolte impunie. Ils requièrent l'assistance d'un scientifique de génie, le Dr Zone, qui garde une vieille rancune à l'égard d'Albator et qui s'imposera comme son rival.

Au risque de surprendre, à un film assez mature succède une série davantage orientée vers un public familial. Que ce soit au niveau des intrigues ou de certains personnages enfantins (Tadashi Monono, Rebby), tout est fait pour atténuer la noirceur de l'univers du capitaine (qui, lui-même, est bien moins sombre que dans ses autres incarnations), sans pour autant que cela nuise à la qualité même de la série.

Le vrai problème que je trouve à cette série est son rythme. Alors qu'au début, de nombreux épisodes ne font guère avancer l'intrigue, la dernière ligne droite de la série est en revanche expéditive au possible (au point que la bataille finale dure une quinzaine de minutes au lieu de plusieurs épisodes, contrairement à la série de 1978). Cela est certainement dû au fait que la série, prévue à l'origine pour durer une quarantaine d'épisodes, fut réduite de moitié, les audiences ne suivant pas face à une concurrence agressive.

Toutefois, cela n'empêche pas la série d'assurer un très bon niveau, menée tambour battant par des personnages forts et charismatiques à souhait (Albator, Emeraldas, Tochiro, même le Dr Zone).

La réalisation est vraiment très soignée, en avance sur son temps. Pour une série de 1982, le résultat force l'admiration.
Quant à l'accompagnement musical, il est tout simplement majestueux.

Parlons à présent de la présente édition. Le film et les 22 épisodes sont réunis en 6 DVD. Nous avons le choix de les voir en VOst ou en VF.
Inutile de faire tout un discours sur la VO, qui est plus que jamais impériale, si ce n'est de souligner l'excellente qualité des sous-titres.
Là où je m'attarderais davantage, c'est sur la VF et c'est justement là que le mât blesse davantage. En fait, j'irais même jusqu'à dire que tout est fait pour encourager le choix de la VOst.
Les épisodes sont montrés sous le format japonais, à savoir sans aucune censure et avec les résumés, titres d'épisodes, eye-catchs et teasers de prochain épisode. Problème: ni les résumés, ni les teasers ne sont doublés dans la VF. En fait, ils sont même carrément muets avec uniquement l'accompagnement sonore (comprenez par là qu'ils ne passent même pas en VOst).
La qualité médiocre du doublage (bien que de nombreux comédiens du très bon doublage d'Albator 78 reviennent) contribue à décourager le choix de la VF, d'autant que la VF va jusqu'à se permettre de modifier complètement le sens de certains passages en improvisant des monologues ou des dialogues qui n'ont rien à voir, de près ou de loin, avec une quelconque traduction de la VO (et cela dès la scène d'ouverture du film L'Arcadia de ma Jeunesse, comme quoi ils n'ont vraiment aucun scrupule. lol !).
A noter que l'excellent Richard Darbois laisse sa place au regretté François Leccia dans le rôle d'Albator (Darbois reprendra ensuite le rôle dans Harlock Saga et Captain Herlock: The Endless Odyssey - Outside Legend).
Les passages censurés à l'époque passent en VOst. A noter que ces sous-titres font l'effort de coller aux changements de la VF, ce qui n'est bien sûr pas le cas des vrais sous-titres de la VO.
Le choix de la langue détermine aussi le thème des génériques de début et de fin. La VO préserve ses (excellents) thèmes, tandis que la VF met à leur place le thème d'époque "Le Retour d'Albator".

La VF accumule donc de nombreux couacs, mais un défaut gênant apparait également dans le DVD du film: sélectionner la version française dans le menu des langues déclenche également les sous-titres liés à la VO. Pour passer outre ce problème, il faut lancer le film directement, sans passer par le menu des langues.

Mais tous ces couacs ne concernent que la VF, la lecture en VOst ne posant, quant à elle, aucun problème.

Pour compléter ce coffret, on trouve également un livret apportant de nombreuses informations sur le film et la série, sur l'auteur Leiji Matsumoto (avec filmographie de ses oeuvres animées), sur son univers et sa théorie de la boucle du temps, ainsi que les synopsis des 22 épisodes de la série.

