• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Algérie : 1954-1962 - Let... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Plus d'un million de clients satisfaits. Vendu par momox, professionnel de la vente en ligne d'articles culturels d'occasion. Prix compétitifs jusqu'à -80% du prix neuf.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Algérie : 1954-1962 - Lettres, carnets et récits des Français et des Algériens dans la guerre (Anglais) Relié – 21 octobre 2010

4.8 étoiles sur 5 13 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 34,80
EUR 34,80 EUR 21,99
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Cahiers de vacances Cahiers de vacances

click to open popover

Offres spéciales et liens associés



Description du produit

Extrait

Extrait de la préface de Benjamin Stora

Donner à voir une guerre sans nom

La guerre d'Algérie a longtemps été nommée en France par une périphrase - «les événements d'Algérie» - tandis que, de l'autre côté de la Méditerranée, les Algériens construisaient leur mémoire antagoniste de «la guerre d'indépendance». Cinquante ans après, l'Histoire est encore un champ de bataille. La séparation de l'Algérie et de la France, au terme d'un conflit cruel de sept ans et demi, a produit de la douleur, un désir de vengeance et beaucoup d'oublis. Les mémoires sont composites : nostalgie langoureuse du pays où «la mer est allée avec le soleil», Atlantide engloutie de l'Algérie française, hontes enfouies de combats qui tous ne furent pas honorables, images d'une jeunesse perdue et d'une terre natale à laquelle on a été arraché.
Quelquefois d'une image, d'un son, d'un mot jaillit la vérité de l'un de ces jeunes français - un million et demi - qui ont été envoyés pour combattre en Algérie, entre 1954 et 1962 ou de ces familles de «pieds-noirs» soudées par tant de souvenirs accumulés ou encore d'un nationaliste algérien qui a trop longtemps attendu l'indépendance...

Je me rappelle avoir été bouleversé par une image : l'enterrement d'un jeune soldat du contingent dans le beau fil d'André Téchiné, Les Roseaux Sauvages. Le film commence dans un petit village, en plein soleil, par les funérailles d'un jeune homme qui avait tout fait pour ne pas partir en Algérie. Le cortège progresse lentement. Du silence remonte des bribes de sensations, une colère étouffée, des images de bonheur, des moments vécus. En amont de ces obsèques, quelques mois auparavant, le mariage du jeune soldat avait amené les mêmes invités. Il y a une étape en plus de vie dans un coin de la France, et un personnage en moins. Est-ce le mouvement du cortège, le martèlement des pieds sur la route, les regroupements de participants qui se font et se défont, la lente avancée qui rythme le cortège, avec flux et reflux des souvenirs ? L'enterrement montré dans ce film, est révélateur des années 1950 de la «solitude» de cette guerre, qui ne voulait pas montrer l'irrémédiable : la mort de soldats dans une guerre lointaine.

Il me revient encore une image, celle de la photographie de copains en Algérie. Il y en a tant de ces photos de «bidasses» ! Olivier Todd dans Les Paumés raconte : «Il y avait la rage des photographies. Pourquoi tous ces soldats éprouvaient-ils un plaisir si sensible à se voir, à se retrouver sur une photo, une déception si profonde à ne pas figurer sur telles autres ? Parce que ce morceau de carton prouvait un peu plus ou un peu moins qu'ils étaient encore entiers ?»

Il y a encore une lettre qui arrive dans une caserne d'Algérie. Mots minuscules, humbles, murmurés, «bredouilles» à travers lesquels s'exprime ce que le monde a de plus réel : la peine de la séparation, la cruauté d'une guerre suggérée, sa terrible ambiguïté et aussi la description de précieux moments de la vie ordinaire, de l'autre côté de la Méditerranée, en France. La tendresse, l'amour d'une jeune fille ou la rupture, la séparation. Marc Garanger, dans La guerre d'Algérie vue par un appelé, se rappelle : «Un jour, un copain vous demande de lui lire une lettre qu'il ne parvient pas à déchiffrer. Une lettre qui dit : "Je ne t'aime plus, j'en ai trouvé un autre... Salut." Le copain craque ; on se dit : pauvre vieux, il n'a pas de chance. Et puis un jour, cette lettre, on la reçoit. Dans la chambrée, personne n'y a échappé.»

