• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 13 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Alix, n° 22 : La chute d'... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par chapitre_libraire
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Spécialiste du livre. Service professionnel. Expédition en 24 heures des Pays de la Loire (France) en colis suivi. Confirmation de l'expédition par mail. Suivi de commande en ligne. 200 000 clients satisfaits.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Alix, n° 22 : La chute d'icare Album – 1 novembre 2001

Retrouvez toutes nos idées cadeaux Livres dans notre Boutique de Noël
2.7 étoiles sur 5 6 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Album
"Veuillez réessayer"
EUR 11,50
EUR 11,50 EUR 8,05
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Boutique BD Boutique BD

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Alix, n° 22 : La chute d'icare
  • +
  • Alix, tome 23 : Le Fleuve de Jade
  • +
  • Alix, Tome 25 : C'était à Khorsabad
Prix total: EUR 34,50
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Amazon.fr

À la pointe de l'île d'Icarios, une statue ailée semble s'élancer au-devant de la mer. C'est celle d'Icare, figure de proue de la mythologie. La légende veut qu'il se soit envolé depuis ce rocher vers le Péloponnèse. Mais Alix et son compère Enak, à peine débarqués dans l'île, n'ont guère le loisir de s'interroger sur la part de vérité de cette légende : d'étranges événements attirent leur attention. Des navires se livrent à de curieuses manœuvres et semblent mijoter un mauvais coup. Toujours sur ses gardes, Alix veille au grain. Les faits lui donneront raison : une horde de pirates embarqués à bord des navires s'apprête à assiéger la cité. Nos héros ont de quoi s'inquiéter. Car ils voient arriver à la tête des pirates une de leurs vieilles connaissances : l'infâme Arbacès ! Pourtant, tout le monde le croyait mort... Commence alors un bras de fer sans merci entre Alix et son ennemi juré, bien décidé à triompher cette fois-ci.

Jacques Martin signe ici le vingt-deuxième volet des aventures de son héros fétiche. Alix est toujours flanqué de son fidèle Enak, qui n'a pas son pareil pour accumuler les bourdes, ralentir l'action et, ainsi, donner l'occasion au héros de montrer toute l'étendue de son savoir-faire… Confronté à Arbacès, Alix devra déployer des trésors de ruse et d'imagination. Il devra aussi résister aux assauts fougueux de la jeune et jolie Julia, la fille du gouverneur de l'île, qui ne cache pas son attirance pour lui. Au grand dam d'Enak, évidemment, quelque peu gagné par la jalousie... La page 34 de l'album laisse d'ailleurs planer le doute : embarqués à bord d'un navire qui les éloigne d'Icarios – avant de les voir revenir en triomphateurs –, Alix et Julia laissent s'interroger le lecteur quant à la suite donnée aux manœuvres d'approche de la jeune femme…

La collaboration entre Jacques Martin et son successeur, Rafaël Moralès, se poursuit, sans aucune ambiguïté : appelé à tenir seul les rênes de la série le jour où Martin se retirera, Moralès prend une part croissante dans la réalisation des albums. Et ce n'est qu'un début : prévoyant, Jacques Martin a d'ores et déjà achevé plusieurs scénarios des aventures d'Alix. Lequel n'est donc pas prêt de voir s'arrêter ses aventures, pour la plus grande joie de ses (nombreux) admirateurs. Et de ceux d'Enak, bien sûr… --Gilbert Jacques

Présentation de l'éditeur

Au sein de la mer Égée, l’île d’Icarios a une extraordinaire réputation grâce à son sanctuaire dédié au dieu guérisseur Asclepios. La riche cité, entourée de puissants remparts établis jadis par les grecs, est dominée, près de sa rade, par un immense rocher d’où, prétendent les Icariens, le célèbre héros Icare se serait envolé vers le Péloponèse. Un soir, tandis qu’Alix et Enak débarquent dans le port, d’étranges bateaux accostent sur une partie déserte de l’île. Heureusement prévenue à temps par Alix, la petite garnison de soldats romains s’enferme derrière les murs de la place forte. Ce sont des pirates qui encerclent le sanctuaire, avec à leur tête, le redoutable Arbacès que tous croyaient mort ! Alix et Enak parviendront-ils à contrecarrer les plans d’Arbacès et de son sinistre complice Numa Sadulus ?

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Idées cadeaux de Noël
Idées cadeaux pour les enfants, les passionnés de high-tech...et plus encore! Retrouvez notre sélection rien que pour vous.

Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Album
Cinq etoiles pour les dessins, qui sont toujours aussi reussis et n'ont jamais decu les lecteurs depuis le premier album. Malheureusement, le scenario est vraiment tres leger et des pages entieres semblent avoir ete placees la dans le seul but d'arriver a produire un album de 60 pages comme les precedents. La plupart des situations de cet album ont deja ete vues dans les precedents.
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Album
"Les suites de" ne sont pas toujours des réussites. En ce domaine, Hergé avait largement pris ses précautions.
"La Chute d'Icare", en effet, me paraît un beau bide. On est loin ici de la série des Alix qui ont ravi mon adolescence. J'ai lu "Le Sphinx d'or" à 14 ans. Mon professeur d'histoire et de latin en était fou. Parce qu'il en avait été le conseiller historique, à l'instar d' "Alix l'intrépide" ? Toujours est-il que par lui, "La Guerre des Gaules" de César, je connais encore. Et que le latin ne m'est pas entièrement une langue morte.
Ce "carmen", ce charme d'autrefois est bien moribond ici. Comment croire un instant à cette île d'Icarios, assiégée par un Arbacès - rassurez-vous, braves gens, il survivra à son échec et vous reviendra servi à une autre sauce - qui, pour détourner l'adversaire, se donne en spectacle à la façon Puy du Fou?
Délos, c'est tout aussi peu crédible tel que décrit ici. Centre commercial prospère sous l'occupation romaine qui avait laissé à Athènes le soin d'administrer l'île, Délos fut ravagée par Mithridate en 88 avant J.C. et ce dans le cadre des guerres du roi contre Rome.Les pirates, ensuite, rendirent les routes maritimes peu sûres. Alors, la Délos de "La Chute d'Icare", faut pas charrier.
Quant à Alix, notre héros - moderne il faut bien faire -, il forme un couple assez équivoque avec un Enak devenu un fier et beau adolescent. Les femmes ne sont pas leur tasse de thé. Rien qui ne me dérangerait si ceci n'était que suggéré sur un mode mineur que je trouve psychologiquement peu adéquat, y compris sur l'esprit de jeunes lecteurs.
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Album
Pourquoi continuer de faire des albums quand on a epuise toutes ses idees? D'ailleurs, je ne suis pas d'accord avec les autres commentaires en ce qui concerne les dessins - evidemment ce n'est pas M Martin qui les fait, et M Morales a besoin de raffiner son style. Pour commencer, il devrait etudier la lumiere et l'ombre et l'anatomie. Tres decevant.
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?