Petite déception toutefois au niveau du coffret: à part le livret, aucun bonus.

Au final, un excellent coffret que je ne peux que conseiller à tous les fans d'Albator, de la série et de l'univers de Matsumoto, le tout pour un prix abordable (30 euros. Quand on voit certains coffrets collector de séries d'environ 13 épisodes à 75 euros, c'est une bonne affaire).

DVD 1:

Film "L'Arcadia de ma Jeunesse" (2h10)

DVD 2:

1) Le grand départ
2) La femme capitaine
3) La petite fille
4) La plume est plus forte que l'épée
5) Le bateau fantôme

DVD 3:

6) L'oasis de l'espace
7) La vengeance
8) La planète de fer
9) Sabotage
10) Il neige dans l'espace

DVD 4:

11) L'invasion
12) Le grand défi
13) La déesse dorée
14) La boule de feu

DVD 5:

15) La mer de la mort
16) Les chats ont des oreilles
17) Le vaisseau ne répond plus
18) Au secours d'Emeraldas

DVD 6:

19) Le mystère de l'ordinateur
20) Le mal de l'espace
21) L'ordinateur
22) La déesse de la paix
22 commentaires| 106 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 juin 2011
La meilleure version à ce jour mais il subsiste des détails qui fâchent.
Le plus important est, comme dans le commentaire de Thierry, des sous-titres présents même lorsque la piste sonore choisie est française.
Il s'agit donc certainement d'un problème commun à tous les dvd de ce pack et pas seulement à quelques exemplaires.
Amateur de vo, je ne m'en suis pas rendu compte à temps pour tenter un retour mais pensez y si vous avec des enfants à qui vous voulez le passer. Les sous-titres gâchent la belle réalisation de la série.

Lors de mon premier achat, j'ai également eu le désagrément d'avoir 2 disques n°3 alors qu'un autre manquait. Heureusement qu'Amazon a un service de retour efficace.
Si vous achetez ce collector pour un cadeau, pensez donc à vérifier les dvd dans les limites légales de retour.
22 commentaires| 18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 décembre 2013
Qualité des dvd bonne mais impossibilité d'enlever les sous-titres !
Même problème que certains, sous-titres qui passent en japonais.
Déception pour la personne qui a reçu les dvd en cadeau de NOEL et pas envie de retrouver les mêmes soucis, donc on va renvoyer ces dvd !
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 août 2015
Un film très riche dans l'univers d'Albator (Herlock) et surtout très beau et très triste, sublimée par une musique originale ainsi que certains morceaux de musique classiques. A voir absolument dans les 2 versions car les dialogues français sont du niveau de 78, et même si les voix frenchies colle bien aux personnages les textes n'ont rien a voir avec la VO. Personnellement un petit défaut du dvd me permet d'avoir les sous titres tout en regardant la VF ce qui n'est pas disponible dans le menue, menue dont les bonus sont absents mais qui sont compensé par un livret très détaillé sur l'auteur et l'équipe technique (Rintaro au Storyboard), ainsi que les problèmes de succès de la série au japon ce qui causa la fin du Mastumoto-Boom et a cause de "Lamu", diffusé a la même heure ! Sans parlé des divers évènements qu'on aurait pus avoir droit si la série avait marché dans son pays d'origine comme l'apparition de Maetel (pourtant signalé au début du 1er épisode), le fait que le Dtr qui accompagne Revy soit le fameux Dtr Ban de Galaxy Express 999 (père de Maetel), le rapport entre les Iluminidas (Humanoïdes) et les Sylvidres. Et encore sans parler du manque de charisme du méchant, le Professeur Zon (comparer a la reine Sylvidra !), de l'absence un peu excessive d'Emeraldas (pourtant le X de SSX ?!) et de la fin avec la déesse dorée envoyé comme une lettre a la poste. Une série un peu incomplète malgré son niveau d'animation comparer a celle de 78, qui était un peu trop riche en évènements et rebondissements, qui des fois ne servait pas a rien, et pour finir un Albator un peu trop gentille a mon goût malgré un look plus dark et moins pantalon jeans. Par contre plus de la moitié de la série est excellente, voire passionnante comme l'apparition de Kei Yuki dans l'équipage et qui se conforme a l'épisode lui étant consacré dans 78. Un coffret a posséder absolument pour tous les fans du corsaire le plus connue de l'univers.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 décembre 2013
Bonjour , donc y a une anomalie dans le premier épisode , au milieu, la version de langage change et les sous titres ne sont plus les mêmes . Sinon beau coffret , livraison très rapide .
11 commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 août 2014
Albator 84 montre les mêmes principes de justice qu'Albator 78 avec une histoire différente mais ces principes, on devrait les voir plus souvent dans notre monde. Que l'on ait 10 ans ou 40 ans comme moi, on ne s'en lasse pas. C'était à mon époque l'un des dessins animés qui prônaient l'égalité et la justice, ce que l'on ne voit plus dans ceux d'aujourd'hui car ils abêtissent le cerveau de nos enfants.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Alors que sort le dvd du film, mes enfants ont voulu visionner cette série dite Albator 84.
Celle ci se passe avant Albator 78.
Jolies retrouvailles avec le héros de mon enfance.
Jolis moments partagé avec mes enfants.
J'ai quand même un soucis de sous titrage sur les 2 premiers disques : je n arrive pas à le désactiver.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 septembre 2013
Belle édition DVD. Livret plutôt complet. Image et sons parfaits. En VO et VF.
Les fans d'Albator ne seront pas déçus.
Et contrairement à certains clients, je n'ai pas eu de souci avec ce coffret: tous les disques étaient là.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 avril 2015
Gros changement pour cette série qui demeure pourtant agréable à regarder. Il est assez difficile de remettre cette oeuvre dans la chronologie de la série précédente (Albator 78) car les personnages semblent paraître les mêmes mais sont présentés différemments et semblent s'être rencontrés dans des lieux différents.

Points forts :

Graphismes : cette série par rapport à son aîné fait preuve d'une qualité graphique un ton au dessus, de personnages charismatiques et de combat moins kitch.

Scénario : La trame est bien plus sombre et traite de sujet grave (guerre, occupation, collaboration,...) ce qui rend le tout plutôt sympathique si je puis dire. En revanche, la première moitié de la série est quelques peu répétitif et on se retrouve avec un schéma identique à chaque épisode : Situation initiale -> élément déclencheur (souvent les méchants) -> résolution du problème -> continuation de l'aventure

Points faibles :

La VF : Albator 78 avait selon moi un excellent doublage en français, même si c'était loin d'être parfait, c'était très agréable (je ne pardonne cependant pas le remplacement des OST par contre...). Dans Albator 84, j'ai tout simplement zappé la VF car dès le premier épisode j'ai cru que j'allait faire un malheure (la voix de Toshiro... sans déconner...). Même si on retrouve des voix connue comme le doubleur de Ramis qui s'occupe de doubler le gamin (je me souviens plus de son nom), j'ai préféré mettre la vostfr qui, il faut bien avouer, envoi sérieusement du paté !

Les "méchants" : Même si les gaillards sont loin d'être idiots et que parfois on se rend compte que tous n'est que question de point de vue, je trouve les Illimidas beaucoup moins menaçant que les Sylvidres dans la série de 78. Leur design est bien trop classique (même celui du docteur Zon) et franchement quand on voit comment l'équipage du corsaire sont soignés, ça blase quelque peu.

En dehors de ça, la série est soignée de toutes part et doit être regardée par tout les fans du corsaire de l'espace ou des oeuvres de Leiji Matsumoto. En plus, 20 € le coffret pour 22 épisode + un film, c'est loin d'être déconnant.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 septembre 2009
Le coffret est une merveille.

D'abord toute la saga Albator 84 y est reprise y compris le film pilote "L'Arcadia de ma Jeunesse" avec une belle qualité d'images et auditive.

Ensuite le coffret est très élégant et un magnifique petit livret eplique toute la saga, ses personnages, les épisodes ainsi que toute la carrière du créateur (professionnelle, films et séries produites, ses personnages mythiques et les cross-overs entre les différentes épopées.
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus