Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Les Algériens au café Broché – 1 janvier 2003

Découvrez en premier les 10 livres les plus attendus du moment, que nous avons sélectionnés spécialement pour vous !


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 20,46

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iPhone, iPad, Android ou Windows Phone ou découvrez la nouvelle application Amazon pour Tablette Android !

  • Rentrée scolaire et universitaire : Livres, agendas, fournitures, sacs à dos, ordinateurs, ameublement …Profitez-en !

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Description du produit

Revue de presse

Leïla Sebbar a regroupé huit textes d'écrivains algériens sur le thème Les Algériens au café avec des dessins de Sébastien Pignon. Le temps du premier texte, sur les pas d'Azouz Begag, nous voyageons dans les cafés algériens de Lyon, où se mêlent les ambiances algérienne et française. Ensuite, Jamel-Eddine Bencheikh, d'une écriture très poétique, retrace une partie de l'histoire politique algérienne, assis dans un café désert alors que les cafés très fréquentés permettent de bavarder, de boire et de jouer. Les dominos sont omniprésents au café ainsi que le jacquet, objets de plaisir ou de disputes. Albert Bensoussan nous parle d'un café maure d'Alger. Maïssa Bey, enfant, a longuement été intriguée par les cafés morts : "Je pensais que cette appellation était en relation avec les cimetières, lieux où se rendaient les femmes chaque fois qu'elles en avaient l'occasion, pas seulement pour se recueillir sur les tombes de leurs chers disparus, mais aussi pour rencontrer d'autres femmes (...) Pendant longtemps ces deux endroits ont été, pour moi, intimement liés. Les hommes allaient au café mort et les femmes au cimetière, voilà tout." Les femmes ne pouvaient aller qu'au cimetière et au hammam, lieux où elles allaient aux nouvelles. Cafés réservés aux hommes et non aux enfants et ayx adolescents, Vincent Colonna le souligne ainsi que les regards des hommes qui se posent sur les formes naissantes des jeunes filles qui passent devant eux. Les cafés de Mohammed Kacimi sont les lieux des rivalités entre ceux qui sont restés au pays et ceux qui ont émigré et qui reviennent l'été, pour les vacances. Et pour ceux qui ont quitté le pays, le Café de la Scarpe permet d'échanger leurs souvenirs et de discuter des événements quand ils s'y retrouvent le soir. Noureddine Saâdi aborde aussi le problème du lieu où sont enterrés ceux qui ont quitté leur terre d'attache. Le djebel Amour, est le café qui termine le recueil. Leïla Sebbar nous entraîne sur les pas d'une jeune femme que la guerre et la vie n'épargnent pas. Un recueil de huit nouvelles passionnantes et fortes. Les écritures de chaque écrivain se côtoient avec bonheur pour découvrir des lieux aux émotions marquées par la tradition, par la complexité des ambiguïtés, par les épreuves, l'exil, les jalousies. Les dessins donnent chair à ces hommes qui attendent, jouent, discutent, se taisent, se surveillent, se regardent... --Encres vagabondes, n° 28

Les Algériens au café est un bel objet : le livre, composé sur papier ivoire, rassemble huit nouvelles originales d'écrivains algériens (Azouz Begag, Jamel-Eddine Bencheikh, Albert Bensoussan, Maïssa Bey, Vincent Colonna, Mohamed Kacimi, Nourredine Saadi et Leïla Sebbar) et des dessins à l'encre de Sébastien Pignon. Tous les récits, qu'ils soient autobiographiques ou de fiction, se situent autour du café, endroit à la fois familier et mythique, lieu de rassemblement irremplaçable des hommes d'Afrique du Nord. En quelques pages, les auteurs esquissent un moment particulier et cependant toujours répété, car le café est le lieu de la routine, de l'habitude mais aussi du fantasme pour ceux qui ne peuvent y entrer. La petite fille de l'histoire de Vincent Colonna s'imagine pénétrant dans le café, Maïssa Bey crut longtemps que le café maure était un "cajé mort", qu'ainsi le lieu de rendez-vous des hommes correspondait au cimetière, lieu de rencontre des femmes. Dans le café, tout se sait et tout se colporte, avec cet humour pince sans rire typique, familier, transporté avec soi partout, même et surtout dans la misère. Car il y a le café en Algérie, où les hommes voient revenir ceux qui vivent "labachinou", dans l'Isère, avec leur pauvre arrogance comme le raconte Mohamed Kacimi et puis il y a aussi le café en France, qui devient la maison des Algériens de la première génération, le café qui est pour eux ce qui reste du pays natal. Les huit écritures sont différentes et pourtant réitèrent un ensemble de mouvements immémoriaux, comme le geste de poser les dominos ou de boire lentement un café. De même les dessins croquent, de quelques traits à l'encre de Chine, les attitudes, les postures qui semblent avoir été prises sur le vif. Ils n'illustrent pas précisément les nouvelles mais en forment un contrepoint émouvant, ils saisissent ces hommes, vieux pour la plupart, intemporels et retrouvant où qu'ils soient, chez eux, en Algérie ou en France, les mêmes habitudes et la même solitude, le même bruit et le même silence. Catherine Dana --CONFLUENCES Méditerranée n° 47, automne 2003

Les Algériens au café, textes rassemblés par Leïla Sebbar, Editions Al Manar Ce beau recueil, dans sa forme, son papier, sa typographie, propose huit nouvelles inédites d'écrivains algériens : Azouz Begag, Jamel-Eddine Bencheikh, Albert Bensoussan, Maïssa Bey, Vincent Colonna, Mohamed Kacimi, Nourredine Saadi et Leïla Sebbar. Les dessins à la ligne pure de Sébastien Pignon accompagnent, avec une véracité plus grande que ne le feraient des photographies, ces moments d'intimité collective que sont les heure passées dans les cafés pour les Algériens de la première génération. Ceux-là, contrairement à leurs enfants, se sont rendus invisibles, et le café, "le café d'Arabe, que des Arabes...", est souvent devenu leur maison. Les écrivains nous introduisent dans un monde inaccessible à qui n'est pas de là, et nous font partager histoires, souvenirs, destins entr'aperçus parfois, devinés souvent au hasard d'une promenade urbaine. Simon Passager --Brèves, décembre 2003, n° 70, p. 114

Biographie de l'auteur

Leïla SEBBAR a coordonné la réalisation de cet ouvrage. Elle est née en Algérie, d'un père algérien et d'une mère française, tous deux instituteurs. C'est à Aix-en Provence puis à Paris, où elle vit aujourd'hui, qu'elle poursuit des études supérieures de Lettres. Elle centre son travail de recherche sur les représentations du bon nègre dans la littérature coloniale du XVIIIe siècle et sur l'éducation des filles au XIXe siècle. Elle collabore à des revues littéraires et à France-Culture. Elle a publié des essais, des nouvelles, des romans, et participé à des recueils de nouvelles et à des albums de photographies. Ses livres mettent en scène les croisements d'amour et de violence des rives Nord et Sud de la Méditerranée, Orient/Occident, Maghreb/France.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Partagez votre opinion avec les autres clients
Vous souhaitez découvrir plus de produits ? Consultez cette page pour voir plus : bracelet d'activité

Rechercher des articles similaires par rubrique

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?