Revue de presse

Voici, admirable travail de la mémoire, un recueil de lettres, de carnets, de récits des Français et des Algériens engagés dans un combat, acteurs, témoins, victimes, réunis sous la direction de l'historien Benjamin Stora...
Un superbe ouvrage qui, sans juger les événements, capte l'air, souvent tragique, de ces années-là. (Francine de Martinoir - La Croix du 1er décembre 2010)

L'intérêt du livre tient à la pluralité des voix qui s'y font entendre. Voix de soldats du contingent ou de combattants de l'Armée de libération nationale (ALN) ; voix de harkis ou d'ultras de l'Algérie française ; voix illustres, parfois, comme celle d'Albert Camus, dont on peut déplier une lettre du 25 mars 1955, où l'écrivain explique qu'il "désapprouve totalement le terrorisme qui touche aux populations civiles" ; voix anonymes, enfin, comme celle de ce mystérieux scripteur qui glissa dans une minuscule enveloppe destinée à Hubert Beuve-Méry, alors directeur du Monde, ces quelques mots : "Tu es vendu au FNL. Nous en prenant bonne note. Le mensonge ne paie pas." (Thomas Wieder - Le Monde du 9 décembre 2010)

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit

Commentaires en ligne

4.8 étoiles sur 5
5 étoiles
10
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 13 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Relié
Les documents et témoignages eclectiques présentés donnent un bon aperçu d'une réalité perçue souvent différemment par ceux qui ont vécus ces cruels évènements.
Remarque sur ce commentaire 15 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Relié
L'intérêt de ce livre-objet est de présenter des témoignages d'intervenants de la guerre d'Algérie. Les documents sont reproduits à l'identique, ce qui donne une grande force aux propos.
On a ainsi un meilleur aperçu de toutes les nuances d'opinions dans ce conflit, trop souvent simplifié de façon manichéenne.

Il faut tout de même avoir un minimum de connaissance sur cette guerre avant d'entamer le livre.
Remarque sur ce commentaire 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Relié Achat vérifié
Livre très bien documenté, agréable tant par le format que par le contenu agrémenté de copie de documents d'époque.
Mes amies ont retrouvé dans cet ouvrage leurs souvenirs de jeunesse.
Remarque sur ce commentaire 14 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Relié
ce livre est très beau, un concentré très intéressant de ce que fut la guerre d'Algérie, très documenté et aussi très bien illustré.

A lire impérativement pour tous ceux qui sont allés là bas et aussi pour informer les jeunes générations de ce que fut cette horrible guerre dont pendant tant d'années ce fut un sujet tabou
Remarque sur ce commentaire 18 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Michel le 3 décembre 2010
Format: Relié
La situation actuelle de l'Algérie est la conséquence de notre présence dans ce pays,cet ouvrage très bien documenté retrace avec beaucoup de sensibilité le drame humain lié à cette période et nous en fait comprendre la violence.
1 commentaire 12 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Relié Achat vérifié
si vous deviez avoir qu'un seul livre sur cette periode , c'est ce livre qu'il vous faut . Fred (fils de pied noir)
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Relié Achat vérifié
Très bel ouvrage. Benjamin Stora est connu pour sa rigueur d'historien et la véracité de ses documents.
Livre très fouillé, où rien n'est négligé. Il est la mémoire de tous ces gens qui ont vécu cette période, quel que fut leur âge et leurs choix du moment. Ce livre permet de se retrouver et d'en parler enfin aux jeunes. Merci à l'auteur.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus